Nathan regardait son modèle à travers l’objectif de son appareil. Sidéré par sa beauté !

Cette touriste étrangère qu’il avait rencontrée quelques jours plus tôt baguenaudant sur les boulevards parisiens, svelte et gracieuse dans le tailleur strict qu’elle portait, était à cette heure devant lui, nue dans son studio, assise à même le sol, ses jambes rabattues contre sa poitrine, retenues par ses bras. Et sur ses épaules au teint de pêche, sa flamboyante chevelure auburn ondoyait, longues mèches qui s’éparpillaient autour de son cou avec grâce. À sa demande, elle avait tourné son visage de trois-quarts et le regardait, semblant le traverser sans qu’elle paraisse le voir. Impénétrable sphinx !

Mais lui n’en avait cure, sachant qu’il émanerait bientôt de cette insaisissable créature trois autres imbriquées les unes dans les autres par le miracle d’un savant montage. Et que cette chimère-là, fantasmagorique et évanescente, le hanterait à chaque seconde de chaque minute de chaque heure de chaque journée, le temps qu’il s’en détache comme une feuille de son arbre…

Philippe Parrot

Esprit hanté ...

 Imbrication d’un même corps de femme assise, multiplié par 4. Effet trompe-l’œil saisissant ! (Montage effectué par moi-même)

Image de prévisualisation YouTube

DUET: Choreographed in 1992. Performed by Becky Jung and Jude Woodcoc

Musique : « Venelite » de Agnes Buen Garnas, Jan Garbarek

*      *      *      *      *

Pour lire le poème « Esprit hanté », veuillez cliquer sur le fichier ci-dessous.

fichier pdf P 119 – Esprit hanté

Poème écrit par Philippe Parrot

Commencé le vendredi 28 août 2015

Et terminé le dimanche 30 août 2015

Vous aimez ce poème. Partagez l’article ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots.

Image de prévisualisation YouTube

Pour visualiser le poème en même temps qu’il est lu, cliquez simultanément sur le fichier pdf et sur la vidéo !

Retour à la page d’accueil

 *      *      *      *      *

I need you

*      *      *      *      *

Pour accéder à la totalité de mes poèmes classés par ordre chronologique et thématique, veuillez cliquer sur l’une des bannières ci-dessous :

Tous mes poèmes de 1 à 100        0 - Tous mes poèmes  De 101 à 200 bf

Tous mes poèmes de 201 à 300        Tous mes poèmes de 301 à 400

0 - Tous mes poèmes  De 401 à 500        Tous mes poèmes par thèmes

*      *      *      *      *

Notification : Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n°57-298 du 11 mars 1957), il est interdit d’utiliser et/ou de reproduire et/ou de modifier et/ou de traduire et/ou de copier le texte ci-dessus, de façon intégrale ou partielle, sur quelques supports que ce soit : électronique, papier ou autre, sans l’autorisation expresse et préalable de l’auteur. Tout droit réservé.

Par ailleurs, si vous souhaitez vous procurer mes livres, passez votre commande par mon intermédiaire, via le formulaire de contact ci-dessous. Je vous les enverrai dans les meilleurs délais, dédicacés qui plus est.

À bientôt donc…

Couverture SCH                     A - couverture VA2V -  2013

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

Mots-clefs :, , , , , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Philippe Parrot : Poème d’hier 249 : Mes mains sur tes seins

Ils s’étaient rencontrés quelques heures plus tôt, tout à fait par hasard, dans un restaurant bondé où le patron les […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 152 : Au chaud contre son sein

Jeune et pimpante, avec son chignon tout ébouriffé qui lui donnait l’air d’une éternelle adolescente, vêtue d’un jean et d’un […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 413 : Différents mais pareils

UN NOUVEAU POÈME LE 22 DÉCEMBRE 2019 Photo libre de droit trouvée sur Pixabay.com ( Auteur : Geralt )

Philippe Parrot : Poème contemporain 412 : L’ordre et le sang

MON PROCHAIN POÈME LE 15 DÉCEMBRE 2019 Photo libre de droit trouvée sur Pixabay.com  ( Auteur : OpenClipart-Vectors )

Philippe Parrot : Poème contemporain 411 : Haïkus à la fête

Un exercice de style écrit à la va-vite, purement ludique ! Enchaîner quelques haïkus comme l’on enfile des perles, pour, au […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 410 : L’oeil

Plus qu’un organe, l’œil est un point de tangence. Trait d’union entre la subjectivité de l’homme et l’objectivité des choses, […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 409 : Égorgement

Pour tant est qu’il existe — et quelle que soit la dénomination qu’on lui donne en fonction de sa culture […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 408 : Qu’adviendra-t-il demain ?

Il n’y a que l’être humain pour se convaincre que son imagination et sa pensée peuvent discerner ce qui va « nécessairement » […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus