Quand l’unique sentiment qui domine en soi, donne l’impression, extrêmement étouffante et destructrice, que tout son univers — personnel, familial, professionnel et social — se réduit à une vaste prison, aux murs d’enceinte si hauts et si épais qu’il semble impossible de s’en évader pour tout recommencer à zéro, la violence des émotions qui vous traversent est si dévastatrice que vous sentez monter en vous la colère à l’encontre de la terre entière mais aussi la haine à l’égard de vous-même et de ce que vous faites de votre propre existence, dos au mur, dans l’impasse, sans espoir de voir l’horizon se dégager. Ne reste plus alors qu’à regarder, impuissant et atterré, ces forces obscures vous submerger, vous incitant, selon les circonstances, soit à la révolte la plus radicale soit à l’abattement le plus profond. Dans l’attente de l’irruption d’actions extrêmes et soudaines, inenvisageables un instant plus tôt, qui bouleverseront à jamais ces équilibres délétères….

« Citation 583 du 07/03/2014 : Ravageur rap rageur : Qui trop abaisse, réveille ce qu’il y a de plus bas en l’homme : la haine ! »

Philippe Parrot

Avertissement : Le texte qui suit est politiquement incorrect. Il pourrait éventuellement heurter.

*      *      *      *      *

Youssoupha

*      *      *      *      *

Image de prévisualisation YouTube

Youssoupha – L’enfer, c’est les autres

*      *      *      *      *

Pour découvrir le poème « Ravageur rap rageur », veuillez cliquer sur le fichier ci-dessous.

fichier pdf P 35 – Ravageur rap rageur

Poème écrit par Philippe Parrot,

Commencé le  dimanche 02 mars 2014

Et terminé le mercredi 12 mars 2014

Vous aimez ce poème. Partagez l’article ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots.

Image de prévisualisation YouTube

Pour visualiser le poème en même temps qu’il est lu, cliquez simultanément sur le fichier pdf et sur la vidéo !

Retour à la page d’accueil

 *      *      *      *      *

I need you

*      *      *      *      *

Pour accéder à la totalité de mes poèmes classés par ordre chronologique et thématique, veuillez cliquer sur l’une des bannières ci-dessous :

Tous mes poèmes de 1 à 100        0 - Tous mes poèmes  De 101 à 200 bf

Tous mes poèmes de 201 à 300        Tous mes poèmes de 301 à 400

0 - Tous mes poèmes  De 401 à 500        Tous mes poèmes par thèmes

*      *      *      *      *

Notification : Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n°57-298 du 11 mars 1957), il est interdit d’utiliser et/ou de reproduire et/ou de modifier et/ou de traduire et/ou de copier le texte ci-dessus, de façon intégrale ou partielle, sur quelques supports que ce soit : électronique, papier ou autre, sans l’autorisation expresse et préalable de l’auteur. Tout droit réservé.

Par ailleurs, si vous souhaitez vous procurer mes livres, passez votre commande par mon intermédiaire, via le formulaire de contact ci-dessous. Je vous les enverrai dans les meilleurs délais, dédicacés qui plus est.

À bientôt donc…

Couverture SCH                     A - couverture VA2V -  2013

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

 

 

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Philippe Parrot : Poème d’hier 22 : Lumières d’une vie – Yang.

Dans la philosophie chinoise, le Yin et le Yang sont deux essences indissociables et distinctes qui, insérées au cœur de […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 21 : Ténèbres d’une vie – Yin.

Dans la philosophie chinoise, le Yin et le Yang sont deux essences indissociables et distinctes qui, insérées au cœur de […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 428 : Les amants du Vougot

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 5 AVRIL 2020 « Remorques » est un long métrage réalisé par Jean Grémillon et sorti, en France, […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 427 : Sous la voûte céleste

En ces temps de confinement où nous devons désormais rester cloîtrés, claquemurés dans un espace fini et familier qui n’avait […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 426 : Ça se saurait…

Ces dernières décennies, le néo-libéralisme — sacralisé par les oligarchies financières transnationales — a poussé jusqu’à ses plus extrêmes limites […]

Philippe Parrot : 1 200 000 lecteurs ! Le seuil est franchi. Merci !

1 200 000 LECTEURS ! AUJOURD’HUI, UN NOUVEAU CAP EST BEL ET BIEN FRANCHI. ET GRÂCE À VOUS ! 19 […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 425 : L’amour en triolets

Le triolet est un poème très codifié, apparu en France au 13ème siècle. Sa forme fixe, fondée sur la répétition, […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 424 : Le despérado et la mort

Des changements climatiques profonds ; des richesses naturelles épuisées ; des oligarchies hors sol ; des élites plus riches ; […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus