Archive | septembre 2012

Philippe Parrot : Nouvelle 3 : Blancs, bleus et ocres

Homme Bleu

Avec « Blancs, bleus et ocres », je vous emmène dans le désert, à la rencontre d’Elle et de l’Homme Bleu ! Une singulière histoire d’amour… Pleine d’exotisme, de soleil, de chevauchées, de passions, de peurs, de rebondissements, et surtout, surtout, pleine de folies. Une invite à se laisser emporter par ses sentiments et ses émotions, là […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 15 : Prisonnier d’elle sans aile.

Liens

Elle s’appelle Fille du Vent et vit dans le présent, oublieuse du passé qui pourrait lui peser, attendant de l’avenir qu’il vienne en son temps. Ancrée dans l’instant, et de toutes les audaces, elle a le don de faire, spontanée et sensée, ce que les autres n’osent. Et moi qui l’ai croisée au hasard d’un […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 14 : Au Petit Pont Perdu.

pont

Au cours d’une promenade sur le chemin de halage, à l’écart de la ville, je ne songeais à rien, trop heureux d’oublier les tracas quotidiens. D’un pas lourd et traînant, car l’âme vagabonde, je marchais vers l’écluse où les bateaux font halte. Solitaire et tranquille… Mais quand je l’ai croisée, allongée sur la rive, légèrement […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Nouvelle n°2 : Forestius, entre ciel et terre.

Forestius et Palatouche, un étrange amour

Aujourd’hui que Forestius et Palatouche existent bel et bien, dotés d’un corps et d’une silhouette à travers des illustrations ; d’un cœur et d’un esprit à travers des mots, il est temps de présenter leur incroyable aventure. Corps, cœur, esprit ! N’est-ce pas ce que nous sommes ? Pareils à nous, il s’avère impossible d’ignorer plus longtemps […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 352 : Sales va-t-en-guerre !

De nouveau, un exercice de style ! Prenant un réel plaisir à alterner les formes poétiques — tantôt codifiée, tant libre […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 99 : Mères de soldats.

Le rapport d’un père à ses enfants est essentiellement affectif. Un fort sentiment le lie certes à ses fils mais […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 47 : Sniper

Alors qu’à cette heure, à des milliers de kilomètres de l’Europe, soldats et miliciens s’entre-tuent avec acharnement, les uns pour […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 371 : Trace s’efface

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 24 FÉVRIER 2019 DANS LA MATINÉE Photo libre de droit trouvée sur Pixabay.com ( Auteur : […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 370 : Pensées en vrille

Il arrive parfois que l’on ait brusquement envie de lâcher prise et de n’en faire qu’à sa tête, sans se […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 369 : Trop les boules…

À devoir faire face à nos obligations et soucis quotidiens, nous occultons l’essentiel. Quel que soit notre âge : jeune, adulte ou […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 368 : Guerres de religion

Dans bien des religions, sous couvert de Livres « Sacrés » censés transcrire les paroles d’un dieu omniscient et omnipotent, les Fidèles […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 367 : Pensées ou jouissances ?

Aujourd’hui que la toute-puissante Raison, par le biais de la Technique et, plus récemment encore, de l’Intelligence Artificielle, s’immisce dans […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 366 : Trahison de printemps

Elle était l’unique fleur alentour et nulle vie, autre que la sienne, n’existait en ces lieux. Haut perchée sur sa […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus