Archive | janvier 2017

Philippe Parrot : Poème contemporain 241 : T’enlever !

241 - Te garder !

Patrick avait accompagné Solène à la gare. Svelte et élégante, enveloppée dans un manteau beige ceinturé à la taille qui soulignait davantage encore sa taille de guêpe, elle semblait déjà ailleurs, l’esprit lointain, le cœur désenchanté, à voir le froid regard qu’elle lui jeta une dernière fois, juste avant de monter dans le train. S’il […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 240 : Chaos des choses et des mots

240 - Chaos des mots

Parfois — sans que l’on sache vraiment pourquoi — voilà l’esprit qui s’emballe et passe soudainement en mode automatique ! Les mots s’enchaînent les uns après les autres, au fil d’un déroulé d’images a priori dénuées de sens et privées de liens. La raison étrangement impuissante, cette production s’effectue alors, indépendamment de notre volonté, en suivant […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 239 : Coupable et mortelle pensée

239 - Coupable et mortelle pensée

Qu’il s’agisse de réflexions ou d’images, dès lors que les unes comme les autres accaparent journellement l’esprit d’un homme au point qu’elles interfèrent à tout instant sur son existence, il s’ensuit que le bougre, victime d’un tel sortilège, perd rapidement toute autonomie et toute capacité à faire autre chose que ce que pensée et imagination […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 238 : Grand-Duc

238 - Grand-duc

Toute plaisanterie mise à part, il faut d’abord se défaire de cette idée simpliste suivant laquelle la chouette serait la femelle du hibou… Bien qu’ils appartiennent l’un et l’autre à la famille des rapaces nocturnes (ou strigiformes) dont les caractéristiques sont les suivantes : oiseaux carnivores avec une tête volumineuse, des yeux immenses, un bec crochu, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 237 : Retours à Guernica

237 - La langue des âmes

Le lundi 26 avril 1937, Guernica, commune de Biscaye, près de Bilboa en Espagne, était bombardée par plusieurs escadrilles composées d’avions de l’armée allemande et italienne, avec comme objectifs non seulement de briser le moral des habitants rangés du côté des Républicains en guerre contre les Nationalistes et leur chef Franco mais aussi, pour les […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 236 : Des rimes en l’air

236 - Des rimes en l'air 2

Des vers qui s’achèvent tous par le son « R » pour raconter une histoire pas très claire, en soi si banale et risible affaire que chacun pourra fatalement se reconnaitre dans les divers acteurs de cette galère où nul ne cherche plus à plaire, les sentiments usés au fil du temps, les désirs laminés […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 235 : Reflets et jeux de lumières

235 - Reflets et jeux de lumières

S’agit-il d’une photo ou d’une peinture ? S’agit-il d’un coucher de soleil ou d’une vision d’artiste ? Difficile de savoir tant, à observer cette image, la réalité semble s’être dissoute en une atmosphère indéfinissable aux contours si flous que les détails des choses ont tous disparu. Ne reste, au cœur de cette ambiance magique, qu’une vague lueur solaire […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 234 : Prémices au sommeil

P 234 - Prèmices au sommeil.jpg 2

S’il y a une heure bizarre dans la journée, c’est bien ce moment magique de l’endormissement, cet état d’entre-deux où l’on n’est plus tout à fait dans la veille mais pas encore dans le sommeil… Transportés dans une aire intermédiaire où le Temps semble subitement se dissoudre, suspendus dans un étrange monde, nous semblons flotter […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 233 : Lettre de motivation

Lettre de motivation

En cette période de chômage, envoyer une lettre de motivation dans le cadre d’une offre d’emploi, est un passage obligé délicat si l’on souhaite obtenir dans un deuxième temps le sacro-saint entretien. La rédiger correctement est donc une technique qu’il faut maîtriser afin de mettre toutes ses chances de son côté. Ainsi, l’idéal est de […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 216 : Ainsi séparent les différences

Ce texte témoigne de la curieuse et incompréhensible envie, apparue il y a quelques jours, d’écrire une nouvelle version de […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 39 : A nos différences.

À l’opposé du principe d’égalité qui conduit à formater les hommes et à occulter leur singularité, prôner le respect de […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 353 : S’aimer

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 21 OCTOBRE 2018 DANS LA MATINÉE De nouveau, un exercice de style ! Prenant un réel plaisir […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 352 : Sales va-t-en-guerre !

De nouveau, un exercice de style ! Prenant un réel plaisir à alterner les formes poétiques — tantôt codifiée, tant libre […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 351 : Idées noires

Pour peu qu’une peine de cœur nous abatte ou qu’une douleur au corps nous épuise, il y a toujours dans […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 350 : Faim des mots

Défait par les angoisses que génère son mode de vie ; tourmenté par la quête d’un sens à sa vie qui […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 349 : L’hétaïre

Le corbillard roulait à faible allure pour permettre à chacun de se recueillir quelques instants au passage de celle qui […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 348 : Yasmine

Initialement, il y avait l’envie d’écrire un énième exercice de style en jouant sur des rimes en « ine », en « ité », […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus