Archive | août 2015

Philippe Parrot : Poème d’hier n°118 : S’aimer malgré la guerre

S'aimer malgré la guerre

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. L’idée de ce poème m’est venue en songeant au film « Une bouteille à la mer » réalisé par Thierry Binisti et sorti en 2012. Une jeune israélienne et un jeune palestinien, grâce aux jeux malicieux des courants, entament une correspondance, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°117 : Ravages du Temps…

Le temps qui passe

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Si le Temps est ce cadre incontournable qui nous permet de mener à bien les actions nécessaires à notre épanouissement, il est aussi cet impassible devenir qui nous permet de voir notre corps croître et décliner. Aussi paradoxal que […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°116 : Le vieil homme et la feuille morte

Feuille morte

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Un vieil homme, las et désabusé, marche le long d’un chemin. C’est l’automne et le soleil se couche à l’horizon quand il aperçoit dans la lumière rasante du soir l’impressionnante frondaison d’un chêne qui se dresse, seul, sur le […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°115 : Plaisirs de femme

Duvaucey - Ingres

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Qu’il s’agisse d’un mari ou d’un amant, nul ne le saura jamais. Qu’importe ! Retranchée dans sa chambre, protégée par les gazes suspendues à son lit à baldaquin, elle se plaît à dormir là, dans son antre, convaincue que personne […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°114 : Edelweiss

Edelweiss

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. L’Édelweiss (Leontopodium Alpinum pour les botanistes) appartient à la famille des Astéracées. Attribué en 1784, son nom d’origine allemande vient du mot « edel » qui signifie noble et du mot « weiss » qui signifie blanc. Originaire de […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°113 : Exil dans les Nues

Philosophe en méditation - Rembrandt

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Il y a des périodes dans une vie où hommes et femmes peuvent avoir soudain le sentiment qu’une pause s’avère nécessaire s’ils veulent retrouver leurs esprits et, avec eux, une certaine sérénité indispensable à leur équilibre. En effet, pour […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°112 : Rêveuse sirène

La petite sirène de Copenhague

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Symbole de Copenhague, capitale du Danemark, « La petite sirène » se trouve si près du rivage qu’elle est devenue une des principales attractions touristiques de la ville. Cette statue, commandée en 1909 par Carl Jacobsen, fils du fondateur des brasseries […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°111 : Toi, ma vivifiante fontaine !

Toi, ma vivifiante fontaine

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Rien n’est plus troublant qu’embrasser la femme que l’on aime ! Expression très intime et charnelle de l’amour entre deux êtres, le baiser ne se réduit pas, dans ce cas, à un simple contact de muqueuses. Attouchement consenti et souhaité, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier n°118 : S’aimer malgré la guerre

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. L’idée de ce poème […]

Philippe Parrot : Poème d’hier n°92 : Le déserteur.

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Lui fuit la guerre […]

Philippe Parrot n°264 : Sans domicile fixe

UN NOUVEAU POÈME CE SOIR VENDREDI 26 MAI 2017 A 20 HEURES Photo trouvée sur internet (tirée de huffingtonpost) – […]

Philippe Parrot : Poème n°263 : Femmes sous le joug

  Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. À chaque fois, […]

Philippe Parrot : Poème n°262 : Trop pressée de le revoir !

  Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci Justine empruntait si […]

Philippe Parrot : Poème n°261 : Voir partir sa fille

  Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Être veuf et père […]

Philippe Parrot : Poème n°260 : Sale temps

 Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. S’il est, dans l’enfance […]

Philippe Parrot : Poème n°259 : Fatal départ

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Une femme qui prend […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus