News récentes

Catégories:

Philippe Parrot : Poème d’hier 150 : Oniriques errances en Pays Imaginaire

Philippe Parrot : Poème d’hier 150 : Oniriques errances en Pays Imaginaire

Initialement, il s’agissait dans mon esprit d’écrire une « histoire un peu longue » pour marquer la présentation de mon 150ème poème. Rien de plus ! Dès lors, à la fin de la première strophe, je n’imaginais pas un seul instant m’embarquer dans une aventure aussi bizarre qui m’accaparerait le cœur et l’esprit pendant neuf jours, allant […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème d’hier 61 : Cycle de nos vies.

Philippe Parrot : Poème d’hier 61 : Cycle de nos vies.

À nos yeux d’Occidentaux matérialistes, l’existence s’inscrit dans un devenir historique, déterminé par des limites exclusivement spatiales et temporelles. Chaque génération accomplit son destin en assimilant les savoirs hérités des précédentes, avant de léguer aux suivantes les techniques, sciences et philosophies qu’elle a, elle-même, développées. Le lien entre les hommes se réduit donc à une […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 476 : Âmes perdues

Philippe Parrot : Poème contemporain 476 : Âmes perdues

MON PROCHAIN POÈME LE JEUDI 13 MAI 2021 Qui se cachent donc derrière les âmes libertines, aux yeux des bien-pensants toujours « perdues » ? Des hommes, des femmes, avides d’amours charnelles qui, à ne jamais s’en lasser, cherchent, dans chaque nouvelle expérience, un exutoire temporaire à leur insatiable besoin d’union des corps. Emportés par la puissance de […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 475 : Le héron

Philippe Parrot : Poème contemporain 475 : Le héron

Il ne régnait plus sur Terre qu’un immense chaos et une nuit sans fin. Villes anéanties, campagnes dévastées, rues comme voies bombardées ! Immeubles effondrés, maisons saccagées, jardins et parcs piétinés ! Ponts effondrés, routes coupées, fleuves pollués, mers contaminées !  Trains déraillés, avions écrasés, voitures abandonnées, poussettes oubliées ! Enfin, un linceul de nuages toxiques dans le […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 474 : Le baiser de Chloé

Philippe Parrot : Poème contemporain 474 : Le baiser de Chloé

Ils habitaient la même rue ; ils allaient dans le même lycée ; ils empruntaient le même bus ; ils côtoyaient les mêmes jeunes. Journellement, ils se croisaient donc et, bien que le bas de leur visage soit caché, en permanence, par un masque rendu obligatoire par la pandémie qui sévissait depuis des lustres, l’un et l’autre devinaient, […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 473 : Montrés du doigt

Philippe Parrot : Poème contemporain 473 : Montrés du doigt

Dans nos sociétés de paillettes et de biens où la finalité de nos existences se réduit, d’une part à mettre en scène notre apparence via les réseaux sociaux — donnant ainsi à nos « ego » l’illusoire sensation d’exister au travers de nos exhibitions —, d’autre part à accumuler toujours plus de choses — donnant ainsi à nos […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrrot : Poème contempoain 472 : Renoncer aux mots

Philippe Parrrot : Poème contempoain 472 : Renoncer aux mots

Depuis combien d’années vivait-il ici, dans cette baraque à flanc de montagne, où nul visiteur ne venait plus le déranger ? Depuis des décennies sans aucun doute puisqu’il avait fini par oublier jusqu’à son nom et son prénom, jusqu’à son enfance et ses amours ! Retiré là sans même se souvenir comment et pourquoi il avait choisi […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 471 : Sur la route d’Errachidia

Philippe Parrot : Poème contemporain 471 : Sur la route d’Errachidia

Chaque matin, juste avant le lever du soleil derrière les crêtes dentelées des montages qui barraient l’horizon ; dans l’axe même du noir ruban d’asphalte, étroit et rectiligne, qui traversait le désert et se perdait dans le lointain — là où les hommes vont s’entasser dans des villes où ils sont abusés par bien plus […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 470 : L’esprit ailleurs

Philippe Parrot : Poème contemporain 470 : L’esprit ailleurs

Il vient une époque où, entravé par un corps qui fait journellement sentir ses limites à d’imperceptibles signes qui ne laissent aucun doute sur son vieillissement, l’homme, contraint de composer avec ce processus, doit s’adapter. Comme s’il prenait une « hauteur de vue » qui ne lui était pas coutumière jusqu’alors, le voilà donc qui apprend, soudain […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 469 : Vingt ans en plein Covid !

Philippe Parrot : Poème contemporain 469 : Vingt ans en plein Covid !

Confiné dans la maison familiale à devoir supporter des parents soit au chômage soit en télétravail ou reclus dans une chambre, en ville, en Cité-U, avec des cours en présentiel en pointillé, voire même supprimés, des « p’tits jobs » disparus faute de marchés qui s’écroulent, enfin, des lieux traditionnels de rencontre fermés, dans de telles conditions […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 468 : L’heure venue

Philippe Parrot : Poème contemporain 468 : L’heure venue

Nouvel exercice de style ! Si, sur le fond, le thème abordé n’a vraiment rien de poétique, j’ai délibérément choisi de contrebalancer cette narration très technique par une forme d’expression propre à la poésie : le sonnet. Et cette fois – contrairement à mon choix affiché depuis toujours dans mes haïkus – avec la ferme intention de […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 467 : Visions et chimère

Philippe Parrot : Poème contemporain 467 : Visions et chimère

Chacun d’entre nous, emprisonné dans le carcan des obligations et des vicissitudes de la vie quotidienne, ne peut s’empêcher de vouloir fuir, de temps à autre, les contraintes et angoisses journalières en découvrant d’autres lieux que celui qui lui est familier, en rencontrant d’autres personnes que celles qu’il côtoie. Hélas, le poids des habitudes aidant, […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 466 : Plénitude intérieure

Philippe Parrot : Poème contemporain 466 : Plénitude intérieure

Indépendamment de l’aisance matérielle, de la reconnaissance sociale et des compétences acquises, la finalité d’une vie bien menée, n’est-ce pas, au bout du compte, de parvenir à ce point d’équilibre où, l’esprit serein et le cœur apaisé, l’on ressent enfin, en soi, cette sérénité de l’âme qui permet, sans rien céder de sa singularité, de […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 465 : Rêves d’âmes

Philippe Parrot : Poème contemporain 465 : Rêves d’âmes

Plus qu’un principe fondateur de l’existence humaine, ne faut-il pas concevoir l’âme comme une sorte d’énergie vitale, impalpable et indéfinissable, qui aurait le pouvoir de marier, dans un même élan, la sensibilité avec l’intellect, la part immanente de l’homme avec sa part transcendante ? Contrairement à l’esprit qui, à ressortir uniquement de la sphère de l’entendement, […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 464 : Magique accord

Philippe Parrot : Poème contemporain 464 : Magique accord

Le bureau quitté à midi pile, Julien avait longé le boulevard qui ceinturait la ville écrasée, en ce mois d’été, par l’accablante chaleur du soleil au zénith. Aucun arbre n’agrémentait les rues de la métropole, vouée au béton et à l’asphalte. Aussi, pour fuir la fournaise ambiante et profiter de son heure de pause, sandwich […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 463 : Destin des vieux

Philippe Parrot : Poème contemporain 463 : Destin des vieux

Ne nous leurrons pas ! La prétendue sagesse du « vieux » qui, au vu de son âge et de son expérience, serait en capacité de tenir des propos comme des engagements plus pertinents et louables que ceux des plus jeunes générations, est un mythe. En fait, atterré par la perception d’un corps qui le lâche, dépossédé peu […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Bonne année 2021 à vous !

Bonne année 2021 à vous !

Je vous souhaite pour la nouvelle année 2021 tous les bonheurs du monde. Hum ! Vu la conjoncture si particulière en ces temps de pandémie, ne faudrait-il pas être plus réaliste ? Je rectifie donc. Je souhaite simplement que vos rêves les plus chers (et peut-être aussi les plus fous) puissent a priori se réaliser. C’est déjà beaucoup […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : 1 400 000 lecteurs ! Le seuil est franchi. Merci !

Philippe Parrot : 1 400 000 lecteurs ! Le seuil est franchi. Merci !

1 400 000 LECTEURS ! AUJOURD’HUI, UN NOUVEAU CAP EST BEL ET BIEN FRANCHI. ET GRÂCE À VOUS ! Suite à ma décision de présenter dans leur intégralité mes maximes, mes poèmes, mes haïkus, mais aussi mon roman « Vénus a deux visages » et mes nouvelles, illustrés par Sandra Savajano et Catherine Collin, un véritable bouleversement […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 462 : Soins palliatifs

Philippe Parrot : Poème contemporain 462 : Soins palliatifs

Il y a quelques jours, sur Facebook, j’ai vu passer sur mon fil d’actualités la photo d’une jeune femme prénommée Marion. Hospitalisée dans un service de soins palliatifs situé dans le Nord de la France, indépendamment de sa prise en charge médicale, elle avait bénéficié du soutien de l’association « Les Sabots du Cœur », dirigée par […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 461 : Femme de bleu vêtue

Philippe Parrot : Poème contemporain 461 : Femme de bleu vêtue

Sea, Sun, Sex ! Trouvée sur Pixabay.com, voilà bien une photo qui illustre parfaitement ces trois thèmes. Une mer étale et un petit port pour le « Sea » ; un ciel bleu et un soleil éblouissant pour le « Sun » ; enfin, un modèle qui joue à la « starlette » et prend la pose pour le « Sex ». Habillée court avec […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 460 : S’arracher !

Philippe Parrot : Poème contemporain 460 : S’arracher !

Makaon, la chenille, se languissait de devoir patienter si longtemps avant de devenir papillon. En effet, qu’elle se déplace sur le sol, le long d’une tige ou sur une feuille — en fluides ondulations successives, de l’arrière du corps à la tête — elle s’était vite lassée de ce pas de sénateur qui ne convenait pas […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 459 : A mes fils

Philippe Parrot : Poème contemporain 459 : A mes fils

Il m’est toujours impossible de comprendre pourquoi un certain jour — mais pourquoi celui-ci plutôt qu’un autre ? — l’impérieuse nécessité s’impose à moi d’accoucher d’un poème sur tel ou tel thème. Est-ce un mot entendu lors d’une banale conversation qui résonne soudain comme un écho ? Est-ce une image entrevue sur les réseaux sociaux qui en […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus