Archive | mars 2018

Philippe Parrot : Poème contemporain 323 : Pardonne !

P 323 - Pardonne

Tout État, soucieux d’assurer la pérennité de ses institutions, passe par la Justice, la Police et l’Armée pour garantir le maintien de l’Ordre Établi. Tout aussi nécessaires que ces instances fondées sur la force, la Famille et l’École servent, elles aussi, le même objectif mais d’une manière nullement coercitive, en simples auxiliaires chargés de formater […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 322 : La Dame-au-chat

322 - La Dame-au-chat

Épicurienne dame, elle aime chaque dimanche matin se prélasser longuement au lit… Quand elle ne met pas un deuxième oreiller sur son visage pour mieux s’isoler du monde et s’adonner à la rêverie, elle laisse son chat venir se canicher contre elle, à hauteur de son visage. Et là, à sentir la chaleur de son […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 321 : L’écureuil et la fin du monde

321 - L'écureuil et la fin du monde

Un vieux chêne mort, un écureuil amoureux de la lune nichant dans une de ses branches… Une abeille déboussolée par la mort de sa reine, en quête de miel et d’autre chose, mais de quoi… Une diablesse venue d’ailleurs, mais d’où, pour accoucher d’un monstre qui régnerait sur la ruche… Une horde de soudards, barbares […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 320 : L’aigle et les amants

320 - L'aigle et les amants

Il y a quelques jours, je découvrais sur Twitter un écrit de Catherine Martinez : « On s’est reconnu ». Touché par l’extrême économie de mots à laquelle elle recourt pour évoquer avec délicatesse le sentiment amoureux, je fus séduit par le style dépouillé et le rythme saccadé, quasi incantatoire, de son écriture qui embarque le lecteur dans un […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 169 : Sur les pas d’une femme…

Être un rêveur invétéré présente au moins un avantage. À privilégier les images plutôt que les personnes qui les inspirent, […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 101 : Passante endeuillée.

Il y a plus de quarante ans maintenant, je m’étais assis sur un banc, boulevard Edgar Quinet, à Paris, tout […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 69 : Belles inconnues

Chaque jour, il nous arrive de croiser la fugace silhouette d’une femme qui nous trouble vivement bien qu’on l’aperçoive un […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 366 : Trahison de printemps

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 20 JANVIER 2019 DANS LA MATINÉE Photo libre de droit trouvée sur Pixabay.com ( Auteur : […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 365 : Marianne, l’Ordre et la Liberté

À transcender la simple illustration de la manifestation des Gilets Jaunes organisée sur les Champs-Élysées le 15 décembre 2018, la […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 364 : Le butor et la rêveuse

Lascive par nature, libertine par choix, j’aime ces nuits agitées, sans amant dans mon lit, où je compense mes manques […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 363 : Accroché à ton sein

Jeune mère depuis peu, Maude allaite son enfant… Cependant, lorsque les grands-parents le gardent et qu’elle part se prélasser avec […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 362 : Peyo

Issu d’une des dernières familles de cavaliers fauconniers d’Algérie, Hassen Bouchakour est tout à la fois un gymnaste, un contorsionniste […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 361 : Du temps qui reste…

Il arrive toujours un temps, dans l’existence, où le corps ne cesse de se rappeler au bon souvenir de celui […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus