Confiné dans la maison familiale à devoir supporter des parents soit au chômage soit en télétravail ou reclus dans une chambre, en ville, en Cité-U, avec des cours en présentiel en pointillé, voire même supprimés, des « p’tits jobs » disparus faute de marchés qui s’écroulent, enfin, des lieux traditionnels de rencontre fermés, dans de telles conditions imposées par la Covid-19, comment garder le moral ?

Oui ! Privé de l’opportunité de croiser des êtres de chair : de les toucher, de les aimer, comment avoir 20 ans, en 2021, sans avoir sacrément le blues, ses désirs refoulés, ses envies réprimées, ses repères disparus, ses dons mis en sommeil sous prétexte qu’il faut suivre des consignes sanitaires qui institutionnalisent la distanciation, l’éloignement et prônent une communication virtuelle au détriment d’échanges vrais ?

Oui ! Comment vivre dans ce nouveau monde-là, tracé, contrôlé, surveillé, encadré quand bouillonne en soi le besoin de connaître d’autres choses, de voir d’autres gens, d’expérimenter les vertus de la pensée dans des discussions autour d’une table, de s’abandonner aux ivresses de l’amour par la grâce de mains qui s’effleurent, de bouches qui s’épousent, de corps qui s’unissent ? Oui ! Comment s’enthousiasmer et vibrer quand l’heure est à l’enfermement, la distanciation, l’éloignement, la peur, le désarroi ?

Prétendre apporter des réponses précises, des solutions immédiates afin de remédier à cette dévastatrice solitude semble bien prématuré quand hommes politiques et citoyens naviguent à vue, au jour le jour, incapables de circonvenir le Pendant et d’entrevoir l’Après. Les actions menées par l’État et la société civile afin de remédier au vague à l’âme de la jeunesse d’aujourd’hui ne peuvent donc  être qu’au coup par coup, insatisfaisantes et partielles.

Reste une piètre option, subjective et, à plus d’un titre, aléatoire. À l’instant de sombrer dans la mélancolie, s’astreindre à s’adonner aux salvatrices échappées de la rêverie !

Philippe Parrot

Sans titre

Photo libre de droit trouvée sur Pixabay.com (Auteur : Johnhain)

*      *     *     *      *

Pour lire le poème « Vingt ans en plein Covid ! », veuillez cliquer sur le fichier ci-dessous.

fichier pdfP 469 – 20 ans en plein Covid !

Poème écrit par Philippe Parrot

Entre le 11 et le 17 février 2021

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Regardez les vidéos ci-dessus sur YouTube, puis, pour me soutenir, abonnez-vous à ma chaîne ! Merci.

Découvrez d’autres poèmes sur le thème de la Covid-19 !

Poème 430 : Le Monde-d’Après – 260420 

Poème 431 : Covid, quand tu nous tiens  – 030520

Poème 434 : Les Oubliés du Covid  – 240520

Retour à la page d’accueil

*      *     *     *      *

I need you

*      *      *      *      *

Pour accéder à la totalité de mes poèmes classés par ordre chronologique et thématique, veuillez cliquer sur l’une des bannières ci-dessous :

Tous mes poèmes de 1 à 100        0 - Tous mes poèmes  De 101 à 200 bf

Tous mes poèmes de 201 à 300        Tous mes poèmes de 301 à 400

0 - Tous mes poèmes  De 401 à 500        Tous mes poèmes par thèmes

*      *      *      *      *

Notification : Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n°57-298 du 11 mars 1957), il est interdit d’utiliser et/ou de reproduire et/ou de modifier et/ou de traduire et/ou de copier le texte ci-dessus, de façon intégrale ou partielle, sur quelques supports que ce soit : électronique, papier ou autre, sans l’autorisation expresse et préalable de l’auteur. Tout droit réservé.

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

Les commentaires sont fermés.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus