Archive | septembre 2018

Philippe Parrot : Poème contemporain 350 : Faim des mots

350 - Faim de mots

Défait par les angoisses que génère son mode de vie ; tourmenté par la quête d’un sens à sa vie qui le pousse parfois à adhérer à des croyances mortifères ; assujetti aux diktats d’une Raison qui inhibe les élans de son cœur ; enfin, limité par l’étroitesse de ses partis pris qui l’empêche d’accorder sa confiance, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 349 : L’hétaïre

349 - L'hétaïre 2

Le corbillard roulait à faible allure pour permettre à chacun de se recueillir quelques instants au passage de celle qui fut si longtemps la confidente et la maîtresse des hommes de la ville, qu’ils soient père, époux ou frère. Aucun véhicule ne suivait néanmoins le convoi en direction du cimetière bien qu’elle ait été, durant […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 348 : Yasmine

348 - Yasmine

Initialement, il y avait l’envie d’écrire un énième exercice de style en jouant sur des rimes en « ine », en « ité », en « tude » et  en « ir » sans savoir de prime abord où une telle lubie pourrait bien me mener. Mais quand, faute de ne plus trouver de mots en « ine », le prénom de Yasmine surgit dans […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 347 : Le tiroir du secrétaire

347 - Le tiroir du secrétaire 2

Cela avait été, jadis, le vœu de sa grand-mère sur son lit de mort. Que les objets contenus dans son secrétaire Louis XVI soient transmis à sa petite-fille le jour de sa majorité, sa mère lui remettant la clef de l’abattant qu’elle-même, pour d’obscures raisons, n’avait jamais voulu ouvrir… Une aussi grande réserve avait toujours […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 346 : L’étoile et le funambule

346 - Le funambule et l'étoile

Giorgio n’avait jamais eu de cesse, tout au long de sa carrière de funambule, de tendre son filin d’acier toujours plus haut : entre des poteaux, entre des maisons, entre des buildings, entre des gratte-ciels, entre des collines, enfin, aujourd’hui, entre les deux sommets les plus élevés du monde… Bien qu’à cette occasion, il marchât au […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 169 : Sur les pas d’une femme…

Être un rêveur invétéré présente au moins un avantage. À privilégier les images plutôt que les personnes qui les inspirent, […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 101 : Passante endeuillée.

Il y a plus de quarante ans maintenant, je m’étais assis sur un banc, boulevard Edgar Quinet, à Paris, tout […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 69 : Belles inconnues

Chaque jour, il nous arrive de croiser la fugace silhouette d’une femme qui nous trouble vivement bien qu’on l’aperçoive un […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 366 : Trahison de printemps

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 20 JANVIER 2019 DANS LA MATINÉE Photo libre de droit trouvée sur Pixabay.com ( Auteur : […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 365 : Marianne, l’Ordre et la Liberté

À transcender la simple illustration de la manifestation des Gilets Jaunes organisée sur les Champs-Élysées le 15 décembre 2018, la […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 364 : Le butor et la rêveuse

Lascive par nature, libertine par choix, j’aime ces nuits agitées, sans amant dans mon lit, où je compense mes manques […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 363 : Accroché à ton sein

Jeune mère depuis peu, Maude allaite son enfant… Cependant, lorsque les grands-parents le gardent et qu’elle part se prélasser avec […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 362 : Peyo

Issu d’une des dernières familles de cavaliers fauconniers d’Algérie, Hassen Bouchakour est tout à la fois un gymnaste, un contorsionniste […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 361 : Du temps qui reste…

Il arrive toujours un temps, dans l’existence, où le corps ne cesse de se rappeler au bon souvenir de celui […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus