Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci !

Le lundi 26 avril 1937, Guernica, commune de Biscaye, près de Bilboa en Espagne, était bombardée par plusieurs escadrilles composées d’avions de l’armée allemande et italienne, avec comme objectifs non seulement de briser le moral des habitants rangés du côté des Républicains en guerre contre les Nationalistes et leur chef Franco mais aussi, pour les nazis, de tester de nouvelles armes (bombes incendiaires) comme de nouvelles tactiques (massacres de population civile).

La violence de l’attaque aérienne, totalement disproportionnée par rapport aux capacités de riposte des défenseurs de la ville — provocant la mort de plus d’un millier de personnes pour une agglomération d’environ 7 000 habitants — eut un retentissement international énorme, suite notamment au tableau de Pablo Picasso qui, présenté pour la première fois à l’Exposition Internationale de Paris fin 1937, immortalisa ce drame.

C’est la partie gauche de cette grande fresque où l’on voit une mère hurler de douleurs suite à la mort de son enfant qui m’a inspiré le poème ci-dessous.

Philippe Parrot

237 - La langue des âmes

Mère pleurant son enfant mort – Tableau « Guernica » de Pablo Picasso

Image de prévisualisation YouTube

*      *      *      *      *

Pour lire le poème « Retours à Guernica », veuillez cliquer sur le fichier ci-dessous. Merci.

fichier pdfP 237 – Retours à Guernica

Poème écrit par Philippe Parrot

Commence le samedi 14 janvier 2017

Et terminé le dimanche 15 janvier 2017.

Retour à la page d’accueil

 *      *      *      *      *

I need you

 *      *      *      *      *

Pour accéder à la totalité de mes poèmes, ou mieux vous procurer mon recueil de poésie, veuillez cliquer sur l’une des bannières ci-dessous. Merci de me lire.

Tous mes poèmes                                      Le livre Corps et âme, au diable !

     Découvrir tous mes poèmes                                                        Commander mon recueil de poésie.

*      *      *      *      *

Notification : Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n°57-298 du 11 mars 1957), il est interdit d’utiliser et/ou de reproduire et/ou de modifier et/ou de traduire et/ou de copier le texte ci-dessus, de façon intégrale ou partielle, sur quelques supports que ce soit : électronique, papier ou autre, sans l’autorisation expresse et préalable de l’auteur. Tout droit réservé.

Pour vous procurer mes livres, vous pouvez cliquer sur les couvertures ci-dessous. Toutefois, les Éditions Qui Lit Vit n’en ayant plus en stock aujourd’hui, suite à la cessation du contrat liant les deux parties, elles s’adresseront à moi qui possède encore des exemplaires. Aussi, si vous souhaitez les avoir au plus vite, envoyez-moi directement votre demande via le formulaire de contact ci-dessous. Je vous les enverrai dans les meilleurs délais, dédicacés qui plus est.

À bientôt donc…

Couverture SCH                                              Couverture VA2V

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

Philippe Parrot

Mots-clefs :, , , , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Philippe Parrot : Poème d’hier n°19 : Peaux d’âme

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Comment être femme aujourd’hui […]

Philippe Parrot : Poème d’hier n°10 : Ô Femme Rouge-Oranger !

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. À partir d’une œuvre de […]

Philippe Parrot : Poème n°258 : Avec des si…

UN NOUVEAU POÈME VENDREDI 7 AVRIL 2017 A 20 HEURES  

Philippe Parrot : Poème n°257 : Effets des mots

MON PROCHAIN POÈME MARDI 4 AVRIL 2017 A 20 HEURES

Philippe Parrot : Poème n°256 : Effrontée Lolita

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci ! Provinciale fraîchement débarquée, […]

Philippe Parrot : Poème n°255 : Orientale beauté

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci ! Marc Lagrange est […]

Philippe Parrot : Poème n°254 : Harmandiol

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci ! C’est en quelque […]

Philippe Parrot : Poème n°253 : Quelle échappée derrière l’horizon ?

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci ! Cette silhouette longiligne […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus