Vous aimez mes poèmes, partagez cette page ! Vous contribuerez ainsi à leur diffusion. Merci.

Le 21 mars dernier, c’était la Journée Mondiale de la Poésie !

Voilà un bon prétexte pour décider de vous faciliter l’accès à tous mes poèmes, en les rassemblant dans un même article. Vous pourrez ainsi, en fonction de votre sensibilité ou de votre humeur, choisir un texte dont l’accroche vous interpellera parmi ceux qui vous sont proposés, avec l’espoir que mes mots susciteront dans votre cœur des émotions et dans votre esprit des images.

Et qu’ainsi vous serez transporté, le temps d’une lecture, ailleurs haut et loin, ravi de flotter momentanément dans une intemporelle bulle, propice aux échappées !

Je vous souhaite donc un bon voyage dans « votre monde », onirique et enchanteur qui n’appartient qu’à vous.

Philippe Parrot

Enfant au cerf-volant

Photo trouvée sur internet – Auteur non identifié

Tous mes poèmes contemporains du n°1 au n°100

Tous mes poèmes contemporains du n°101 au n°200

Tous mes poèmes contemporains du n°201 au n°300

Tous mes poèmes contemporains du n°301 au n°400

*      *      *      *     *

Image de prévisualisation YouTube

Poème de Baudelaire (Enivrez-vous !) lu par Serge Reggiani

*      *      *      *     *

PRÉSENTATION

DE

MES POÈMES DU N°401 AU N°500

 

 

Poème contemporain 401 : Fin des faims – 220919

Laisser la place aux Jeunes, l’âge venu…

Poème contemporain 402 : Écoute le chant du vent – 290919

Ode au vent qui nous porte au fil du temps…

Poème contemporain 403 : Apprends à écouter la mer – 131019

Un enfant face à la mer… Son dernier pèlerinage.

Poème contemporain 404 : Manuscrit retrouvé – 201019

Un livre oublié au fond d’un grenier…

Poème contemporain 405 : Mourir en exil – 271019

Devoir fuir son pays. Seul…

Poème contemporain 406 : Pour ne jamais oublier – 031119

Quand la mémoire se joue de soi.

Poème contemporain 407 : À l’assaut – 101119

En hommage aux « Poilus », à l’occasion du lundi 11 novembre 2019

Poème contemporain 408 :  Qu’adviendra-t-il demain ?- 171119

Une question à laquelle personne n’a, hélas, de réponse…

Poème contemporain 409 : Égorgement – 241119

Pourquoi donc tant de haine, de cruauté et d’aveuglement ?

Poème contemporain 410 : L’œil – 011219

Que distinguent nos yeux que ne peut voir la Raison ?

Poème contemporain 411 : Haïkus à la fête – 081219

Une invite à l’hédonisme avant qu’il ne soit trop tard !

Poème contemporain 412 : L’Ordre et le sang – 151219

Un illuminé qui prêche, hélas, dans le désert.

Poème contemporain 413 :  Différents mais pareils – 221219

Tous semblables malgré nos divergences !

Poème contemporain 414 :  Le lac-aux-âmes – 291219

De l’errance sans fin des âmes meurtries…

Poème contemporain 415 :  C’était il y a longtemps – 050120

Un amour d’été, entre deux femmes…

Poème contemporain 416 :  Sauter dans le cercle – 120120

S’adonner aux plaisirs de la vie pour s’oublier soi-même. Le bonheur ?

Poème contemporain 417 :  L’ange déchu – 190120

La descente aux Enfers d’un ange !

Poème contemporain 418 :  Canaris et monde à la masse – 260120

Deux oiseaux face au chaos d’un monde à l’agonie !

Poème contemporain 419 :  Retour au port – 020220

Quand vient l’heure de rester à quai !

Poème contemporain 420 :  Quoi sous nos masques ? – 090220

Apprendre à cacher ses désirs les plus transgressifs !

Poème contemporain 421 :  L’aigle et l’archange – 160220

Du voyage de nos âmes vers les Nues !

Poème contemporain 422 :  Fin des visites – 230220

Quand il faut se résigner à ne plus lui rendre visite…

Retour à la page d’accueil

 *      *      *      *      *

 I need you

*      *      *      *      *

Notification : Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n°57-298 du 11 mars 1957), il est interdit d’utiliser et/ou de reproduire et/ou de modifier et/ou de traduire et/ou de copier le texte ci-dessus, de façon intégrale ou partielle, sur quelques supports que ce soit : électronique, papier ou autre, sans l’autorisation expresse et préalable de l’auteur. Tout droit réservé.

Par ailleurs, si vous souhaitez vous procurer mes livres, passez votre commande par mon intermédiaire, via le formulaire de contact ci-dessous. Je vous les enverrai dans les meilleurs délais, dédicacés qui plus est.

À bientôt donc…

Couverture SCH                     A - couverture VA2V -  2013

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

 

 

 

 

 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Philippe Parrot : Poème d’hier 207 : Pèlerinage en bord de mer

L’après-midi était bien avancée et, à l’approche de la fin de l’été, elle voulait absolument profiter de ce jour ensoleillé […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 177 : Elle se donne à la mer

Elle avait attendu la nuit pour prendre le chemin longeant les Calanques et surplombant d’une centaine de mètres la mer, […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 126 : Le galet

Elle avait gagné à pied la plage qui descendait en pente douce vers la mer, d’un bleu si limpide que […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 125 : Femmes sur la plage

Sur un coup de tête, tout à fait conscientes que cette journée resterait à jamais gravée dans leur mémoire, elles […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 423 : Love’s Banana

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 1 MARS 2020 Cléa se rendait chez son amant, impatiente de dîner en sa compagnie. Rituel […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 422 : Fin des visites

Hospitalisé en service de gériatrie, suite à un malaise qu’il avait fait en pleine rue alors qu’il se rendait au […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 421 : L’aigle et l’archange

Elles étaient tellement désespérées de voir à quel point violence et cupidité régnaient ici-bas qu’à s’étioler, dépitées par les ignominieux […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 420 : Quoi sous nos masques ?

Ô noirs désirs qui hantent nos consciences ! Pareils à des tourments qui oppressent la poitrine et plombent le jugement, […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 419 : Retour au port

Du poste de commandement du cargo, Yann dirigeait les ultimes manœuvres avant que le navire n’accoste le quai. Cette opération […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 418 : Canaris et monde à la masse

Y a un loup, dans l’ bois, qu’est vorace ! Heureusement qu’ Fatou, aux abois, est véloce ! C’est pas l’ tout, […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus