Archive | septembre 2016

Philippe Parrot : Poème contemporain 210 : Cyclope amoureux

210 - Cyclope amoureux

Dans la mythologie grecque, Polyphème est un cyclope, géant anthropophage, fils de Poséidon et de la muse Thoosa. Amoureux de Galatée, une nymphe de la mer qui lui préfère le berger sicilien Acis, il tue son rival dont Galatée changera le sang en une rivière portant son nom en Sicile. Ce dévorant amour est évoqué […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 209 : Trop éphémère beauté

209- Trop éphémère beauté

L’univers en marche n’accorde nullement l’éternité aux éléments qui le constituent, le Temps et l’Espace n’étant que ces cadres incontournables au sein desquels la matière, vivante ou non, surgit, perdure, se désagrège puis disparaît. Ainsi en va-t-il de l’existence des hommes… Quelle que soit la beauté qu’elle dégage, quelle que soit la complexité qu’elle implique, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 208 : Coeur en jachère

208 - Coeur en jachère

La mémoire est tout à la fois la gardienne d’une vie et le fondement d’une identité. En figeant nos vécus en images, empilées en strates bigarrées plus ou moins fidèles, plus ou moins embellies, plus ou moins fiables, elle donne à chacun la certitude d’être unique de par la singularité de ces expériences ainsi archivées… […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 207 : Pèlerinage en bord de mer

Pélerinage en bord de mer

L’après-midi était bien avancée et, à l’approche de la fin de l’été, elle voulait absolument profiter de ce jour ensoleillé — sans doute l’un des derniers ! — avant que les premières fraîcheurs d’automne ne fassent leur apparition sur la lande et le bord de mer. Enveloppée dans une cape qui descendait jusqu’à ses pieds, sa […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 206 : Pourquoi ?

Pourquoi ?

À devoir s’ouvrir au monde et aux êtres, pour survivre et s’épanouir, l’homme est confronté journellement à des situations imprévues qui échappent totalement à sa raison. Faute de les comprendre intuitivement, il ne peut dès lors s’empêcher de se poser d’innombrables questions quant au « comment ? » des choses comme à leur « pourquoi ? ». Si les […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 205 : Doux réveil de femme

205 - Doux réveil de femme

Aux hommes — même aimés ! — elle a toujours préféré sa liberté, gage d’indépendance et d’autonomie. Jeune et belle, radieuse et provocante, elle laisse donc ses amants venir à elle, au gré des hasards de la vie, se liant corps et âme avec eux, le temps d’une passion… Intense et brève, profonde et dévorante, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 204 : Accepter de vieillir ?

Vers la vieillesse

« La vieillesse » est une étape de la vie humaine située entre « l’âge mûr » où la personne, totalement indépendante, est à l’apogée de ses aptitudes mentales et physiques et « la sénilité » où elle rentre, au contraire, dans la dépendance, suite à la disparition de ses facultés intellectuelles et physiques. Si, naguère, un homme entre 50 et […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 203 : Envol en mon hiver

Envol en mon hiver

Un vieil homme marche le long des quais d’un port de pêche… Les chalutiers arrivés dès l’aube, après plusieurs jours en mer, déchargent leur cargaison afin qu’elle soit vendue à la criée. Au milieu des marins affairés, des acheteurs impatients, des badauds étonnés, l’étranger déambule, fasciné par cette agitation où, derrière l’apparent tohu-bohu, il devine […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 202 : Naissance et promesses

Bébé

Alors qu’autrefois grossesses subies et mortalité infantile élevée faisaient de la naissance une « fatalité » inscrite dans la vie comme une étape parmi d’autres, les progrès réalisés en médecine ces dernières décennies ont transformé la venue d’un enfant en un événement choisi, unique et précieux, porteur d’innombrables attentes. En effet, n’étant plus « non désirées » mais, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 336 : Baisers volés en gare

Comme chaque matin, leur train de banlieue respectif s’engageait, en même temps, de part et d’autre du quai 13. Aussitôt […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 220 : Retrouvailles

Voilà trois décennies qu’ils correspondaient à l’occasion des vœux du Nouvel An, chacun dans des villes distinctes, lié par des […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 173 : Salle des Pas Perdus

S’asseoir sur un banc, dans la Salle des Pas Perdus d’une gare, c’est comme aller au théâtre, sauf que la […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 46 : Quai de gare

Une gare n’est rien d’autre qu’une immense « Salle des Pas Perdus » où des centaines de voyageurs transitent quotidiennement par […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 349 : L’hétaïre

Le corbillard roulait à faible allure pour permettre à chacun de se recueillir quelques instants au passage de celle qui […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 348 : Yasmine

Initialement, il y avait l’envie d’écrire un énième exercice de style en jouant sur des rimes en « ine », en « ité », […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 347 : Le tiroir du secrétaire

Cela avait été, jadis, le vœu de sa grand-mère sur son lit de mort. Que les objets contenus dans son […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 346 : L’étoile et le funambule

Giorgio n’avait jamais eu de cesse, tout au long de sa carrière de funambule, de tendre son filin d’acier toujours […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 345 : La femme au fusain

Avec la fin des vacances, un troisième et dernier exercice de style ! Avant les suivants (ou non) dans les […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 344 : Par pleine lune…

« Par pleine lune, l’empreinte de ton âme dans la nuit de mon cœur se perçoit ». Encore un formel exercice de […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus