1 000 000 DE LECTEURS !

CETTE FOIS, LE CAP EST BEL ET BIEN

PASSÉ. ET GRÂCE À VOUS !

1 - Merci ! - 1 000 000 de lecteurs  260419

1 000 000 lecteurs - 260419

26 avril 2019 – Le cap du million de lecteurs est franchi.

Suite à ma décision de présenter dans leur intégralité mes maximes, mes poèmes, mes haïkus, mais aussi mon roman « Vénus a deux visages » et mes nouvelles, illustrés par Sandra Savajano et Catherine Collin, un véritable bouleversement s’est opéré ces derniers mois au niveau de la fréquentation du blog. Désormais, c’est en moyenne entre 400 et 600 internautes qui s’y rendent quotidiennement pour prendre connaissance de mes écrits.

Au fil des années, il s’avère donc que vous venez toujours plus nombreux et c’est un réel encouragement. Aussi, à l’occasion du franchissement de ce seuil symbolique, je tiens à vous remercier de vos apparitions quotidiennes, même si elles se matérialisent à travers un « chiffre-en-plus » au compteur de visites ce qui n’est pas forcément satisfaisant sur le fond, avouons-le…

En effet, si je suis sensible à l’attention croissante que vous témoignez à mes textes, la personne que vous êtes m’échappe totalement. Sans doute, atteignons-nous là les limites du Web à rapprocher réellement les individus. S’il facilite indéniablement les contacts, en les étendant au monde entier, il les dépersonnalise à outrance, en les rendant anonymes. À ce titre, je rêve parfois que vous cessiez de garder l’incognito, poussé par l’envie de vous faire connaître. Que vous preniez un peu plus corps, n’hésitant pas à me faire part de vos remarques, via les commentaires ou les formulaires de contact. Ainsi acquerrions-nous enfin, les uns par rapport aux autres, une réalité plus tangible, pourvue d’une sensibilité au lieu de rester des êtres purement virtuels.

Rêve inepte ! songez-vous, tant nous sommes enfermés dans des modes de vie cloisonnés, accaparés par nos activités, nos soucis, nos obligations, incapables du coup de trouver le temps de se pauser et d’échanger. Et il me faut hélas reconnaitre aujourd’hui que vous avez raison !

Dans l’attente néanmoins de vous lire, encore une fois merci de vos visites, marques de votre intérêt pour mes mots.

Oui, un grand merci à toutes et à tous !

Philippe Parrot.

*      *      *      *      *

I need you

*      *      *      *      *

Pour découvrir la totalité de mes poèmes, ou mieux vous procurer mon recueil de poésie, veuillez cliquer sur l’une des bannières ci-dessous. Merci de me lire.

Tous mes poèmes                                      Le livre Corps et âme, au diable !

     Découvrir tous mes poèmes                                                  Commander mon recueil de poésie.

*      *      *      *      *

Pour vous procurer mes livres, vous pouvez cliquer sur les couvertures ci-dessous. Toutefois, les Éditions Qui Lit Vit n’en ayant plus en stock aujourd’hui, suite à la cessation du contrat liant les deux parties, elles s’adresseront à moi qui possède encore des exemplaires. Aussi, si vous souhaitez les avoir au plus vite, envoyez-moi directement votre demande via le formulaire de contact ci-dessous. Je vous les enverrai dans les meilleurs délais, dédicacés qui plus est.

À bientôt donc…

Couverture SCH                                              Couverture VA2V

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Philippe Parrot : Poème d’hier 374 : Qui et qui

C’est en me remémorant le film de Blake Edwards : « Victor, Victoria » sorti en 1982 que l’idée d’écrire ce texte m’est […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 329 : Braises ou cendres

Gilles arpentait la Place Clichy, à Pigalle, lorsqu’un rabatteur l’avait accosté pour l’inviter à découvrir une boite de strip-tease. Légèrement […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 212 : Inoubliable mâle amour

La magie, avec l’écriture, c’est qu’elle permet non seulement de « sortir de son antre » alors qu’on demeure journellement scotché […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 11 : Une si belle journée d’été

C’est le temps des vacances, de l’insouciance et des abandons. Seules, nues, main dans la main, pour échapper aux regards […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 384 : Coup de foudre

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 26 MAI 2019 Venue de New-York pour conclure une affaire, Ruth avait prévu de ne rester […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 383 : L’ultime pont

Zone tampon entre deux aires que la Nature a séparées par une rivière, un fleuve ou un bras de mer, […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 382 : Métamorphose

Les libellules appartiennent à l’ordre des anisoptères. Ce sont des insectes prédateurs qui se nourrissent d’insectes (mouches, éphémères, etc). Elles […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 381 : Le chat, le pissenlit et le merle

C’était il y a peu. Un vent du Nord m’avait arraché d’un pied enraciné dans un lointain coteau. Bien arrimé […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 380 : Un coup dans l’aile

Un catalogue à la Prévert ! Des strophes sans queue ni tête ! Des propos d’alcoolo au dernier degré ! Des absurdités […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 379 : Notre-Dame de Paris

Lundi 15 avril 2019, peu avant 19 heures, l’alarme incendie se déclenchait deux fois à l’intérieur de la nef de Notre-Dame […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus