Archive | mai 2016

Philippe Parrot : Poème contemporain 183 : Barbe à papa

183 - Barbe à papa

La barbe à papa fut inventée en 1897 par William Morrison, dentiste, et par John C. Wharton, confiseur, tous deux habitants de Nashville dans le Tennessee (USA). Elle se présente comme une boule de filaments de sucre cristallisé enroulés autour d’un bâton. Le plus souvent de couleur rose, d’un goût assez insipide, elle a un […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 182 : Oubliez-moi !

182 - Oubliez-moi 2

La mémoire, en stockant des informations sous forme de souvenirs, liées à nos vécus et à nos apprentissages d’autrefois, est une faculté psychique qui permet simultanément d’asseoir l’image que nous nous faisons de nous-même et de mieux nous adapter au présent. Toutefois, compte tenu de la masse de données emmagasinées au cours de l’existence, afin […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 181 : Recherche désespérément !

181 - Recherche désespérément 1

Depuis l’avènement des réseaux sociaux, des médias et de la téléphonie mobile, nous ne cessons plus de communiquer en permanence. Hélas, si ces supports ont permis de développer considérablement le sentiment de proximité entre les personnes, ils ont tué, en contrepartie, l’intimité entre les êtres. En effet, enfermés dans nos bulles virtuelles, emprisonnés dans un […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 180 : Ton amour est un don

180 - Ton amour est un don

Il montait quatre à quatre l’escalier de l’immeuble malgré la fatigue accumulée au terme d’une harassante journée de travail. Il avait tellement hâte de la retrouver… Arrivé sur le palier, il cherchait machinalement la clef dans ses poches quand, avant même qu’il ne la trouve et ne l’introduise dans la serrure, elle entrebâilla la porte, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 179 : Au pays d’Alice

179 - Au pays d'Alice

Si, au Pays des Merveilles, Alice rencontre des créatures hautement improbables, au cours d’aventures vraiment surréalistes, dans des lieux totalement invraisemblables, alors, pourquoi ne pas imaginer au Pays des Mots, une échappée où tout vers comme toute strophe finiraient par des consonances en « isse » ? Pari totalement absurde s’il en est, il n’en demeure pas moins […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 178 : Partir pour revenir

178 - Partir pour revenir

À dormir désormais à la belle étoile, là où ses pas l’avaient guidé durant le jour et là où la fatigue l’invitait soudain à faire une halte, il avait appris à supporter la dureté de cette vie d’errance où, sac au dos, il ne cessait jamais de marcher, infatigable, poursuivant par tout temps : sous les […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 336 : Baisers volés en gare

Comme chaque matin, leur train de banlieue respectif s’engageait, en même temps, de part et d’autre du quai 13. Aussitôt […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 220 : Retrouvailles

Voilà trois décennies qu’ils correspondaient à l’occasion des vœux du Nouvel An, chacun dans des villes distinctes, lié par des […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 173 : Salle des Pas Perdus

S’asseoir sur un banc, dans la Salle des Pas Perdus d’une gare, c’est comme aller au théâtre, sauf que la […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 46 : Quai de gare

Une gare n’est rien d’autre qu’une immense « Salle des Pas Perdus » où des centaines de voyageurs transitent quotidiennement par […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 349 : L’hétaïre

Le corbillard roulait à faible allure pour permettre à chacun de se recueillir quelques instants au passage de celle qui […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 348 : Yasmine

Initialement, il y avait l’envie d’écrire un énième exercice de style en jouant sur des rimes en « ine », en « ité », […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 347 : Le tiroir du secrétaire

Cela avait été, jadis, le vœu de sa grand-mère sur son lit de mort. Que les objets contenus dans son […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 346 : L’étoile et le funambule

Giorgio n’avait jamais eu de cesse, tout au long de sa carrière de funambule, de tendre son filin d’acier toujours […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 345 : La femme au fusain

Avec la fin des vacances, un troisième et dernier exercice de style ! Avant les suivants (ou non) dans les […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 344 : Par pleine lune…

« Par pleine lune, l’empreinte de ton âme dans la nuit de mon cœur se perçoit ». Encore un formel exercice de […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus