Archive | juin 2016

Philippe Parrot : Poème d’hier 189 : Le zinc

Café de Joinville-le-Pont

À l’heure où chacun d’entre nous s’affiche sur les réseaux sociaux, prêt à se livrer corps et âme, il résulte d’un tel exhibitionnisme qu’à réduire le dialogue à de la communication et l’intimité à du voyeurisme, l’ère numérique a substitué à la perception sensible de l’autre une représentation virtuelle, toute fantasmagorique. Seul bastion à résister […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 188 : De la matière à l’esprit…

188 - De la matière à l'esprit

Quoi de plus déroutant que l’esprit humain, seul capable de prendre conscience de sa singularité à travers la perception du processus qui conduisit de l’Univers à la Terre, de la Terre à des êtres vivants, enfin, des hommes à l’émergence de la pensée ! En effet, comment expliquer qu’à une certaine étape de son développement — […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 187 : Rêver d’amour dans le métro

187 - Rêve d'amour dans le métro

La RATP lançait en mars dernier son concours du Grand Prix Poésie 2016 — présidé cette année par Zabou Breitman — afin de présenter les écrits retenus lors d’une campagne d’affichage organisée cet été. Désireux de mettre en valeur la spécificité de l’entreprise, j’envoyais un poème conçu sous la forme d’un exercice de style où […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 186 : A vos amours

A vos amours

Confondant sosie de Marilyn Monroe, cette jeune femme a bien quelques-uns des attributs qui firent de cette actrice une star mondialement connue dans les années 1950/1960. Même couleur de cheveux, même air angélique, même pâleur du visage, même maquillage censé magnifier tant d’ingénuité… Mais, à regarder vers le ciel sans que ne brille le moindre […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 185 : Incapables de parler

185 - Oser parler !

Aujourd’hui, s’il faut impérativement « se faire voir » pour être, savoir parler renforce néanmoins l’impact de cet « être-vu ». Mais, entendons-nous bien ! Il ne s’agit pas de dialoguer sous couvert d’échanges susceptibles de révéler l’intimité de chacun mais uniquement de communiquer en vue de faire passer un message subliminal pour induire le comportement des citoyens-consommateurs que nous […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 184 : La libellule

184 - La libellule

Elle était pourtant sacrément tranquille dans son coin, la libellule ! Larve dans une mare aménagée au milieu du jardin d’une famille a priori sympathique, elle avait coulé des jours heureux dans ce premier état . En effet, bassin pourvu d’une quantité invraisemblable de têtards, elle s’en était goinfrée à loisir, les dévorant un à un […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 211 : Rue Mouffetard

La rue Mouffetard, située dans le Vème arrondissement, est l’une des rues les plus anciennes de Paris. Tracée par les […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 199 : Crazy Horse

Le « Crazy Horse » est un cabaret de strip-tease créé par Alain Bernardin en 1951. Situé dans le quartier des Champs-Elysées, […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 189 : Le zinc

À l’heure où chacun d’entre nous s’affiche sur les réseaux sociaux, prêt à se livrer corps et âme, il résulte […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 187 : Rêver d’amour dans le métro

La RATP lançait en mars dernier son concours du Grand Prix Poésie 2016 — présidé cette année par Zabou Breitman […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 357 : Balbar

Nino n’est personne sinon qu’un citadin à la dérive qui se cherche, en vain, depuis des décennies… Un jour, manipulé […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 356 : Envoûtements et anatomie

Quelle que soit la profondeur des liens qui unissent deux êtres — faits le plus souvent d’amour, d’admiration, de respect […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 355 : Moustic

Aujourd’hui, les chevaux sont abattus soit pour des raisons économico-financières, leur propriétaire n’ayant plus les moyens de les entretenir ou […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 354 : Amer pressentiment

Quand une personne qui nous est chère disparaît, il est réconfortant de croire qu’elle continuera de « vivre » aussi longtemps que […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 353 : S’aimer

De nouveau, un exercice de style ! Prenant un réel plaisir à alterner les formes poétiques — tantôt codifiée, tant libre […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 352 : Sales va-t-en-guerre !

De nouveau, un exercice de style ! Prenant un réel plaisir à alterner les formes poétiques — tantôt codifiée, tant libre […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus