News récentes

Catégories:

Philippe Parrot : Poème d’hier 249 : Mes mains sur tes seins

249 - Mes mains sur tes seins 1zse

Ils s’étaient rencontrés quelques heures plus tôt, tout à fait par hasard, dans un restaurant bondé où le patron les avait placés à la même table. D’emblée, Judith avait été séduite par cet adolescent qui n’osait engager la conversation. Elle avait donc parlé la première pour rompre la glace et, de fil en anguille, ils […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 152 : Au chaud contre son sein

La Maternite de Picasso

Jeune et pimpante, avec son chignon tout ébouriffé qui lui donnait l’air d’une éternelle adolescente, vêtue d’un jean et d’un pull rayé très échancré, elle se promenait en centre ville, poussant devant elle un landau. Décontractée, elle semblait marcher sans but précis, ravie de se laisser porter par la foule nombreuse à cette heure. Soudain, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 413 : Différents mais pareils

412 - Différents mais pareils

UN NOUVEAU POÈME LE 22 DÉCEMBRE 2019 Photo libre de droit trouvée sur Pixabay.com ( Auteur : Geralt )

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 412 : L’ordre et le sang

412 - L'ordre et le sang

MON PROCHAIN POÈME DEMAIN DIMANCHE 15 DÉCEMBRE 2019 Sur une Terre où chaos et guerres régnaient depuis des lustres, il était l’un des derniers à professer qu’il était encore possible de restaurer l’Ancien Monde au sein duquel les hommes s’étaient épanouis durant des siècles, parfaitement en accord, dans leurs actes, avec les valeurs de fraternité […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 411 : Haïkus à la fête

411 - Haïkus à la fête

Un exercice de style écrit à la va-vite, purement ludique ! Enchaîner quelques haïkus comme l’on enfile des perles, pour, au bout du compte, accoucher d’un poème sur la beauté cachée dans les choses, la passion ancrée dans les cœurs, l’envie tapie dans les ventres, toutes là pour occulter la scandaleuse brièveté de nos vies, inscrite […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 410 : L’oeil

410 - L'oeil

Plus qu’un organe, l’œil est un point de tangence. Trait d’union entre la subjectivité de l’homme et l’objectivité des choses, il se trouve très exactement à l’intersection de l’intime — du ressort de l’être — et de l’universel — du ressort de l’espace et du temps. Sans passer par la médiation de l’esprit et des […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 409 : Égorgement

409 - Egorgement

Pour tant est qu’il existe — et quelle que soit la dénomination qu’on lui donne en fonction de sa culture — il est toujours consternant d’imaginer qu’au nom d’un soi-disant « être suprême » censé avoir créé tout ce qui existe ici-bas, certains croyants s’arrogent le droit de tuer ses « créatures » sous prétexte qu’elles n’adhéreraient pas à […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 408 : Qu’adviendra-t-il demain ?

408 - Qu'adviendra-t-il demain ?

Il n’y a que l’être humain pour se convaincre que son imagination et sa pensée peuvent discerner ce qui va « nécessairement » arriver. En se croyant ainsi capable de prévoir les événements afin de les anticiper par des actions appropriées, il espère exorciser ses peurs et parvenir au bonheur. Politiciens, religieux  et prédicateurs de tout poil l’ont […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 407 : A l’assaut

407 - A l'assaut

La Première Guerre Mondiale voit la technologie bouleverser les manières de combattre. Avec le développement de l’artillerie, des mitrailleuses, des mortiers, des lance-flammes, des gaz, la puissance de feu et de mort est décuplée sans que l’infanterie, avec ses armes légères, ne puisse y faire face. Les généraux se voient donc dans l’obligation de repenser […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 406 : Pour ne jamais oublier

406 - Pour ne jamais oublier

Heureusement que la mémoire nous permet de stocker, de hiérarchiser — voire, quand cela s’avère vital, d’évacuer — les représentations mentales que notre cerveau forge au fil de nos expériences. Cette capacité à gérer le Passé est primordiale. En effet, elle nous  confère une identité propre, liée à la spécificité des souvenirs que nous avons […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 405 : Mourir en exil

405 - Mourir en exil -

Au vu du réchauffement climatique qui provoquera dans les prochaines décennies une montée du niveau des mers ( à l’origine de la disparition de nombreux littoraux ) et une avancée spectaculaire des déserts ( à l’origine de la disparition de nombreuses terres arables ), il apparaît clairement que le flux migratoire vers l’Occident, constaté aujourd’hui, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 404 : Manuscrit retrouvé

404 - Livre caché

À l’écart des espaces de vie fréquentés journellement, le grenier est cet endroit de la maison où chacun entasse — en vrac le plus souvent — meubles et objets liés à son passé. Bien qu’ils soient abîmés ou victimes de la mode, parents comme enfants, nul ne peut étrangement s’en séparer. Ils témoignent trop d’une […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 403 : Apprends à écouter la mer…

402 - Bord de plage

Lorsque l’on ressent le besoin de se ressourcer, épuisé par la charge mentale que représente la gestion des soucis quotidiens, professionnels ou non, partir, seul, au bord de la mer, s’avère souvent un moyen efficace pour chasser lassitude et doutes. À marcher sur une plage déserte, pieds nus sur le sable, les orteils léchés par les […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 402 : Ecoute le chant du vent

402 - Ecoute le chant du vent

Amateur d’éternelles errances à travers le monde — qu’il s’agisse des terres ou des mers, des plaines ou des montagnes, des pôles ou des tropiques — insaisissable et conquérant, imprévisible et inconstant, enveloppant et doux, destructeur et violent, rien n’arrête mes élans. Brises ou tempêtes — quelque forme que je prenne — je ne me lasse […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 401 : Fin des faims

401 - Fin des faims

Jean détestait venir en ce lieu où son frère avait été placé d’office… Lui qui l’avait connu jadis débordant d’enthousiasme, il ne pouvait accepter aujourd’hui de le voir sombrer dans une profonde mélancolie, a priori sans aucune raison. Que s’était-il donc passé qui justifia pareil naufrage ? Personne n’en savait rien. Seule certitude : en quelques mois, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Tous mes poèmes contemporains par ordre chronologique (401 à 500)

117 - Ravages du Temps

Vous aimez mes poèmes, partagez cette page ! Vous contribuerez ainsi à leur diffusion. Merci. Le 21 mars dernier, c’était la Journée Mondiale de la Poésie ! Voilà un bon prétexte pour décider de vous faciliter l’accès à tous mes poèmes, en les rassemblant dans un même article. Vous pourrez ainsi, en fonction de votre sensibilité […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 400 : Chiens de garde

400 - Les chiens de garde

Dans nos sociétés de consommation où le mode de production capitaliste est le principe fondateur de notre économie, indépendamment des hommes politiques qui le confortent et des industriels qui le génèrent, existe un relais capital dans son maintien et sa reproduction : les médias avec leur kyrielle de journalistes et chroniqueurs, véritables vedettes omniprésentes sur tous […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 399 : Dichotomie

399 - Dichotomie

S’il n’est jamais évident de définir avec précision ce qu’est la pensée, il s’avère plus difficile encore de cerner ce que serait l’âme. Si la première apparaît comme un mode de représentation mentale qui permet d’analyser le réel pour ensuite agir dessus, la seconde peut être perçue comme une sorte « d’essence » spirituelle. Consubstantielle à la […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 398 : Savane bigarrée

398 - Savane bigarrée

A priori, un voyage en terre africaine déjanté. Deux amants qui se baladent dans la savane, s’émerveillant d’un arc-en-ciel qui semble cautionner leur idylle… Un zèbre qui se trémousse de joie à les voir si amoureux… Une girafe qui s’attendrit à observer leurs effusions touchantes… Enfin, un peintre noir, sorti de nulle part, qui brosse […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 397 : Encombrant fantôme

397 - Encombrant fantôme

Personnage fantastique qui hante traditionnellement l’imaginaire des enfants abreuvés de contes, le fantôme — aussi invisible et aérien qu’un souffle s’il n’avait la bonne idée de se draper d’un linceul blanc lors de ses sorties nocturnes — s’avère souvent « incarner » des personnes manquantes ou disparues qui ne cessent jamais d’accaparer l’esprit avec leur […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 396 : L’étoile et la rose

396 - L'étoile et la rose

À l’arrière d’une vaste demeure en ruines qui témoignait d’un passé aujourd’hui bel et bien oublié, il y avait un jardin à l’abandon où les mauvaises herbes avaient envahi la moindre parcelle de terrain. Là, dans ce qui avait été jadis un parc agrémenté de fleurs, s’épanouissait, cachée derrière d’épaisses broussailles, une rose ! Écrasée […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 395 : Quelle chose étrange…

395 - Quelle chose étrange

Si l’homme exerce une domination sans partage sur la Nature qui lui permet de la transformer à sa guise, c’est qu’il jouit d’un attribut que nul autre être vivant ne possède : la Pensée. Processus psychique lié à la pleine conscience, c’est une aptitude qui consiste en une réaction mentale à notre perception de la réalité, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 394 : Tes pas dans les landes

La lande désigne un territoire constitué de sols pauvres (calcaires ou siliceux) recouverts de fourrés ou de buissons denses où […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 393 : Amours d’été

À l’occasion des vacances, chacun s’enthousiasme toujours à l’idée de rompre avec ses habitudes professionnelles et familiales, ravi de pouvoir […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 392 : Féminicides

Le terme « féminicide » commença à être juridiquement utilisé en Amérique Latine (notamment après les meurtres des sœurs Mirabal, toutes trois […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 391 : Sous nos pas, la vie s’en va…

La sensation d’écoulement du Temps est une perception très subjective. Selon son âge, son état d’esprit et ses priorités du […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 390 : L’homme au tatouage

Il avait très vite eu la certitude qu’elle allait littéralement le « posséder », envoûté qu’il était par sa beauté, […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 389 : Déconnade

Des images — toutes plus absurdes les unes que les autres — qui s’enchaînent : des virgules dragueuses de points ; des diables […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus