Archive | octobre 2014

Philippe Parrot : Poème n°59 : Grammaire du coeur.

Grammaire du coeur

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Commentant un poème où l’auteur passait sans transition du conditionnel au futur, une personne écrivait sur internet : « Il persiste en moi une part de mon ancien être qui est touchée plus particulièrement par votre usage du temps futur et […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°58 : Le phare de Phédra.

Phare dans la tempête

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Le phare est un édifice mythique qui hante l’inconscient collectif. Impressionnante bâtisse érigée vers le ciel, aussi droit qu’un phallus, la fascination qu’il exerce sur notre imaginaire ─ indépendamment de sa forme ─ s’explique par le fait qu’il est […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Histoire courte n°11 : Règle de trois

Tendre amour

Pauline avait deux amis d’enfance, Charles et Romain, qui avaient toujours partagé avec elle ses loisirs, ses études, ses joies et ses peines. Sans que leur famille puisse expliquer pourquoi, ils étaient à ce point inséparables qu’aucun des trois ne pouvait se passer longtemps des deux autres quoique les deux garçons fussent très différents. Mais […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°57 : Ardentes amours fauves !

femme lionne

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Comment expliquer que certains êtres absents puissent néanmoins s’incarner dans nos esprits et nos cœurs en une impalpable présence, ô combien nourricière, qui, nous le savons, nous habitera jusqu’à notre dernier souffle ? Parce qu’ils sont, tout simplement, tout naturellement, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 148 : Deux coquelicots

Deux amants reviennent en pèlerinage sur les lieux de leurs premières amours : un creux douillet derrière une haie qui les […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 13 : Rose noire

Que nul ne s’y trompe. La Black Baccara n’est pas synonyme de mort, bien au contraire. La rose noire symbolise […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 340 : Sois insoumis !

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 22 JUILLET 2018 DANS LA MATINÉE Photo libre de droit trouvée sur Pixabay.com ( Auteur : […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 339 : L’oiseau et le roseau

Un oiseau, une plante… Une cage, une berge… Un canari dans sa prison dorée, un roseau au bord d’une rivière… […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 338 : Souffle, libère nos âmes !

Le chambellan, un ange déchu condamné à demeurer dans l’antichambre de « l’Éternel Éther » pour en faciliter l’accès, avançait […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 337 : Paulette Wright… Pourquoi ?

Suite à un avis de recherche lancé le samedi 16 juin 2018, le corps inanimé de Paulette Wright a été […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 336 : Baisers volés en gare

Comme chaque matin, leur train de banlieue respectif s’engageait, en même temps, de part et d’autre du quai 13. Aussitôt […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 335 : La sirène et les marins

Tapie dans un abysse, confortablement allongée sur un banc de sable, elle devinait qu’à la surface de la mer, c’était […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus