News récentes

Catégories:

Philippe Parrot : Poème d’hier 336 : Baisers volés en gare

336 - Baisers volés en gare

Comme chaque matin, leur train de banlieue respectif s’engageait, en même temps, de part et d’autre du quai 13. Aussitôt à l’arrêt, les portières à peine ouvertes, voilà que le flux des travailleurs, pressés et stressés, se répandait sur l’asphalte, vague humaine qui déferlait vers les bouches de métro. Quant à eux, seules comptaient leurs […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 220 : Retrouvailles

Gare de Lisbonne - Photo de Nelson L

Voilà trois décennies qu’ils correspondaient à l’occasion des vœux du Nouvel An, chacun dans des villes distinctes, lié par des attaches familiales et professionnelles. Mais leur amour de jeunesse, pour l’un et l’autre le premier, les avait si profondément marqués qu’il était à jamais resté enfoui dans leur cœur. Cette année passée ensemble — alors […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 173 : Salle des Pas Perdus

173 - Salle des Pas Perdus

S’asseoir sur un banc, dans la Salle des Pas Perdus d’une gare, c’est comme aller au théâtre, sauf que la scène qui vous fait face, ne surplombe pas le parterre… Au beau milieu des voyageurs, nonchalants ou non, détendus ou non, heureux ou non, vous êtes bel et bien sur les planches, participant au même […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 46 : Quai de gare

Amoureux sur un quai de gare

Une gare n’est rien d’autre qu’une immense « Salle des Pas Perdus » où des centaines de voyageurs transitent quotidiennement par obligation comme par plaisir. À cette occasion, chacun perçoit cet espace impersonnel comme une invisible frontière qui sépare deux territoires : celui où l’on n’est déjà plus là et celui vers lequel on se rend. No […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 349 : L’hétaïre

349 - L'hétaïre

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 23 SEPTEMBRE 2018 DANS LA MATINÉE Le corbillard roulait à faible allure pour permettre à chacun de se recueillir quelques instants au passage de celle qui fut si longtemps la confidente et la maîtresse des hommes de la ville, qu’ils soient père, époux ou frère. Aucun véhicule ne suivait néanmoins le […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 348 : Yasmine

348 - Yasmine

Initialement, il y avait l’envie d’écrire un énième exercice de style en jouant sur des rimes en « ine », en « ité », en « tude » et  en « ir » sans savoir de prime abord où une telle lubie pourrait bien me mener. Mais quand, faute de ne plus trouver de mots en « ine », le prénom de Yasmine surgit dans […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 347 : Le tiroir du secrétaire

347 - Le tiroir du secrétaire 2

Cela avait été, jadis, le vœu de sa grand-mère sur son lit de mort. Que les objets contenus dans son secrétaire Louis XVI soient transmis à sa petite-fille le jour de sa majorité, sa mère lui remettant la clef de l’abattant qu’elle-même, pour d’obscures raisons, n’avait jamais voulu ouvrir… Une aussi grande réserve avait toujours […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 346 : L’étoile et le funambule

346 - Le funambule et l'étoile

Giorgio n’avait jamais eu de cesse, tout au long de sa carrière de funambule, de tendre son filin d’acier toujours plus haut : entre des poteaux, entre des maisons, entre des buildings, entre des gratte-ciels, entre des collines, enfin, aujourd’hui, entre les deux sommets les plus élevés du monde… Bien qu’à cette occasion, il marchât au […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 345 : La femme au fusain

345 - La femme au fusain

Avec la fin des vacances, un troisième et dernier exercice de style ! Avant les suivants (ou non) dans les mois qui viennent… Il s’agit là d’une variante de calligramme. En effet, loin de disposer des vers de manière à créer une forme en rapport avec le texte, j’ai fait très exactement l’inverse. Je suis […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 344 : Par pleine lune…

344 - Par pleine lune...

« Par pleine lune, l’empreinte de ton âme dans la nuit de mon cœur se perçoit ». Encore un formel exercice de style ! Troublé par le pouvoir évocateur de cette phrase qui m’était venue à l’esprit et ne cessait de susciter en moi de poignantes images, l’envie d’écrire un acrostiche à partir d’elle, m’a vite traversé […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 343 : Sens, colonnes et lignes

343 - Sens, colonnes et lignes

À la manière d’un saltimbanque sur une piste de cirque, jongler avec les mots comme avec des balles. Les lancer en l’air, jetés à la volée, sans souci de narration, sans souci de logique, couchés sur le papier au gré de vagues images et d’incertaines émotions… Et — absurde pari ! — pour contrebalancer une […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 342 : Brindille

342 - Brindille

« La Brindille » est un film français réalisé par Emmanuelle Millet. Sorti en 2012 — avec Christa Theret dans le rôle principal — il retrace le parcours chaotique de Sarah, une jeune femme qui apprend être enceinte de six mois alors qu’elle vient tout juste d’obtenir un emploi. Bien qu’elle ne puisse plus avorter, elle se […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 341 : Manières d’être

341 - Manières d'être

Inféodé à une société de consommation qui vise à produire toujours plus de biens ; prisonnier d’un monde de l’image qui pousse à s’exhiber pour avoir la sensation d’exister ; enfin, assujetti à un environnement de normes qui standardisent nos esprits, chacun d’entre nous tente malgré tout d’échapper à ce formatage en règle — véritable aliénation — […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 340 : Jeune et rebelle

340 - Réfractaire et nomade

C’est aux premières lueurs de l’aube qu’Erwan avait entendu des petits coups secs contre la vitre. Il avait ouvert les yeux et aperçu un albatros sur le rebord de la fenêtre. Voilà le signe qu’il attendait… À faire partie de cette génération perdue, en perpétuelle quête d’emplois, poussée à la périphérie des grandes métropoles, abandonnée […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 339 : L’oiseau et le roseau

339 - L'oiseau et le roseau

Un oiseau, une plante… Une cage, une berge… Un canari dans sa prison dorée, un roseau au bord d’une rivière… Une main qui libère l’un… Des doigts qui arrachent l’autre… Et les voilà tous deux soudainement affranchis : l’un des barreaux, l’autre de la vase, ravis de chanter dans les nuages ou de voguer au fil […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 338 : Souffle, libère nos âmes !

338 - Libère nos âmes !

Le chambellan, un ange déchu condamné à demeurer dans l’antichambre de « l’Éternel Éther » pour en faciliter l’accès, avançait sur le sol inexistant, effleurant avec le bas de son aube une frontière invisible mais néanmoins réel. « Ailleurs », dans quelque « Nue » indicible, il conduisait l’hôte et tous deux avançaient dans un […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 337 : Paulette Wright… Pourquoi ?

Paulette wright

Suite à un avis de recherche lancé le samedi 16 juin 2018, le corps inanimé de Paulette Wright a été retrouvé le soir même, vers 18 h 30, foudroyé, au pied d’un pylône à haute tension, rue de la Victoire, à Reims (51000). Selon les premières constatations de la Gendarmerie, il semblerait qu’elle l’ait volontairement […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 335 : La sirène et les marins

335 - La sirène et les marins

Tapie dans un abysse, confortablement allongée sur un banc de sable, elle devinait qu’à la surface de la mer, c’était la tempête. Aux vibrations qui lui parvenaient, aux échos qu’elle distinguait, elle pressentait qu’un navire se battait contre les flots pour éviter le naufrage. Mais, quand elle entendit les mâts craquer sous la violence des […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 334 : Sur de célestes crêtes

334 -  Sur de célestes crêtes

Bô Lin Doa s’était levé dès l’aube, pressé de quitter la cabane construite de ses mains quelques années plus tôt, à partir de matériaux trouvés sur place : pierres et bois. Habitat austère, au sol en terre battue, meublé seulement d’un lit, d’une table et d’une chaise, il n’accordait aucune importance à ce lieu, à ses […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 333 : La banane d’Anne

333 - La banane d'Anne

En matière d’érotisme, dans la communication comme dans l’art, associer banane et gente féminine n’est jamais — et c’est bien le cas de le dire — le fruit du hasard. Plus que la pomme le fruit du pêché, sa représentation et sa mise en scène permettent d’évoquer la sexualité d’une façon certes symbolique mais néanmoins […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 332 : Bois Belleau

332 - Bois Belleau

Il y a maintenant tout juste cent ans, à quelques mois de la fin de la Première Guerre Mondiale, avaient lieu d’âpres combats au Bois Belleau, à proximité de Château-Thierry (02400). En effet, suite à une offensive des troupes allemandes en mai 1918 dans l’Aisne, ces dernières étaient arrivées jusqu’à la ville natale de Jean […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 331 : Homme dans les ténèbres

331 - L'homme dans les ténèbres

Retiré dans quelque pièce d’une vaste demeure, assis — pourquoi pas ? — tout contre un bureau, le coude de son bras gauche posé dessus et sa main appuyée contre son front, cet homme, au visage à moitié caché par la pénombre, semble plongé dans un profond abattement. Accablé par le poids de remords ? de regrets ? […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 330 : Dans les pinces du Crabe

330 - Le crabe

Dans sa chambre, en Service de Soins Palliatifs, Serge l’attendait. En effet, son frère Roland et lui en étaient convenus dernièrement, et en secret, lorsqu’il avait senti, à bout de forces, sa fin vraiment imminente : malgré la folle audace qu’une telle décision impliquait, Roland allait « l’exfiltrer » de l’hôpital. Et ce serait en début de […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 329 : Braises ou cendres

Gilles arpentait la Place Clichy, à Pigalle, lorsqu’un rabatteur l’avait accosté pour l’inviter à découvrir une boite de strip-tease. Légèrement […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 328 : Beauté à contre-jour

Chaque fin de semaine, Lisa était ravie de quitter l’internat pour retrouver, le temps d’un week-end, sa famille. Mais plus […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 327 : Esprit, enivre-moi

Il vient un temps pour l’homme raisonnable où, voyant peu à peu ses forces et ses désirs s’étioler, laminées par […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 326 : Émi et la colombe

Comme elle le faisait depuis quelques années, Émi attendait avec impatience l’arrivée de la colombe sur le rebord de la […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 325 : Colonel Arnaud Beltrame

Quand, le vendredi 23 mars 2018, en milieu de matinée, Arnaud Beltrame, du Groupement de Gendarmerie de l’Aude, apprend qu’une […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 324 : Éternels émois

Lorsqu’un être cher nous quitte, parti ou décédé, il reste en soi tant de souvenirs des moments passés en sa […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus