Hommage à un humaniste ! Khaled al-Assaad est né en 1932 à Tadmor, en Syrie. Après avoir suivi les cours de l’université de Damas et obtenu un diplôme d’histoire, il est nommé Directeur des Antiquités et des Musées de Palmyre en 1963, fonction qu’il exercera jusqu’à sa retraite en 2003.

Archéologue de grand renom, il voua toute son existence à la restauration de Palmyre, organisant de nombreuses fouilles qui permirent notamment de mettre au jour un cimetière byzantin dans un jardin du musée de la ville. En 2001, il exhuma des centaines de pièces en argent du VIIe siècle à l’image des rois Khosro Ier et Khosro II de la dynastie Sassanides qui régna sur la Perse. En 2003, en collaboration avec une équipe polonaise, il découvrit une mosaïque du IIIe siècle qui dépeint la lutte entre un humain et un animal ailé. Mais le couronnement de sa carrière reste sans conteste l’inscription de Palmyre sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité, établie par l’Unesco.

Refusant de quitter la ville malgré la guerre, il est arrêté début août 2015 par le groupe État Islamique, torturé puis décapité le 18 août 2015, à l’âge de 82 ans, accusé d’avoir collaboré avec des « Infidèles » et d’avoir veillé à la conservation des « Idoles ».

Philippe Parrot (source Wikipédia)

Khaled-al-Assaad

Khaled al-Assaad (1932/2015)

Palmyre

 Ruines du temple de Baalshamin, à Palmyre, détruit par Daech durant l’été 2015.

*      *      *      *      *

Pour lire le poème « Il était une fois Palmyre », veuillez cliquer sur le fichier ci-dessous.

fichier pdf P 121 – Il était une fois Palmyre

Poème écrit par Philippe Parrot

Commencé le vendredi 4 septembre 2015

Et terminé le dimanche 6 septembre 2015

Vous aimez ce poème. Partagez l’article ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots.

Ce texte poétique fut écrit en hommage à Khaled al-Assaad, Directeur des Antiquités Syriennes, assassiné le 18 août 2015, à 82 ans, par Daech.

Image de prévisualisation YouTube

Pour visualiser le poème en même temps qu’il est lu, cliquez simultanément sur le fichier pdf et sur la vidéo !

Retour à la page d’accueil

 *      *      *      *      *

 I need you

*      *      *      *      *

Pour accéder à la totalité de mes poèmes classés par ordre chronologique et thématique, veuillez cliquer sur l’une des bannières ci-dessous :

Tous mes poèmes de 1 à 100        0 - Tous mes poèmes  De 101 à 200 bf

Tous mes poèmes de 201 à 300        Tous mes poèmes de 301 à 400

0 - Tous mes poèmes  De 401 à 500        Tous mes poèmes par thèmes

*      *      *      *      *

Notification : Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n°57-298 du 11 mars 1957), il est interdit d’utiliser et/ou de reproduire et/ou de modifier et/ou de traduire et/ou de copier le texte ci-dessus, de façon intégrale ou partielle, sur quelques supports que ce soit : électronique, papier ou autre, sans l’autorisation expresse et préalable de l’auteur. Tout droit réservé.

Par ailleurs, si vous souhaitez vous procurer mes livres, passez votre commande par mon intermédiaire, via le formulaire de contact ci-dessous. Je vous les enverrai dans les meilleurs délais, dédicacés qui plus est.

À bientôt donc…

Couverture SCH                     A - couverture VA2V -  2013

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

Mots-clefs :, , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Philippe Parrot : Poème d’hier 320 : L’aigle et les amants

Il y a quelques jours, je découvrais sur Twitter un écrit de Catherine Martinez : « On s’est reconnu ». Touché par l’extrême économie […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 250 : L’envol de l’aigle

L’aigle royal est un rapace de la famille des accipitridés. D’une taille allant de 60 cm à 1 m, d’une […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 217 : L’aigle cerf-volant

Le cerf-volant est un objet plus lourd que l’air et porté par le vent qu’on manœuvre du sol à l’aide […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 3 : L’aigle et l’enfant.

Photo bouleversante, dans ce face-à-face, deux destins se croisent. Qu’il s’agisse de l’homme ou de la bête, tous deux cherchent […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 403 : Apprends à écouter la mer…

Lorsque l’on ressent le besoin de se ressourcer, épuisé par la charge mentale que représente la gestion des soucis quotidiens, […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 402 : Ecoute le chant du vent

Amateur d’éternelles errances à travers le monde — qu’il s’agisse des terres ou des mers, des plaines ou des montagnes, […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 401 : Fin des faims

Jean détestait venir en ce lieu où son frère avait été placé d’office… Lui qui l’avait connu jadis débordant d’enthousiasme, […]

Philippe Parrot : Tous mes poèmes contemporains par ordre chronologique (401 à 500)

Vous aimez mes poèmes, partagez cette page ! Vous contribuerez ainsi à leur diffusion. Merci. Le 21 mars dernier, c’était […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 400 : Chiens de garde

Dans nos sociétés de consommation où le mode de production capitaliste est le principe fondateur de notre économie, indépendamment des […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 399 : Dichotomie

S’il n’est jamais évident de définir avec précision ce qu’est la pensée, il s’avère plus difficile encore de cerner ce […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus