Archive | décembre 2011

Philippe Parrot : Poème contemporain 1 : Amours inavouables

Femme nue

Certaines passions amoureuses sont si tempétueuses qu’elles poussent les amants à transgresser d’un commun accord bien des interdits. Dès lors, à se livrer à des pratiques guère orthodoxes que nos sociétés bien pensantes condamnent, il s’ensuit qu’elles demeurent inavouables, cantonnées le plus souvent dans la sphère privée, derrière les épais rideaux de l’alcôve. À l’image […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Histoire courte n°1 : Un nain pertinent

Les sept nains

Blanche neige et les sept nains de Walt Disney (1901/1966) Un nain pertinent m’a confié un jour, les yeux au ciel et les pieds dans la boue : — En somme, il faudrait qu’on puisse croire en quelque chose pour que le quelque chose que nous sommes puisse croître. Au fait, entre croire ou croître, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 336 : Baisers volés en gare

Comme chaque matin, leur train de banlieue respectif s’engageait, en même temps, de part et d’autre du quai 13. Aussitôt […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 220 : Retrouvailles

Voilà trois décennies qu’ils correspondaient à l’occasion des vœux du Nouvel An, chacun dans des villes distinctes, lié par des […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 173 : Salle des Pas Perdus

S’asseoir sur un banc, dans la Salle des Pas Perdus d’une gare, c’est comme aller au théâtre, sauf que la […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 46 : Quai de gare

Une gare n’est rien d’autre qu’une immense « Salle des Pas Perdus » où des centaines de voyageurs transitent quotidiennement par […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 349 : L’hétaïre

Le corbillard roulait à faible allure pour permettre à chacun de se recueillir quelques instants au passage de celle qui […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 348 : Yasmine

Initialement, il y avait l’envie d’écrire un énième exercice de style en jouant sur des rimes en « ine », en « ité », […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 347 : Le tiroir du secrétaire

Cela avait été, jadis, le vœu de sa grand-mère sur son lit de mort. Que les objets contenus dans son […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 346 : L’étoile et le funambule

Giorgio n’avait jamais eu de cesse, tout au long de sa carrière de funambule, de tendre son filin d’acier toujours […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 345 : La femme au fusain

Avec la fin des vacances, un troisième et dernier exercice de style ! Avant les suivants (ou non) dans les […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 344 : Par pleine lune…

« Par pleine lune, l’empreinte de ton âme dans la nuit de mon cœur se perçoit ». Encore un formel exercice de […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus