Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci.

Deux amants reviennent en pèlerinage sur les lieux de leurs premières amours : un creux douillet derrière une haie qui les protégea jadis des regards. Et là, témoignage de leur passage, poussent, au milieu de mousse, deux coquelicots… Touchant rappel, ils témoignent à leur manière de ces ébats au cours desquels elle perdit sa virginité, quelques gouttes de son sang venant fertiliser le sol.

Mais, hormis ces fleurs qui, d’une génération à l’autre, perpétueront toujours le souvenir de cette époque bénie, l’un et l’autre pressentent qu’à s’être confrontés journellement à l’usure du Temps, leurs sentiments et leurs désirs se sont étiolés, sur le point de disparaître bientôt, voués au Néant comme toute chose ici-bas.

Sans regret cependant, ravis d’avoir eu le privilège si rare de vivre une flamboyante passion…

Philippe Parrot

Deux coquelicots

Photo trouvée sur internet – Auteur non identifié

 *      *      *      *      *

Pour lire le poème « Deux coquelicots », veuillez cliquer sur le fichier ci-dessous. Merci.

 fichier pdf P 148 – Deux coquelicots

Poème écrit par Philippe Parrot

Commencé le samedi 2 janvier 2016

Et terminé le dimanche 3 janvier 2016

Image de prévisualisation YouTube

Pour visualiser le poème en même temps qu’il est lu, cliquez simultanément sur le fichier pdf et sur la vidéo !

Retour à la page d’accueil

 *      *      *      *      *

I need you

 *      *      *      *      *

Pour accéder à la totalité de mes poèmes, ou mieux vous procurer mon recueil de poésie, veuillez cliquer sur l’une des bannières ci-dessous. Merci de me lire.

Tous mes poèmes                                      Le livre Corps et âme, au diable !

     Découvrir tous mes poèmes                                                        Commander mon recueil de poésie.

*      *      *      *      *

Notification : Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n°57-298 du 11 mars 1957), il est interdit d’utiliser et/ou de reproduire et/ou de modifier et/ou de traduire et/ou de copier le texte ci-dessus, de façon intégrale ou partielle, sur quelques supports que ce soit : électronique, papier ou autre, sans l’autorisation expresse et préalable de l’auteur. Tout droit réservé.

Pour vous procurer mes livres, vous pouvez cliquer sur les couvertures ci-dessous. Toutefois, les Éditions Qui Lit Vit n’en ayant plus en stock aujourd’hui, suite à la cessation du contrat liant les deux parties, elles s’adresseront à moi qui possède encore des exemplaires. Aussi, si vous souhaitez les avoir au plus vite, envoyez-moi directement votre demande via le formulaire de contact ci-dessous. Je vous les enverrai dans les meilleurs délais, dédicacés qui plus est.

À bientôt donc…

Couverture SCH                                              Couverture VA2V

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

Mots-clefs :, , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Philippe Parrot : Poème d’hier n°249 : Mes mains sur tes seins

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci ! Ils s’étaient rencontrés […]

Philippe Parrot : Poème d’hier n°152 : Au chaud contre son sein

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Jeune et pimpante, avec […]

Philippe Parrot : Poème n°306 : Jouir de sa jeunesse

UN NOUVEAU POÈME LE DIMANCHE 26 NOVEMBRE 2017 VERS 14 HEURES Photo trouvée sur Internet – Auteur non identifié

Philippe Parrot : Poème n°305 : Affronter sa vieillesse

  Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Une fois encore, […]

Philippe Parrot : Poème n°304 : Mort du cygne

  Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Gracieux solitaire qui […]

Philippe Parrot : Poème n°303 : Ensorcelante chimère

  Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. À force de […]

Philippe Parrot : Poème n°302 : Détention provisoire

  Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Avare de mots […]

Philippe Parrot : Poème n°301 : Anne Bert

  Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Née à Bordeaux […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus