Archive | mars 2016

Philippe Parrot : Poème n°168 : Adolescentes amours

168 - Adolescentes  amours

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. À passer sa jeunesse au sein de familles de plus en plus souvent éclatées, à la structure monoparentale précaire, avec comme seule perspective à la sortie du lycée, au pire d’emblée le chômage, au mieux quelques années d’études qui […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°167 : Intemporel amour

Amoureux sur un banc

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Au hasard d’une promenade dans une ville inconnue, au terme d’une longue errance sans but précis, deux jeunes amoureux se réjouissent de découvrir, un peu à l’écart du brouhaha du centre ville, un parc. Rieurs, ils y entrent, se […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°166 : L’homme et la rivière

L'homme et la rivière

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. S’accroupir sur la berge d’une rivière au cours paresseux et voilà qu’aussitôt une soudaine quiétude gagne notre esprit ! À ne pas nous laisser discerner la puissance de son courant, on croirait presque cette masse d’eau, dormante et immuable, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°165 : Décrocheur d’étoiles !

Décrocheur d'étoiles...

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Il y avait au 19ème siècle l’allumeur de réverbères qui quadrillait chaque soir son quartier pour éclairer trottoirs, rues et avenues. Muni d’une perche, il marchait d’un bon pas, poussé par les impératifs de sa tournée, s’arrêtant à chaque […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°164 : Petit Prince

Le Petit Prince

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. On pourrait croire à s’en tenir au texte de Saint-Exupéry qu’il n’est possible de faire la connaissance du Petit Prince qu’en un endroit isolé du monde, coupé de toute civilisation, loin de la fureur des hommes et des bruits […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°163 : Trop fugaces instants

Du temps qui passe

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. À travers les mots, l’écrivain ou le poète cherche à laisser en héritage quelques traces de ce que furent ses pensées, ses expériences, ses sentiments et ses visions. À coup sûr pourvu d’un ego surdimensionné pour oser imaginer que […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°162 : La pucelle et le Diable.

La pucelle et le diable

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. S’il y a un mythe qui perdure dans l’inconscient collectif, c’est bien celui de la Belle et la Bête. Opposant l’innocence à la noirceur, la beauté à la laideur, il met en évidence ce qu’il y a d’impensable, pour […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°161 : Ni la raison, ni l’amour. L’éther !

Ether

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Michel Foucault (1926/1984), dans son livre « Histoire de la folie à l’âge classique » soulignait qu’il fallut attendre le 19ème siècle pour que le fou soit systématiquement enfermé en institution, sous prétexte qu’il devenait dérangeant aux yeux d’une bourgeoisie […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°160 : Tu verras, ça ira ! Tout s’effilochera…

Mélancolie

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Si le Temps, en tant qu’évanescent présent, est cette durée où la jouissance de l’instant, dans la solitude ou le partage, permet à l’esprit comme au corps de vivre d’inoubliables moments — surtout quand la connivence avec l’objet ou […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier n°250 : L’envol de l’aigle

L’aigle royal est un rapace de la famille des accipitridés. D’une taille allant de 60 cm à 1 m, d’une […]

Philippe Parrot : Poème d’hier n°238 : Grand-Duc

Toute plaisanterie mise à part, il faut d’abord se défaire de cette idée simpliste suivant laquelle la chouette serait la […]

Philippe Parrot : Poème d’hier n°110 : Voyage initiatique

Qui, longeant les quais d’un port de pêche, à l’heure de la criée, quand les poissons fraîchement péchés sont débarqués […]

Philippe Parrot : Poème d’hier n°48 : Merle noir.

Depuis plus d’un an, il avait pris l’habitude d’investir régulièrement le jardinet, trouvant dans le feuillage persistant d’un épineux un […]

Philippe Parrot : Poème n°336 : Baisers volés en gare

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 24 JUIN 2018 A 11 HEURES Comme chaque matin, leur train de banlieue respectif s’engageait, en […]

Philippe Parrot : Poème n°335 : La sirène et les marins

Tapie dans un abysse, confortablement allongée sur un banc de sable, elle devinait qu’à la surface de la mer, c’était […]

Philippe Parrot : Poème n°334 : Sur de célestes crêtes

Bô Lin Doa s’était levé dès l’aube, pressé de quitter la cabane construite de ses mains quelques années plus tôt, […]

Philippe Parrot : Poème n°333 : La banane d’Anne

En matière d’érotisme, dans la communication comme dans l’art, associer banane et gente féminine n’est jamais — et c’est bien […]

Philippe Parrot : Poème n°332 : Bois Belleau

Il y a maintenant tout juste cent ans, à quelques mois de la fin de la Première Guerre Mondiale, avaient […]

Philippe Parrot : Poème n°331 : Homme dans les ténèbres

Retiré dans quelque pièce d’une vaste demeure, assis — pourquoi pas ? — tout contre un bureau, le coude de son […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus