Archive | février 2015

Philippe Parrot : Poème contemporain 76 : A ma Reine

La Reine Margot

Il existe de si folles amours que la raison peut parfois se révéler totalement impuissante à en expliquer les causes comme à tenter d’en contrôler les effets. Passions dévorantes et inextinguibles, elles attisent chez ceux qui les vivent un feu intérieur qui les consume chaque jour, les amenant à penser, dire ou faire des choses […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 75 : Sur le boulevard de nos vies

Boulevard Malesherbes

À l’image d’un apatride qui erre dans une ville inconnue sans savoir où aller, passant d’une rue à une autre, d’un quartier à un autre, sans repère, sans but et sans espoir, angoissé de ne savoir où ce périple le mènera, nous débarquons tous dans la vie à la manière d’exilés, abandonnés là, dans un […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 74 : L’origine du monde

Chambre verte

Si le corps de la femme est l’objet de tous les désirs par excellence ; si son sexe est bel et bien le passage obligé de l’humanité ; si, à l’exemple de Courbet, on peut effectivement considérer son entrecuisse comme « l’origine du monde », source de convoitise et d’enfantement qui contribuent à notre devenir, il ne faudrait cependant […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 73 : Avec le Temps…

Léo Ferré

La fin d’une passion amoureuse se reconnaît-elle à ce que les anciens amants ne ressentent plus le besoin de se fuir, de peur de trop souffrir à raviver leurs propres émotions ? Sans aucun doute. Mais, indépendamment de ce fait, elle cesse aussi parce qu’ils n’éprouvent plus l’envie d’en parler — de « se parler » — tout […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 72 : Céleste évasion

Marc Chagall

Bien qu’il ait été marqué par le fauvisme où prédominent les couleurs franches et lumineuses et le cubisme qui prône la déconstruction des objets et de l’espace, Marc Chagall (1887/1985) n’appartient en réalité à aucune école. À une époque où la peinture s’orientait vers une certaine forme d’intellectualisation qui réduisait le sentiment à un froid […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 71 : Premier amour

Son village

Ouvrir par hasard un tiroir et, au milieu d’un fatras de babioles inutiles, retrouver un vieux cliché oublié là… Voilà qui est amplement suffisant pour qu’aussitôt des pans entiers du passé refassent surface, rappelant soudainement les émois et les troubles d’un premier amour. Et, à surprendre son sourire et la fraîcheur de son inaltérable jeunesse, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 70 : Touchante lettre

Lettre M

Par le simple fait d’être prononcée, aucune lettre de l’alphabet n’a le pouvoir d’asséner un ordre, de stipuler une injonction par l’emploi d’un impératif dont le sens ne prête à aucun malentendu. Hormis le « M » ! Mais, ce qu’il nous exhorte à vivre est tellement agréable et nourricier qu’il faudrait être sot pour refuser de se […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 352 : Sales va-t-en-guerre !

De nouveau, un exercice de style ! Prenant un réel plaisir à alterner les formes poétiques — tantôt codifiée, tant libre […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 99 : Mères de soldats.

Le rapport d’un père à ses enfants est essentiellement affectif. Un fort sentiment le lie certes à ses fils mais […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 47 : Sniper

Alors qu’à cette heure, à des milliers de kilomètres de l’Europe, soldats et miliciens s’entre-tuent avec acharnement, les uns pour […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 371 : Trace s’efface

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 24 FÉVRIER 2019 DANS LA MATINÉE Photo libre de droit trouvée sur Pixabay.com ( Auteur : […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 370 : Pensées en vrille

Il arrive parfois que l’on ait brusquement envie de lâcher prise et de n’en faire qu’à sa tête, sans se […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 369 : Trop les boules…

À devoir faire face à nos obligations et soucis quotidiens, nous occultons l’essentiel. Quel que soit notre âge : jeune, adulte ou […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 368 : Guerres de religion

Dans bien des religions, sous couvert de Livres « Sacrés » censés transcrire les paroles d’un dieu omniscient et omnipotent, les Fidèles […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 367 : Pensées ou jouissances ?

Aujourd’hui que la toute-puissante Raison, par le biais de la Technique et, plus récemment encore, de l’Intelligence Artificielle, s’immisce dans […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 366 : Trahison de printemps

Elle était l’unique fleur alentour et nulle vie, autre que la sienne, n’existait en ces lieux. Haut perchée sur sa […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus