Archive | juillet 2015

Philippe Parrot : Poème d’hier n°110 : Voyage initiatique

Voyage initiatique d'au-delà

Qui, longeant les quais d’un port de pêche, à l’heure de la criée, quand les poissons fraîchement péchés sont débarqués au milieu d’une flopée de mouettes criardes qui tournoient à quelques mètres au-dessus du sol, n’a pas imaginé ces magnifiques oiseaux voler au-dessus des vagues ? Qui, songeant alors à d’autres plus puissants encore : […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°109 : Rires et bonheur.

Méditerranée

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Avec l’été, autochtones et vacanciers investissent le littoral de la Méditerranée pour profiter pleinement de la mer et du soleil. Allongés sur le sable et collés les uns aux autres sur des plages surpeuplées, tels des sardines dans leur […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°108 : Fatal inceste

Fatal inceste

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Tétanisées par la peur et la honte, envahies par un irrépressible sentiment de culpabilité, chez l’enfant, et de déni, chez les proches, rares sont les victimes de crimes incestueux comme les familles de victimes qui osent dénoncer l’agresseur et […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°107 : Soleil de Thrace.

Le Delta d'Evros au coucher du soleil

Chimère ou réalité ? Qu’importe à quel monde cette « déesse » irrésistible et insaisissable renvoie ? L’essentiel est que chacun ressente le pouvoir de séduction de cet être, au charme troublant et à l’aura lumineuse, qui fascine à son passage, livrant avec une déconcertante candeur son corps et son âme afin que toutes et tous se nourrissent […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°106 : Partis au vent de l’automne.

Langueurs d'automne

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Comme le souligne avec tant d’émotions la chanson interprétée par Marlène Dietrich, que deviennent celles et ceux rencontrés par hasard qui éclairèrent un bref instant nos sombres existences, réveillèrent nos sens assoupis et ranimèrent nos sentiments moribonds, auréolant notre […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°105 : Bain de minuit.

Nageuse

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Épicurienne et réfléchie, trop humaine mais si féline, avide de liberté, elle a renoncé à fréquenter les hommes pour ne plus avoir à coller à l’image qu’ils se font d’elle ; au personnage qu’ils voudraient lui faire endosser, fière de […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°104 : Aimer de nouveau.

Aime vite l'autre !

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Faire le deuil d’un être aimé n’est jamais chose facile. Avant que les moments passés en sa compagnie ne se transforment — avec le détachement qu’apporte fatalement le Temps — de ressentis charnels en souvenirs évanescents qui aident à […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier n°250 : L’envol de l’aigle

L’aigle royal est un rapace de la famille des accipitridés. D’une taille allant de 60 cm à 1 m, d’une […]

Philippe Parrot : Poème d’hier n°238 : Grand-Duc

Toute plaisanterie mise à part, il faut d’abord se défaire de cette idée simpliste suivant laquelle la chouette serait la […]

Philippe Parrot : Poème d’hier n°110 : Voyage initiatique

Qui, longeant les quais d’un port de pêche, à l’heure de la criée, quand les poissons fraîchement péchés sont débarqués […]

Philippe Parrot : Poème d’hier n°48 : Merle noir.

Depuis plus d’un an, il avait pris l’habitude d’investir régulièrement le jardinet, trouvant dans le feuillage persistant d’un épineux un […]

Philippe Parrot : Poème n°336 : Baisers volés en gare

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 24 JUIN 2018 A 11 HEURES Comme chaque matin, leur train de banlieue respectif s’engageait, en […]

Philippe Parrot : Poème n°335 : La sirène et les marins

Tapie dans un abysse, confortablement allongée sur un banc de sable, elle devinait qu’à la surface de la mer, c’était […]

Philippe Parrot : Poème n°334 : Sur de célestes crêtes

Bô Lin Doa s’était levé dès l’aube, pressé de quitter la cabane construite de ses mains quelques années plus tôt, […]

Philippe Parrot : Poème n°333 : La banane d’Anne

En matière d’érotisme, dans la communication comme dans l’art, associer banane et gente féminine n’est jamais — et c’est bien […]

Philippe Parrot : Poème n°332 : Bois Belleau

Il y a maintenant tout juste cent ans, à quelques mois de la fin de la Première Guerre Mondiale, avaient […]

Philippe Parrot : Poème n°331 : Homme dans les ténèbres

Retiré dans quelque pièce d’une vaste demeure, assis — pourquoi pas ? — tout contre un bureau, le coude de son […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus