Archive | février 2014

Philippe Parrot : Poème contemporain 34 : Paupières closes

Paupières closes

Si la vue permet d’appréhender la réalité qui nous entoure, en portant sur les choses et les êtres un regard qui en donne une connaissance immédiate et empirique, il ne faut pas oublier néanmoins que les yeux sont aussi un « miroir de l’âme » : la nôtre et qu’à ce titre, ils trahissent, par leur profondeur et […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 33 : Elle dit non, mais…

Face à face

La première fois ! Aveuglée par ses désirs, tenaillée par ses émois, tétanisée par sa gaucherie, la voilà pourtant confrontée à l’expérience de l’amour ! Dans cette quête de l’autre – poussée par un élan qu’elle cerne encore mal : une légitime exigence de bonheur ou une irrépressible envie de jouir, ou les deux à la fois ? […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 32 : La Belle, la Brute et le Sage

32 - La Belle, la Brute et le Sage

Bien qu’il y ait beaucoup d’attractives facettes en chacun d’entre nous, complémentaires ou opposées, morales ou immorales, affichées ou cachées, universelles ou singulières, on peut néanmoins concevoir qu’une femme ne puisse trouver dans un seul être l’ensemble des qualités qu’elle attend d’un homme. Aussi, pour qu’elle jouisse au cours de son existence de la palette […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 213 : La mer et la mourante

Dans la chambre impersonnelle de l’hôpital où elle séjournait depuis des semaines, avec, comme seul horizon, des murs écrus et […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 177 : Elle se donne à la mer

Elle avait attendu la nuit pour prendre le chemin longeant les Calanques et surplombant d’une centaine de mètres la mer, […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 124 : Voir la mer

Perdus dans la frénétique agitation des cités, las du regard jugeant des foules comme de la bêtise sans fond de […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 58 : Le phare de Phédra.

Le phare est un édifice mythique qui hante l’inconscient collectif. Impressionnante bâtisse érigée vers le ciel, aussi droit qu’un phallus, […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 23 : Notre île bleue

Touchants amants désireux de fuir un quotidien qui les étouffe, ils ne cessent de vouloir embarquer sur le premier navire venu, à destination d’une […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 361 : Du temps qui reste…

MON PROCHAIN POÈME 16 DÉCEMBRE 2018 DANS LA MATINÉE Photo trouvée sur Pixabay.com ( Auteur : Kellepics )

Philippe Parrot : Poème contemporain 360 : Dis, c’est quoi la mer ?

À l’origine du Vivant sur la Terre, les hommes doivent donc à la mer leur existence en tant qu’espèce. Mais, […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 359 : Le p’tit vieux

Pas lents, dos voûté, canne en main, il se rend chaque matin, d’une démarche hésitante, en centre ville pour faire […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 358 : Cirque d’Au-Delà

Un peu à la manière du film « Freaks », sorti en 1932, qui plonge le spectateur au cœur de la tournée […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 357 : Balbar

Nino n’est personne sinon qu’un citadin à la dérive qui se cherche, en vain, depuis des décennies… Un jour, manipulé […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 356 : Envoûtements et anatomie

Quelle que soit la profondeur des liens qui unissent deux êtres — faits le plus souvent d’amour, d’admiration, de respect […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus