Contrairement à ce que pouvaient laisser craindre les résultats du premier tour des Régionales, la vague bleu marine n’a pas déferlé comme prévu et c’est très bien. Si son reflux est spectaculaire, il faut cependant constater que la base électorale du Front National ne cesse de progresser ces dernières années, opérant même lors des élections de décembre 2015 un bond notable. À ce rythme, il est évident que le FN peut remporter les prochaines élections présidentielles de 2017. Car le problème est que Marine Le Pen incarne désormais moins un vote de protestation qu’un vote d’adhésion d’une partie de l’électorat à son projet politique qui rêve d’une France repliée sur elle-même, coupée de la communauté internationale, telle qu’elle était dans les années 50. Comment en sommes-nous arrivés là ?

Confrontés depuis des décennies à des hommes politiques formés dans le même sérail et constitués en une oligarchie — en collusion étroite avec les détenteurs des pouvoirs économique et financier — les citoyens se sont lassés de voir ces représentants de l’État appliquer peu ou prou les mêmes et inefficaces recettes sociales face à une crise économique mondiale qui les dépasse et sur laquelle ils n’ont finalement aucune prise. Effarés par les privilèges et l’impéritie de ces « élites » — de droite comme de gauche ! — on peut dès lors comprendre que les exclus du système puissent vouloir donner leur « chance » à cette nouvelle force politique, lui offrant l’opportunité de faire ses preuves le temps d’un mandat. Le malaise, c’est qu’avec ces partis inféodés historiquement à des idéologies totalitaires, il faut toujours garder à l’esprit qu’une fois accédés démocratiquement au pouvoir, leurs dirigeants peuvent être tentés de vouloir y rester même désavoués, en recourant si besoin à la force…

Philippe Parrot

Contre le front de MarinePhoto trouvée sur internet – Auteur non identifié

 *      *      *      *      *

Pour lire le poème « Contre le front de Marine, trop tout contre ! », veuillez cliquer sur le fichier ci-dessous.

fichier pdf P 144 – Contre le front de Marine, trop tout contre !

Poème écrit par Philippe Parrot

Commencé le vendredi 11 décembre 2015

Et terminé le samedi 12 décembre 2015

Vous aimez ce poème. Partagez l’article ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots.

Image de prévisualisation YouTube

Pour visualiser le poème en même temps qu’il est lu, cliquez simultanément sur le fichier pdf et sur la vidéo !

Retour à la page d’accueil

 *      *      *      *      *

 I need you

*      *      *      *      *

Pour accéder à la totalité de mes poèmes classés par ordre chronologique et thématique, veuillez cliquer sur l’une des bannières ci-dessous :

Tous mes poèmes de 1 à 100        0 - Tous mes poèmes  De 101 à 200 bf

Tous mes poèmes de 201 à 300        Tous mes poèmes de 301 à 400

0 - Tous mes poèmes  De 401 à 500        Tous mes poèmes par thèmes

*      *      *      *      *

Notification : Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n°57-298 du 11 mars 1957), il est interdit d’utiliser et/ou de reproduire et/ou de modifier et/ou de traduire et/ou de copier le texte ci-dessus, de façon intégrale ou partielle, sur quelques supports que ce soit : électronique, papier ou autre, sans l’autorisation expresse et préalable de l’auteur. Tout droit réservé.

Par ailleurs, si vous souhaitez vous procurer mes livres, passez votre commande par mon intermédiaire, via le formulaire de contact ci-dessous. Je vous les enverrai dans les meilleurs délais, dédicacés qui plus est.

À bientôt donc…

Couverture SCH                     A - couverture VA2V -  2013

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

 

 

 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus