Archive | 2016

Philippe Parrot : Poème contemporain 232 : Peur de l’Autre-Monde !

232 - Peur de l'autre monde

Faux-cul que nous sommes, nous attribuons souvent le privilège de la sagesse aux personnes d’un âge avancé, sous prétexte qu’elles seules auraient la maturité requise pour émettre des jugements raisonnables. Foutaises ! Derrière la prétendue hauteur de vue des « sages » paroles que les vieux professent, se cache trop souvent cette sacrée dose de fatalisme […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 231 : La mer

229 - La mer

Occupant la majeure partie de la surface de la Terre, la mer fascine depuis toujours l’humanité par son étendue et sa profondeur. Mais, si elle force l’admiration tant ses limites indiscernables se confondent avec l’horizon et tant ses fonds inatteignables se perdent dans les ténèbres, elle effraie aussi par la violence de ses tempêtes qui […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 230 : Du coq à l’âne

230 - Du coq à l'âne

Si nous sommes parfois enclins à passer d’un sujet qui nous embarrasse à un autre sans le moindre lien avec le précédent, et ce sans aucune transition, c’est qu’il s’agit pour nous d’esquiver une discussion qui pourrait nous mettre mal à l’aise, en nous obligeant à nous dévoiler. Voilà pourquoi l’on dit alors que l’on […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 229 : Alep !

229 - Ville d'Alep

Alors qu’en cette mi-décembre, l’évacuation des habitants d’Alep-Est semble se poursuivre, laissant augurer la fin prochaine d’un siège interminable qui fit des milliers de morts, force est de constater que l’agonie de cette ville a mis en évidence : 1/ Le poids grandissant de la Russie dans les conflits internationaux, Poutine n’hésitant pas à réduire la […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 228 : Puissance des mots

P 228 - Puissance des mots

Qu’il s’agisse d’une personne qui nous est chère, absente ou disparue, lointaine ou décédée — tout autant que sa silhouette gravée dans notre mémoire qui ne cesse de nous suivre à la trace, incorrigible fantôme bien décidé à nous hanter journellement dans nos moindres faits et gestes, du lever au coucher — il y a […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 227 : Entre chien et loup

Châlons sur Saône

Qu’il s’agisse du matin ou du soir, il y a, au lever comme au coucher du soleil, quelques fugaces et évanescentes secondes — pareilles à d’invisibles frontières entre deux mondes cohabitant un trop bref instant — où nous ne distinguons pas qui, de la nuit ou du jour, prévaut… Tout autour de nous se tisse […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 226 : Inoubliable été

Verger

En vacances à la campagne, deux adolescents profitent d’un été radieux pour faire de longues promenades. Amis d’enfance, ils se connaissent depuis si longtemps qu’ils n’imaginent pas un seul instant que ce plaisir affiché à tout partager ensemble, puisse trahir autre chose qu’une simple et belle amitié. Pourtant, alors qu’ils se reposent dans un verger, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 225 : L’encordée

Kaléidoscope bichromie

De passage dans une ville cosmopolite, connue pour ses nuits de plaisirs, elle déambulait dans les rues pour tuer l’ennui, seule et privée de son mari durant quelques jours. La foule était nombreuse, à cette heure, sur la large avenue lorsqu’elle l’avait aperçu au loin, dépassant d’une tête la plupart des passants. Sa crinière flamboyante, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 224 : Artificielles et charnelles ivresses

224 - Artificielles et charnelles ivresses

Ses parents absents pour le week-end, elle attendait ce moment depuis trop longtemps pour ne pas lui envoyer un texto aussitôt leur départ et lui annoncer qu’il pouvait venir dès maintenant, sûre que sa sœur fermerait les yeux. Dans le même collège depuis la sixième, ils étaient tombés amoureux au fur et à mesure qu’ils […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 223 : A Pauline Lafont, si troublante ingénue

223 - A Pauline 2

Née le 6 avril 1963 à Nîmes, Pauline Lafont est la fille de l’actrice Bernadette Lafont et du sculpteur hongrois Diourka Medveczky. Enfant de la balle et habituée des plateaux de cinéma, elle désire très vite se tourner vers l’art dramatique. Particulièrement à l’aise avec son corps, (en 1979, à l’âge de 16 ans, elle […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 222 : A vau-l’eau de vies

P 222 - Fin d'une histoire

Être un vieillard aujourd’hui n’est pas une sinécure, pour peu qu’elle l’ait été un jour… Son corps et son esprit en plein naufrage, ses proches dispersés par les contraintes de nos sociétés de marché, il se retrouve le plus souvent oublié, bénéficiaire de faibles revenus, relégué dans un isolement profond, avec, comme seules visites, les […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 221 : Beautés s’en vont avec le vent…

221 - Beautés s'en vont avec le vent 2

Dans notre monde mercantile où, en matière de marketing, jeunesse et corps féminin sont deux arguments publicitaires efficaces qui poussent à toujours plus consommer, il s’avère que la « beauté » est un critère qui fait vendre. Idéal fantasmé fabriqué de toutes pièces, relatif à un état spécifique de nos sociétés, quelles que soient les formes qu’elle […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 220 : Retrouvailles

Gare de Lisbonne - Photo de Nelson L

Voilà trois décennies qu’ils correspondaient à l’occasion des vœux du Nouvel An, chacun dans des villes distinctes, lié par des attaches familiales et professionnelles. Mais leur amour de jeunesse, pour l’un et l’autre le premier, les avait si profondément marqués qu’il était à jamais resté enfoui dans leur cœur. Cette année passée ensemble — alors […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 219 : Instant magique

Instant Magique

Un parfum est par nature évanescent. À peine l’a-t-on perçu, associé le plus souvent au corps d’un être, voilà qu’il s’estompe, dispersé alentour, laissant dans notre chair un émoi. Rien n’est ainsi plus à l’image du Temps-qui-passe qu’une fragrance puisque tous deux, éphémères et insaisissables, nous échappent. Que Guerlain ait eu l’idée, il y a […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 218 : Le ballon rouge

P 218 - Le ballon rouge

« Le Ballon rouge » est un court métrage réalisé par Albert Lamorisse. Sorti en 1956, il reçoit la même année la Palme d’Or au Festival de Cannes. Ce film raconte l’histoire d’un petit garçon qui trouve un ballon rouge accroché à un réverbère dans une rue de Ménilmontant (Paris – 20ème arrondissement). Dès lors, on ne […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 217 : L’aigle cerf-volant

217 - Le cerf-volant

Le cerf-volant est un objet plus lourd que l’air et porté par le vent qu’on manœuvre du sol à l’aide de fils. Il est constitué d’une armature rigide sur laquelle est fixée une toile assurant sa portance. L’origine du mot viendrait de « sèrp-volanta », expression qui désigne en Occitan un serpent-volant. Cette appellation s’explique […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 216 : Ainsi séparent les différences

P 216 - Ainsi tuent nos différences

Ce texte témoigne de la curieuse et incompréhensible envie, apparue il y a quelques jours, d’écrire une nouvelle version de mon poème n°39 « À nos différences », désireux d’en reprendre l’exact déroulé des idées mais sous un autre angle. Car rien n’est plus affligeant que de constater combien les différences entre deux êtres peuvent apparaître, dans les […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 215 : Ainsi sombrent les amours

P 215 - Ainsi meurent nos amours

Au milieu des gens agglutinés sur le quai, aux têtes toutes levées en direction du pont du navire où s’alignaient les voyageurs, les passerelles ôtées, les amarres larguées, le paquebot tracté par deux remorqueurs, dieu qu’il se sentait petit et désespéré face à ce mastodonte qui s’apprêtait à gagner la haute mer ! Car il y […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 214 : Sous le feuillage d’une treille

214 - Sous la treille

Les nuits d’été seraient-elles faites pour cela ? Si vivifiantes après les fortes chaleurs de la journée, traversées par un vent caressant qui réveille les corps et exalte les cœurs sous le regard d’une lune impavide, par le sentiment de quiétude qu’elles dégagent — invite à l’abandon — elles poussent les amants à chercher un coin […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 213 : La mer et la mourante

213 - La mer et la jeune femme

Dans la chambre impersonnelle de l’hôpital où elle séjournait depuis des semaines, avec, comme seul horizon, des murs écrus et nus, une chaise et une table inutiles et laides, un lavabo minuscule dans un coin, elle gisait sur le lit dans un état de semi-conscience, décryptant choses et sensations de loin, de très loin, comme […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 212 : Inoubliable mâle amour

212 - Inoubliable mâle amour

La magie, avec l’écriture, c’est qu’elle permet non seulement de « sortir de son antre » alors qu’on demeure journellement scotché au fauteuil de son bureau mais aussi et surtout de « sortir de soi » alors que l’on se sent chaque jour enfermé dans les limites désespérantes de son corps. En effet, par la puissance des images […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 211 : Rue Mouffetard

Rue Mouffetard

La rue Mouffetard, située dans le Vème arrondissement, est l’une des rues les plus anciennes de Paris. Tracée par les Romains au Ier siècle pour aller de Lutèce à ce qui est aujourd’hui Ivry-sur-Seine, longue de 650 mètres et large de 7 mètres, elle descend en pente douce de la montagne Sainte-Geneviève vers l’église Saint-Médard. Son nom […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 210 : Cyclope amoureux

210 - Cyclope amoureux

Dans la mythologie grecque, Polyphème est un cyclope, géant anthropophage, fils de Poséidon et de la muse Thoosa. Amoureux de Galatée, une nymphe de la mer qui lui préfère le berger sicilien Acis, il tue son rival dont Galatée changera le sang en une rivière portant son nom en Sicile. Ce dévorant amour est évoqué […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 209 : Trop éphémère beauté

209- Trop éphémère beauté

L’univers en marche n’accorde nullement l’éternité aux éléments qui le constituent, le Temps et l’Espace n’étant que ces cadres incontournables au sein desquels la matière, vivante ou non, surgit, perdure, se désagrège puis disparaît. Ainsi en va-t-il de l’existence des hommes… Quelle que soit la beauté qu’elle dégage, quelle que soit la complexité qu’elle implique, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 208 : Coeur en jachère

208 - Coeur en jachère

La mémoire est tout à la fois la gardienne d’une vie et le fondement d’une identité. En figeant nos vécus en images, empilées en strates bigarrées plus ou moins fidèles, plus ou moins embellies, plus ou moins fiables, elle donne à chacun la certitude d’être unique de par la singularité de ces expériences ainsi archivées… […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 207 : Pèlerinage en bord de mer

Pélerinage en bord de mer

L’après-midi était bien avancée et, à l’approche de la fin de l’été, elle voulait absolument profiter de ce jour ensoleillé — sans doute l’un des derniers ! — avant que les premières fraîcheurs d’automne ne fassent leur apparition sur la lande et le bord de mer. Enveloppée dans une cape qui descendait jusqu’à ses pieds, sa […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 206 : Pourquoi ?

Pourquoi ?

À devoir s’ouvrir au monde et aux êtres, pour survivre et s’épanouir, l’homme est confronté journellement à des situations imprévues qui échappent totalement à sa raison. Faute de les comprendre intuitivement, il ne peut dès lors s’empêcher de se poser d’innombrables questions quant au « comment ? » des choses comme à leur « pourquoi ? ». Si les […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 205 : Doux réveil de femme

205 - Doux réveil de femme

Aux hommes — même aimés ! — elle a toujours préféré sa liberté, gage d’indépendance et d’autonomie. Jeune et belle, radieuse et provocante, elle laisse donc ses amants venir à elle, au gré des hasards de la vie, se liant corps et âme avec eux, le temps d’une passion… Intense et brève, profonde et dévorante, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 204 : Accepter de vieillir ?

Vers la vieillesse

« La vieillesse » est une étape de la vie humaine située entre « l’âge mûr » où la personne, totalement indépendante, est à l’apogée de ses aptitudes mentales et physiques et « la sénilité » où elle rentre, au contraire, dans la dépendance, suite à la disparition de ses facultés intellectuelles et physiques. Si, naguère, un homme entre 50 et […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 203 : Envol en mon hiver

Envol en mon hiver

Un vieil homme marche le long des quais d’un port de pêche… Les chalutiers arrivés dès l’aube, après plusieurs jours en mer, déchargent leur cargaison afin qu’elle soit vendue à la criée. Au milieu des marins affairés, des acheteurs impatients, des badauds étonnés, l’étranger déambule, fasciné par cette agitation où, derrière l’apparent tohu-bohu, il devine […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 202 : Naissance et promesses

Bébé

Alors qu’autrefois grossesses subies et mortalité infantile élevée faisaient de la naissance une « fatalité » inscrite dans la vie comme une étape parmi d’autres, les progrès réalisés en médecine ces dernières décennies ont transformé la venue d’un enfant en un événement choisi, unique et précieux, porteur d’innombrables attentes. En effet, n’étant plus « non désirées » mais, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 201 : La Dame-Aux-Yeux-Noirs

La Dame aux yeux noirs

Visage allongé et légèrement incliné, teint abricot, sourcils arqués, yeux en amande, noirs et profonds, nez long et fin, bouche pincée et colorée, on reconnaît d’emblée dans ce « Nu assis à la chemise » (1917) la patte du peintre Amedeo Modigliani (1884/1920). Assise sur une chaise, cachant son corps nu sous une chemise qu’elle retient en […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Tous mes poèmes contemporains par ordre chronologique (101 à 200)

Homme seul sur un toit

Vous aimez mes poèmes, partagez cette page ! Vous contribuerez ainsi à leur diffusion. Merci. Le 21 mars dernier, c’était la  Journée Mondiale de la Poésie ! Voilà un bon prétexte pour décider de vous faciliter l’accès à tous mes poèmes, en les rassemblant dans un même article. Vous pourrez ainsi, en fonction de votre […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 200 : Une vie à rebours au fil des saisons

Au rythme des saisons

L’existence nous impose un parcours bien linéaire qui va de la naissance à la mort, en passant par l’enfance, la maturité et la vieillesse, sans que nous puissions à aucun moment interférer sur ce processus biologique. Mais rien n’empêche à la pensée — pour une fois délirante — de sortir de cet incontournable schéma pour […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 199 : Crazy Horse

199 - Crazy Horse

Le « Crazy Horse » est un cabaret de strip-tease créé par Alain Bernardin en 1951. Situé dans le quartier des Champs-Elysées, au 12 avenue Georges V, à Paris, il tire son nom du légendaire chef sioux Thasunka Witko, traduit ainsi en anglais. Mêlant avec brio érotisme et esthétisme, grâce à des jeux de lumières très travaillés […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 198 : Dis, quand te reverrai-je ?

Homme face à la mer

Dans nos sociétés frappées de plein fouet par le chômage, l’emploi est si rare qu’il faut parfois aller le chercher là où il se trouve, très loin, obligeant les postulants à rompre avec leurs attaches amoureuses quand bien même leurs sentiments sont forts et nourriciers. Dès lors, c’est à eux seuls qu’il revient de réfuter […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 197 : Pour toi, ces roses

197 - Pour toi, ces roses...

Les rosiers constituent un genre de plantes, dit genre Rosa, appartenant à la famille des Rosacées. Caractérisée par un grand nombre de pétales imbriqués les uns dans les autres, la rose, fleur du rosier, est depuis toujours appréciée pour la beauté de ses couleurs et pour la délicatesse de son parfum. Aussi, ne faut-il pas […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 196 : Suicidaires amours

196 - Suicidaires amours

Quand la relation amoureuse entre deux êtres s’avère exclusive sous prétexte qu’elle est passionnée, il est évident qu’une conception aussi possessive de l’autre, engendre parfois, à la moindre transgression du pacte, une blessure narcissique si profonde qu’une perception délirante de la réalité peut se substituer à la raison et conduire à lever toute inhibition, poussant […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 195 : Le lys et l’abeille

P 195 - L'abeille

Si l’organisation interne d’une ruche est complexe, la recherche du pollen nécessaire à la production du miel, l’est tout autant. C’est à l’autrichien Karl von Frisch (1886/1982), auteur de l’ouvrage « Vie et mœurs des abeilles », que l’on doit la description de ce qu’il nomme le « langage des abeilles » au travers des « danses » spécifiques qu’elles effectuent. […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 194 : Coeurs à nu…

Jeunesse

À l’heure où le fonctionnement des institutions démocratiques en Occident semble de plus en plus sclérosé, les élites freinant la mise en place des nouvelles modalités d’exercice du pouvoir que permettraient les techniques de communication numérique en terme de réactivité et de représentativité citoyennes… À l’heure où nos vieux systèmes étatiques par nature hiérarchiques et […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 193 : Sublime apparition

Femme désert

J’avais laissé derrière moi un passé trop pesant, avec ses amours tumultueuses et ses choix douloureux, égaré volontaire dans un immense désert où je savais fatalement me perdre tôt ou tard. Je marchais depuis des heures, hagard sous un soleil de plomb, sentant rapidement mes forces s’amenuiser, quand, au beau milieu des dunes, au sommet […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 192 : Gédéon

192 - Gédéon

Je m’appelle Gédéon. Labrador noir et mâle, au tempérament de chef de meute, insoumis chronique, fugueur éhonté, chasseur invétéré, avec mon corps puissant et musculeux, certes un peu pataud sur ses pattes trop courtes, bien plus qu’un animal de compagnie, je suis d’abord et surtout, sous mes airs bonasses, un tyrannique chef de clan. Au […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 191 : En ton nom…

Statue de la Liberté

Chacun d’entre nous a besoin d’adhérer à des valeurs, seules susceptibles de transcender notre quotidien et de lui donner un sens. L’exigence de liberté est l’une d’entre elles. Mais, est-ce à dire que nous sommes réellement libres dans nos paroles comme dans nos actes et que notre conscience, à travers le libre-arbitre, peut déterminer en […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 190 : Magique longe…

190 - L'Eternité domptée !

Dans la passion amoureuse, l’aveuglement est si puissant que les amants perçoivent le monde uniquement à travers le prisme de leurs propres sentiments. Il s’ensuit que les autres comme la réalité deviennent de simples cadres, au mieux futiles, au pire contraignants, interférant à leur corps défendant sur le cours de leur histoire. À vivre de […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 189 : Le zinc

Café de Joinville-le-Pont

À l’heure où chacun d’entre nous s’affiche sur les réseaux sociaux, prêt à se livrer corps et âme, il résulte d’un tel exhibitionnisme qu’à réduire le dialogue à de la communication et l’intimité à du voyeurisme, l’ère numérique a substitué à la perception sensible de l’autre une représentation virtuelle, toute fantasmagorique. Seul bastion à résister […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 188 : De la matière à l’esprit…

188 - De la matière à l'esprit

Quoi de plus déroutant que l’esprit humain, seul capable de prendre conscience de sa singularité à travers la perception du processus qui conduisit de l’Univers à la Terre, de la Terre à des êtres vivants, enfin, des hommes à l’émergence de la pensée ! En effet, comment expliquer qu’à une certaine étape de son développement — […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 187 : Rêver d’amour dans le métro

187 - Rêve d'amour dans le métro

La RATP lançait en mars dernier son concours du Grand Prix Poésie 2016 — présidé cette année par Zabou Breitman — afin de présenter les écrits retenus lors d’une campagne d’affichage organisée cet été. Désireux de mettre en valeur la spécificité de l’entreprise, j’envoyais un poème conçu sous la forme d’un exercice de style où […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 186 : A vos amours

A vos amours

Confondant sosie de Marilyn Monroe, cette jeune femme a bien quelques-uns des attributs qui firent de cette actrice une star mondialement connue dans les années 1950/1960. Même couleur de cheveux, même air angélique, même pâleur du visage, même maquillage censé magnifier tant d’ingénuité… Mais, à regarder vers le ciel sans que ne brille le moindre […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 185 : Incapables de parler

185 - Oser parler !

Aujourd’hui, s’il faut impérativement « se faire voir » pour être, savoir parler renforce néanmoins l’impact de cet « être-vu ». Mais, entendons-nous bien ! Il ne s’agit pas de dialoguer sous couvert d’échanges susceptibles de révéler l’intimité de chacun mais uniquement de communiquer en vue de faire passer un message subliminal pour induire le comportement des citoyens-consommateurs que nous […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 184 : La libellule

184 - La libellule

Elle était pourtant sacrément tranquille dans son coin, la libellule ! Larve dans une mare aménagée au milieu du jardin d’une famille a priori sympathique, elle avait coulé des jours heureux dans ce premier état . En effet, bassin pourvu d’une quantité invraisemblable de têtards, elle s’en était goinfrée à loisir, les dévorant un à un […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 22 : Lumières d’une vie – Yang.

Dans la philosophie chinoise, le Yin et le Yang sont deux essences indissociables et distinctes qui, insérées au cœur de […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 21 : Ténèbres d’une vie – Yin.

Dans la philosophie chinoise, le Yin et le Yang sont deux essences indissociables et distinctes qui, insérées au cœur de […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 345 : La femme au fusain

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 26 AOÛT  2018 DANS LA MATINÉE Avec la fin des vacances, un troisième et dernier exercice […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 344 : Par pleine lune…

« Par pleine lune, l’empreinte de ton âme dans la nuit de mon cœur se perçoit ». Encore un formel exercice de […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 343 : Sens, colonnes et lignes

À la manière d’un saltimbanque sur une piste de cirque, jongler avec les mots comme avec des balles. Les lancer […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 342 : Brindille

« La Brindille » est un film français réalisé par Emmanuelle Millet. Sorti en 2012 — avec Christa Theret dans le rôle […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 341 : Manières d’être

Inféodé à une société de consommation qui vise à produire toujours plus de biens ; prisonnier d’un monde de l’image qui […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 340 : Jeune et rebelle

C’est aux premières lueurs de l’aube qu’Erwan avait entendu des petits coups secs contre la vitre. Il avait ouvert les […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus