News récentes

Catégories:

Philippe Parrot : Poème d’hier 207 : Pèlerinage en bord de mer

Pélerinage en bord de mer

L’après-midi était bien avancée et, à l’approche de la fin de l’été, elle voulait absolument profiter de ce jour ensoleillé — sans doute l’un des derniers ! — avant que les premières fraîcheurs d’automne ne fassent leur apparition sur la lande et le bord de mer. Enveloppée dans une cape qui descendait jusqu’à ses pieds, sa […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 177 : Elle se donne à la mer

177 - Elle se donne à la mer

Elle avait attendu la nuit pour prendre le chemin longeant les Calanques et surplombant d’une centaine de mètres la mer, à cette heure une masse sombre confondue avec le noir horizon. Puis, elle avait emprunté un sentier escarpé, étroit et dangereux, connu seulement des autochtones, qui permettait d’atteindre une crique en contrebas où elle adorait […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 126 : Le galet

Le galet

Elle avait gagné à pied la plage qui descendait en pente douce vers la mer, d’un bleu si limpide que le fond apparaissait, tacheté de vert ici et là par des algues dont les filaments, pareils à de longues chevelures, dansaient dans les eaux, portés par le mouvement des vagues. Nullement impressionnée par les falaises […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 125 : Femmes sur la plage

Femmes sur la plage

Sur un coup de tête, tout à fait conscientes que cette journée resterait à jamais gravée dans leur mémoire, elles avaient décidé, aussitôt le déjeuner terminé, de passer l’après-midi ensemble, au bord de la mer, comme elles l’avaient fait si souvent au cours de ces dernières années… Allongées sur le sable, face à l’océan, elles […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 423 : Love’s Banana

P 423 - Gorge profonde 2

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 1 MARS 2020 Cléa se rendait chez son amant, impatiente de dîner en sa compagnie. Rituel installé depuis des années, elle quittait chaque jeudi soir l’appartement qu’elle partageait avec Lucie, sa compagne, pour rejoindre Éric, « son » homme dont elle ne pouvait se passer, quand bien même leurs charnelles amours ne se […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 422 : Fin des visites

P 422 - Fin des visites

Hospitalisé en service de gériatrie, suite à un malaise qu’il avait fait en pleine rue alors qu’il se rendait au cimetière, Jacques pressentait qu’il ne retournerait plus jamais à son domicile. Vivre seul durant tant d’années — après la mort de sa fille et de son épouse — avait été une longue épreuve qu’il avait assumé avec […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 421 : L’aigle et l’archange

421 - L'aigle et l'archange

Elles étaient tellement désespérées de voir à quel point violence et cupidité régnaient ici-bas qu’à s’étioler, dépitées par les ignominieux agissements des hommes, elles avaient implorés l’Aigle-des-Cieux, messager des dieux, de venir les chercher afin de les conduire vers les Nues où elles pourraient, enfin, vivre en harmonie avec leur nature. Impassible, en accord avec […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 420 : Quoi sous nos masques ?

420 - Histoire sans fin

Ô noirs désirs qui hantent nos consciences ! Pareils à des tourments qui oppressent la poitrine et plombent le jugement, au fil des jours qui passent, vous êtes à l’affût, toujours partants pour assouvir vos élans à la moindre occasion. Inextinguibles, tapis sous les multiples masques de nos rôles sociaux, vous avez la patience des […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 419 : Retour au port

419 - Retour au port

Du poste de commandement du cargo, Yann dirigeait les ultimes manœuvres avant que le navire n’accoste le quai. Cette opération délicate, il l’avait tant effectuée en quarante ans de voyages au long cours qu’il aurait pu l’accomplir les yeux fermés, songeait-il en esquissant un demi-sourire, emprunt d’une certaine mélancolie. En effet, aujourd’hui n’était pas un […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 418 : Canaris et monde à la masse

418 - Canaris et monde à la masse

Y a un loup, dans l’ bois, qu’est vorace ! Heureusement qu’ Fatou, aux abois, est véloce ! C’est pas l’ tout, dans l’étang, l’amphibien — une grenouille ! — y s’en rend compte, haletant, qu’ c’est pas bien, quelle trouille ! D’autant… qu’elle se rase en haillons et voit pas qu’elle écrase des grillons ! Tandis qu’ dans la […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 417 : L’Ange déchu

417 - L'ange déchu

Il avait eu pour mission, mandaté par le Maître-des-Cieux, d’aller observer, sans parti pris, le mode de vie des « Ceux-d’en-bas », des créatures tout à la fois raisonneuses et impulsives, organisées et imprévisibles, qui s’avéraient dans les faits aussi créatrices dans la gestion du Bien que dans l’exercice du Mal. Il avait à peine posé pied […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 416 : Sauter dans le cercle

416 - Sauter dans le cercle

À l’aube d’une décennie où chacun constate, avec colère et effroi, que les démocraties trahissent leurs principes ; que les économies libérales mènent à l’impasse ; enfin, que les changements climatiques conduisent à l’apocalypse, conserver un semblant d’optimisme dans un tel contexte relève de la gageure. En effet, quand l’angoisse gangrène les cœurs et pourrit les esprits, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 415 : C’était il y a longtemps

415 - C'était il y a longtemps

Penses-tu parfois à moi ? Es-tu même encore de ce monde ? Tu étais tout juste bachelière et, l’envie tenaillée au corps de fêter l’événement à ta manière, au lendemain d’un mai 68 qui t’avait dessillé les yeux, tu avais plaqué parents et amis pour filer droit vers le Midi sans demander ton reste. En stop ! […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 414 : Le lac-aux-âmes

414 - Le lac-aux-âmes

Aériennes et évanescentes, ballottées entre les champs magnétiques qui sillonnent l’Espace, les courants qui traversent les océans, enfin, les secondes qui s’égrènent au fil du Temps, les âmes, vagabondes par nature, errent… À passer d’un corps à l’autre, d’un être à un autre, immatérielles et invisibles, elles donnent du sens à ses actions comme à […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 413 : Différents mais pareils

412 - Différents mais pareils

Tous différents mais, sur le fond, tous semblables… Embarqués sur la même Terre, confrontés à la même fin, obligés d’affronter, les uns comme les autres, problème sur problème, quoique nous ne vivions pas au même endroit, ne parlions pas la même langue, ne partagions pas la même culture, maints points communs nous lient, faisant de […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 412 : L’Ordre et le sang

412 - L'ordre et le sang

Sur une Terre où chaos et guerres régnaient depuis des lustres, il était l’un des derniers à professer qu’il était encore possible de restaurer l’Ancien Monde au sein duquel les hommes s’étaient épanouis durant des siècles, parfaitement en accord, dans leurs actes, avec les valeurs de fraternité et de liberté qui habitaient alors leur esprit. […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 411 : Haïkus à la fête

411 - Haïkus à la fête

Un exercice de style écrit à la va-vite, purement ludique ! Enchaîner quelques haïkus comme l’on enfile des perles, pour, au bout du compte, accoucher d’un poème sur la beauté cachée dans les choses, la passion ancrée dans les cœurs, l’envie tapie dans les ventres, toutes là pour occulter la scandaleuse brièveté de nos vies, inscrite […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 410 : L’oeil

410 - L'oeil

Plus qu’un organe, l’œil est un point de tangence. Trait d’union entre la subjectivité de l’homme et l’objectivité des choses, il se trouve très exactement à l’intersection de l’intime — du ressort de l’être — et de l’universel — du ressort de l’espace et du temps. Sans passer par la médiation de l’esprit et des […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 409 : Égorgement

409 - Egorgement

Pour tant est qu’il existe — et quelle que soit la dénomination qu’on lui donne en fonction de sa culture — il est toujours consternant d’imaginer qu’au nom d’un soi-disant « être suprême » censé avoir créé tout ce qui existe ici-bas, certains croyants s’arrogent le droit de tuer ses « créatures » sous prétexte qu’elles n’adhéreraient pas à […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 408 : Qu’adviendra-t-il demain ?

408 - Qu'adviendra-t-il demain ?

Il n’y a que l’être humain pour se convaincre que son imagination et sa pensée peuvent discerner ce qui va « nécessairement » arriver. En se croyant ainsi capable de prévoir les événements afin de les anticiper par des actions appropriées, il espère exorciser ses peurs et parvenir au bonheur. Politiciens, religieux  et prédicateurs de tout poil l’ont […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 407 : A l’assaut

407 - A l'assaut

La Première Guerre Mondiale voit la technologie bouleverser les manières de combattre. Avec le développement de l’artillerie, des mitrailleuses, des mortiers, des lance-flammes, des gaz, la puissance de feu et de mort est décuplée sans que l’infanterie, avec ses armes légères, ne puisse y faire face. Les généraux se voient donc dans l’obligation de repenser […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 406 : Pour ne jamais oublier

406 - Pour ne jamais oublier

Heureusement que la mémoire nous permet de stocker, de hiérarchiser — voire, quand cela s’avère vital, d’évacuer — les représentations mentales que notre cerveau forge au fil de nos expériences. Cette capacité à gérer le Passé est primordiale. En effet, elle nous  confère une identité propre, liée à la spécificité des souvenirs que nous avons […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 405 : Mourir en exil

405 - Mourir en exil -

Au vu du réchauffement climatique qui provoquera dans les prochaines décennies une montée du niveau des mers ( à l’origine de la disparition de nombreux littoraux ) et une avancée spectaculaire des déserts ( à l’origine de la disparition de nombreuses terres arables ), il apparaît clairement que le flux migratoire vers l’Occident, constaté aujourd’hui, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 404 : Manuscrit retrouvé

404 - Livre caché

À l’écart des espaces de vie fréquentés journellement, le grenier est cet endroit de la maison où chacun entasse — en vrac le plus souvent — meubles et objets liés à son passé. Bien qu’ils soient abîmés ou victimes de la mode, parents comme enfants, nul ne peut étrangement s’en séparer. Ils témoignent trop d’une […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 403 : Apprends à écouter la mer…

Lorsque l’on ressent le besoin de se ressourcer, épuisé par la charge mentale que représente la gestion des soucis quotidiens, […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 402 : Ecoute le chant du vent

Amateur d’éternelles errances à travers le monde — qu’il s’agisse des terres ou des mers, des plaines ou des montagnes, […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 401 : Fin des faims

Jean détestait venir en ce lieu où son frère avait été placé d’office… Lui qui l’avait connu jadis débordant d’enthousiasme, […]

Philippe Parrot : Tous mes poèmes contemporains par ordre chronologique (401 à 500)

Vous aimez mes poèmes, partagez cette page ! Vous contribuerez ainsi à leur diffusion. Merci. Le 21 mars dernier, c’était […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 400 : Chiens de garde

Dans nos sociétés de consommation où le mode de production capitaliste est le principe fondateur de notre économie, indépendamment des […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 399 : Dichotomie

S’il n’est jamais évident de définir avec précision ce qu’est la pensée, il s’avère plus difficile encore de cerner ce […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus