News récentes

Catégories:

Philippe Parrot : 1 250 000 lecteurs ! Le seuil est franchi. Merci !

1 250 000 lecteurs  020620 -

1 250 000 LECTEURS ! AUJOURD’HUI, UN NOUVEAU CAP EST BEL ET BIEN FRANCHI. ET GRÂCE À VOUS ! Suite à ma décision de présenter dans leur intégralité mes maximes, mes poèmes, mes haïkus, mais aussi mon roman « Vénus a deux visages » et mes nouvelles, illustrés par Sandra Savajano et Catherine Collin, un véritable bouleversement […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 250 : L’envol de l’aigle

250 - L'aiglon

L’aigle royal est un rapace de la famille des accipitridés. D’une taille allant de 60 cm à 1 m, d’une envergure variant entre 1,80 et 2,30 m, il pèse selon les espèces entre 2,5 et 6 kg, sachant que la femelle est toujours plus imposante que le mâle. Pourvu d’un plumage brun foncé, sa coloration […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 217 : L’aigle cerf-volant

217 - Le cerf-volant

Le cerf-volant est un objet plus lourd que l’air et porté par le vent qu’on manœuvre du sol à l’aide de fils. Il est constitué d’une armature rigide sur laquelle est fixée une toile assurant sa portance. L’origine du mot viendrait de « sèrp-volanta », expression qui désigne en Occitan un serpent-volant. Cette appellation s’explique […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 145 : Divagations

Divagations

Au départ, il s’agissait dans mon esprit de laisser libre cours à mon imagination et d’écrire un texte totalement déstructuré où, d’association d’idées en association d’idées, je ne ferais que juxtaposer des images sans aucun lien entre elles. Une sorte de parti pris d’écriture automatique libérant l’inconscient de la tutelle d’une raison trop pesante. Mais, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 3 : L’aigle et l’enfant.

Vautour

Photo bouleversante, dans ce face-à-face, deux destins se croisent. Qu’il s’agisse de l’homme ou de la bête, tous deux cherchent à survivre dans un environnement particulièrement hostile où la loi du plus fort impose son absurde et implacable et inacceptable logique. En effet, dans ces régions d’Afrique ravagées par les sécheresses, les famines et les […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 436 : Altière conquête

436 - Altière conquête

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 14 JUIN 2020 Photo libre de droit trouvée sur Pixabay.com ( Auteur : Alexas_Fotos )

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 435 : L’aigle, le Temps et l’Infini

435 - L'aigle, le Temps et l'Infini

Dans les fêlures du Temps et les failles de l’Espace qui avaient béé brusquement devant lui, ouvertes dans un fracas d’apocalypse qui déchirait ses tympans, l’aigle avait saisi dans une intuition fulgurante — survenue tandis qu’il se laissait porter par un vent ascendant — qu’il devait saisir l’opportunité qui lui était offerte et quitter son aire […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 434 : Les Oubliés du Covid

434 - Les oubliés du Covid

Le « 9-3 », département de la Seine-Saint-Denis situé au Nord-Est de Paris, est constitué d’une population nombreuse, jeune et pauvre. Qu’ils soient salariés formant l’essentiel des rangs des « premiers de corvée » (agents hospitaliers, aides-soignants, caissières, livreurs, éboueurs) ou familles nombreuses confinées dans des logements exigus, voire insalubres, les habitants de cette banlieue ont payé un lourd […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 433 : La prison, après…

433 - La prison, après...

Quatre, dans dix mètres carrés à peine ! Et que des mecs ! Une telle promiscuité, il ne l’avait jamais connue dans l’exigu trois-pièces que sa famille, nombreuse et bruyante, occupait au cœur de la Cité. Là-bas, même s’ils vivaient les uns sur les autres, dans une précarité constante que compensait mal une kyrielle d’aides sociales, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 432 : L’oreille du peintre

432 - L'oreille de Van Gogh

Un artiste obscur, barbouilleur de son état, lui devait une telle somme d’argent à consommer, en galantes compagnies, tant et tant d’alcool — prestations fournies l’une comme l’autre par la maison — que le maître des lieux, ignare et cupide, s’était lassé de voir l’ardoise s’allonger sans espoir d’être un jour payé. Certes, le peintre […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 431 : Covid, quand tu nous tiens !

431 - Covid, quand tu nous tiens !

Rex, le lion, Babar, l’éléphant et King-Kong, le singe, déambulaient dans les rues vides de la ville, là où, quelques semaines plus tôt, il eut été impensable qu’ils puissent s’y trouver, toutes réservées aux hommes. Mais la pandémie était passée par là… Tandis que les humains s’étaient auto-emprisonnés par décret, les animaux, eux, en avaient […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 430 : Le Monde-d’Après

430 - Le Monde-d'Après

Inspirer longuement… lentement… profondément… régulièrement… Et toujours par le nez pour obliger cet air qui me manque tant à pénétrer ma poitrine et à oxygéner mes poumons ! Puis expirer pareillement, mais cette fois par la bouche ! Voilà ce que me répète sans cesse l’infirmière, avec une constance qui force l’admiration.  Gantée, casquée, masquée, blousée — invraisemblable […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 429 : Le portail du Néant

429 - Le portail du Néant

À la sortie du village, perdu dans l’arrière-pays et ceinturé de champs, sur la gauche du chemin vicinal, il y avait un bois surnommé « l’antre du Sage ». Là, au milieu de l’unique clairière, s’était installé, il y a plus d’une décennie maintenant, un étranger. Nul ne savait d’où il venait, quel passé avait été […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 428 : Les amants du Vougot

428 - Les amants du Vougot

« Remorques » est un long métrage réalisé par Jean Grémillon et sorti, en France, en novembre 1941. Les dialogues sont de Jacques Prévert. Le tournage du film, commencé en juillet 1939 à Brest et à Guissény (notamment la fameuse scène où Jean Gabin et Michèle Morgan se trouvent sur la plage du Vougot) est interrompu en […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 427 : Sous la voûte céleste

427 - Sous la voûte céleste

En ces temps de confinement où nous devons désormais rester cloîtrés, claquemurés dans un espace fini et familier qui n’avait jamais généré d’angoisse jusqu’alors — si libres de nos mouvements que nous étions ! — le voilà soudain qui revêt, coronavirus oblige, l’aspect oppressant d’une cellule de prison. Condamnés à la réclusion, non pas à perpétuité mais tout […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 426 : Ça se saurait…

426 - Ca se saurait...

Ces dernières décennies, le néo-libéralisme — sacralisé par les oligarchies financières transnationales — a poussé jusqu’à ses plus extrêmes limites la logique du capitalisme, via la mondialisation. Conséquence de la course effrénée au renouvellement constant des biens de consommation et contrecoup du développement forcené des médias et des réseaux sociaux, l’individu, pris dans cet infernal […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 425 : L’amour en triolets

425 - L'amour en triolets

Le triolet est un poème très codifié, apparu en France au 13ème siècle. Sa forme fixe, fondée sur la répétition, est constituée de 8 vers articulés exclusivement sur 2 rimes et ordonnés de la manière suivante : les premier, quatrième et septième vers sont identiques, ainsi que les deuxième et huitième. Par ailleurs, le mètre d’un […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 424 : Le despérado et la mort

424 - Le despérado et la mort

Des changements climatiques profonds ; des richesses naturelles épuisées ; des oligarchies hors sol ; des élites plus riches ; des peuples plus pauvres… Des envies irrépressibles de renouvellement constant des besoins ; des communautés trop sectaires qui sacralisent le rejet ; des ego trop narcissiques qui fuient le « Collectif »… Au final — cocktail mortifère ! […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 423 : Love’s Banana

P 423 - Gorge profonde 2

Cléa se rendait chez son amant, impatiente de dîner en sa compagnie. Rituel installé depuis des années, elle quittait chaque jeudi soir l’appartement qu’elle partageait avec Lucie, sa compagne, pour rejoindre Éric, « son » homme dont elle ne pouvait se passer, quand bien même leurs charnelles amours ne se consommaient qu’hebdomadairement. Lucie avait toujours accepté cette […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 422 : Fin des visites

P 422 - Fin des visites

Hospitalisé en service de gériatrie, suite à un malaise qu’il avait fait en pleine rue alors qu’il se rendait au cimetière, Jacques pressentait qu’il ne retournerait plus jamais à son domicile. Vivre seul durant tant d’années — après la mort de sa fille et de son épouse — avait été une longue épreuve qu’il avait assumé avec […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 421 : L’aigle et l’archange

421 - L'aigle et l'archange

Elles étaient tellement désespérées de voir à quel point violence et cupidité régnaient ici-bas qu’à s’étioler, dépitées par les ignominieux agissements des hommes, elles avaient implorés l’Aigle-des-Cieux, messager des dieux, de venir les chercher afin de les conduire vers les Nues où elles pourraient, enfin, vivre en harmonie avec leur nature. Impassible, en accord avec […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 420 : Quoi sous nos masques ?

420 - Histoire sans fin

Ô noirs désirs qui hantent nos consciences ! Pareils à des tourments qui oppressent la poitrine et plombent le jugement, au fil des jours qui passent, vous êtes à l’affût, toujours partants pour assouvir vos élans à la moindre occasion. Inextinguibles, tapis sous les multiples masques de nos rôles sociaux, vous avez la patience des […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 419 : Retour au port

419 - Retour au port

Du poste de commandement du cargo, Yann dirigeait les ultimes manœuvres avant que le navire n’accoste le quai. Cette opération délicate, il l’avait tant effectuée en quarante ans de voyages au long cours qu’il aurait pu l’accomplir les yeux fermés, songeait-il en esquissant un demi-sourire, emprunt d’une certaine mélancolie. En effet, aujourd’hui n’était pas un […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 418 : Canaris et monde à la masse

418 - Canaris et monde à la masse

Y a un loup, dans l’ bois, qu’est vorace ! Heureusement qu’ Fatou, aux abois, est véloce ! C’est pas l’ tout, dans l’étang, l’amphibien — une grenouille ! — y s’en rend compte, haletant, qu’ c’est pas bien, quelle trouille ! D’autant… qu’elle se rase en haillons et voit pas qu’elle écrase des grillons ! Tandis qu’ dans la […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 417 : L’Ange déchu

Il avait eu pour mission, mandaté par le Maître-des-Cieux, d’aller observer, sans parti pris, le mode de vie des « Ceux-d’en-bas », […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 416 : Sauter dans le cercle

À l’aube d’une décennie où chacun constate, avec colère et effroi, que les démocraties trahissent leurs principes ; que les économies […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 415 : C’était il y a longtemps

Penses-tu parfois à moi ? Es-tu même encore de ce monde ? Tu étais tout juste bachelière et, l’envie tenaillée au corps […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 414 : Le lac-aux-âmes

Aériennes et évanescentes, ballottées entre les champs magnétiques qui sillonnent l’Espace, les courants qui traversent les océans, enfin, les secondes […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 413 : Différents mais pareils

Tous différents mais, sur le fond, tous semblables… Embarqués sur la même Terre, confrontés à la même fin, obligés d’affronter, […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 412 : L’Ordre et le sang

Sur une Terre où chaos et guerres régnaient depuis des lustres, il était l’un des derniers à professer qu’il était […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus