Archive | juillet 2015

Philippe Parrot : Poème contemporain 110 : Voyage initiatique

Voyage initiatique d'au-delà

Qui, longeant les quais d’un port de pêche, à l’heure de la criée, quand les poissons fraîchement péchés sont débarqués au milieu d’une flopée de mouettes criardes qui tournoient à quelques mètres au-dessus du sol, n’a pas imaginé ces magnifiques oiseaux voler au-dessus des vagues ? Qui, songeant alors à d’autres plus puissants encore : […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 109 : Rires et bonheur.

Méditerranée

Avec l’été, autochtones et vacanciers investissent le littoral de la Méditerranée pour profiter pleinement de la mer et du soleil. Allongés sur le sable et collés les uns aux autres sur des plages surpeuplées, tels des sardines dans leur boite, ou au contraire, isolés et tranquilles dans quelque calanque atteinte au prix de longues heures […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 108 : Fatal inceste

Fatal inceste

Tétanisées par la peur et la honte, envahies par un irrépressible sentiment de culpabilité, chez l’enfant, et de déni, chez les proches, rares sont les victimes de crimes incestueux comme les familles de victimes qui osent dénoncer l’agresseur et le traîner devant les Tribunaux. Refusant d’admettre qu’un tel acte puisse être commis au sein même […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 107 : Soleil de Thrace.

Le Delta d'Evros au coucher du soleil

Chimère ou réalité ? Qu’importe à quel monde cette « déesse » irrésistible et insaisissable renvoie ? L’essentiel est que chacun ressente le pouvoir de séduction de cet être, au charme troublant et à l’aura lumineuse, qui fascine à son passage, livrant avec une déconcertante candeur son corps et son âme afin que toutes et tous se nourrissent […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 106 : Partis au vent de l’automne.

Langueurs d'automne

Comme le souligne avec tant d’émotions la chanson interprétée par Marlène Dietrich, que deviennent celles et ceux rencontrés par hasard qui éclairèrent un bref instant nos sombres existences, réveillèrent nos sens assoupis et ranimèrent nos sentiments moribonds, auréolant notre quotidien d’un éclat sans pareil ? En butte aux vicissitudes de la vie qui se chargent trop […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 105 : Bain de minuit.

Nageuse

Épicurienne et réfléchie, trop humaine mais si féline, avide de liberté, elle a renoncé à fréquenter les hommes pour ne plus avoir à coller à l’image qu’ils se font d’elle ; au personnage qu’ils voudraient lui faire endosser, fière de s’être libérée des conduites stéréotypées qu’ils aimeraient lui imposer. Car, ce qu’ils attendent d’elle ne correspond […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 104 : Aimer de nouveau.

Aime vite l'autre !

Faire le deuil d’un être aimé n’est jamais chose facile. Avant que les moments passés en sa compagnie ne se transforment — avec le détachement qu’apporte fatalement le Temps — de ressentis charnels en souvenirs évanescents qui aident à supporter les vicissitudes de la vie quotidienne en l’agrémentant d’enchanteresses images, il faut au préalable endurer […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 213 : La mer et la mourante

Dans la chambre impersonnelle de l’hôpital où elle séjournait depuis des semaines, avec, comme seul horizon, des murs écrus et […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 177 : Elle se donne à la mer

Elle avait attendu la nuit pour prendre le chemin longeant les Calanques et surplombant d’une centaine de mètres la mer, […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 124 : Voir la mer

Perdus dans la frénétique agitation des cités, las du regard jugeant des foules comme de la bêtise sans fond de […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 58 : Le phare de Phédra.

Le phare est un édifice mythique qui hante l’inconscient collectif. Impressionnante bâtisse érigée vers le ciel, aussi droit qu’un phallus, […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 23 : Notre île bleue

Touchants amants désireux de fuir un quotidien qui les étouffe, ils ne cessent de vouloir embarquer sur le premier navire venu, à destination d’une […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 361 : Du temps qui reste…

MON PROCHAIN POÈME 16 DÉCEMBRE 2018 DANS LA MATINÉE Photo trouvée sur Pixabay.com ( Auteur : Kellepics )

Philippe Parrot : Poème contemporain 360 : Dis, c’est quoi la mer ?

À l’origine du Vivant sur la Terre, les hommes doivent donc à la mer leur existence en tant qu’espèce. Mais, […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 359 : Le p’tit vieux

Pas lents, dos voûté, canne en main, il se rend chaque matin, d’une démarche hésitante, en centre ville pour faire […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 358 : Cirque d’Au-Delà

Un peu à la manière du film « Freaks », sorti en 1932, qui plonge le spectateur au cœur de la tournée […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 357 : Balbar

Nino n’est personne sinon qu’un citadin à la dérive qui se cherche, en vain, depuis des décennies… Un jour, manipulé […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 356 : Envoûtements et anatomie

Quelle que soit la profondeur des liens qui unissent deux êtres — faits le plus souvent d’amour, d’admiration, de respect […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus