Archive | mai 2017

Philippe Parrot : Poème contemporain 264 : Sans domicile fixe

264 - Sans domicile fixe

  Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Lorsque nous évoquons la pauvreté, la désocialisation, voire l’exclusion, l’image du Sans Domicile Fixe (SDF) nous vient naturellement à l’esprit. Présent dans nos villes, le « clochard » s’approprie les rues d’une manière si « dérangeante » qu’il suscite de la […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 263 : Femmes sous le joug

263 - Femmes sous le joug

  Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. À chaque fois, ce sont toujours les mêmes qui font les frais des guerres : d’abord les morts, ensuite les vaincus, enfin les civils. Et parmi ces derniers, trop souvent les femmes… En effet, impliquées d’office dans des conflits […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 262 : Trop pressée de le revoir !

262 - Trop pressée de la voir

  Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci Justine empruntait si souvent cette route sinueuse pour rejoindre la ville où elle poursuivait ses études qu’elle roulait à vive allure, songeant qu’elle pourrait presque conduire les yeux fermés. D’autant qu’elle avait ce soir une autre bonne raison […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 261 : Voir partir sa fille

261 - Voir partir sa fille

  Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Être veuf et père — d’une unique fille qui plus est — est sans doute une expérience de l’amour paternel singulière et douloureuse. En effet, pour peu qu’en grandissant l’homme retrouve dans les traits de sa fille les lignes […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 260 : Sale temps

260 - Sale temps

 Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. S’il est, dans l’enfance et la force de l’âge, ce cadre incontournable qui permet à chacun de vivre des expériences multiples et variées, sources d’épanouissement et d’enrichissement, il est aussi, à l’aube de la vieillesse, ce destructeur flux qui […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 259 : Fatal départ

259 - Fatal départ 2

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Une femme qui prend ses cliques et ses claques un beau matin de printemps, avec un chat en bandoulière, tout gris et angora… un mec déboussolé qui geint et désespère d’avoir perdu celle qui vivait sous son toit et qui, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 258 : Si elle t’était contée…

258 - Si elle t'était contée...

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Si — yeux fermés ! — tu la « vois » néanmoins s’avancer vers toi, aimante et rieuse dans ses tenues soignées, alors qu’elle est ailleurs et avec d’autres ; si — oreilles bouchées ! — tu « entends » pourtant les mots doux qu’elle […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 257 : Effets des mots

257 - Effets des mots

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci ! Qu’il cherche à énoncer des vérités ou au contraire à les masquer ; qu’il cherche à dévoiler des émotions ou au contraire à les cacher, le langage est essentiel à qui veut tisser des liens avec les autres et […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 148 : Deux coquelicots

Deux amants reviennent en pèlerinage sur les lieux de leurs premières amours : un creux douillet derrière une haie qui les […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 13 : Rose noire

Que nul ne s’y trompe. La Black Baccara n’est pas synonyme de mort, bien au contraire. La rose noire symbolise […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 340 : Sois insoumis !

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 22 JUILLET 2018 DANS LA MATINÉE Photo libre de droit trouvée sur Pixabay.com ( Auteur : […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 339 : L’oiseau et le roseau

Un oiseau, une plante… Une cage, une berge… Un canari dans sa prison dorée, un roseau au bord d’une rivière… […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 338 : Souffle, libère nos âmes !

Le chambellan, un ange déchu condamné à demeurer dans l’antichambre de « l’Éternel Éther » pour en faciliter l’accès, avançait […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 337 : Paulette Wright… Pourquoi ?

Suite à un avis de recherche lancé le samedi 16 juin 2018, le corps inanimé de Paulette Wright a été […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 336 : Baisers volés en gare

Comme chaque matin, leur train de banlieue respectif s’engageait, en même temps, de part et d’autre du quai 13. Aussitôt […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 335 : La sirène et les marins

Tapie dans un abysse, confortablement allongée sur un banc de sable, elle devinait qu’à la surface de la mer, c’était […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus