MON 500IÈME ET DERNIER POÈME !

22 décembre 2011 – 22 décembre 2021 !

Entre ces deux dates, 10 ans se sont écoulés au cours desquels j’ai consacré l’essentiel de mes journées à écrire, en m’imposant un rythme soutenu et régulier de production de poèmes, de citations, de haïkus, etc, etc… Un tel choix poussé par le désir d’évacuer les images qui me torturaient, d’exorciser les démons qui me hantaient — ne fut possible qu’à condition de me plier à quelques règles strictes : un isolement volontaire, une solitude assumée et une existence monacale.

En conséquence, ai-je imposé à mes proches une vie terne, routinière, besogneuse où plaisirs et spontanéité n’avaient guère de place. Habité par mes lubies, transformé en une sorte de machine à fantasmes— avec, dans le crâne en guise de couperet, un échéancier qui m’imposait de présenter chaque semaine, à jour fixe, tel ou tel genre de textes ! — au bout du compte, cette discipline, si elle m’a rendu taciturne, m’a aussi, à la longue, fatigué. Trop de travail, trop d’efforts, trop de mortifications… Voilà pourquoi, il y a quelques mois, j’ai cessé de griffonner des citations ; il y a quelques jours, j’ai cessé de présenter des haïkus et qu’en ce mercredi précisément, j’arrête d’écrire ce type d’article où j’insère mes vers ! Conscient que l’heure est venue de me libérer de tous ces carcans.

Cependant, cela ne signifie pas que je n’écrirai plus. Je persévérerai mais différemment. Plus de contraintes, plus d’obligations, plus de calendrier. J’écrirai quand j’en ressentirai l’envie, sans me soucier d’une quelconque régularité, trop astreignante désormais à mes yeux. À travers mes « Mots crus, maux cuits », mes « Poubelle-à textes », mes « Poème rhopalique », mon « Alphabet poétique », enfin, à travers ma nouvelle « Fatales données » en cours de rédaction, je continuerai à m’exprimer, prêt à me remettre à la réalisation d’un roman qui me tient à cœur.

Voilà, l’essentiel est dit. Ne me reste plus qu’à vous remercier, toutes et tous, de m’avoir suivi durant ces dix années, plus de 1,5 million de lecteurs sur mon blog me laissant croire que vous appréciez mes écrits quoique je sois toujours taraudé par le doute quant à leur valeur intrinsèque puisque nulle reconnaissance, de la part de pairs, n’est jamais venue leur donner une quelconque légitimité. Mais ça, c’est une autre histoire…

Philippe Parrot

500 - Poussé par le vent

Photo libre de droit trouvée sur Pixabay.com (Auteur : Comfreak)

Nota Bene : Voilà, le jour J est enfin arrivé ! Désireux de cesser d’écrire des poèmes, le 500ième publié, je mets donc un terme à cette activité aujourd’hui, mercredi 22 décembre 2021, soit très exactement 10 ans après la présentation de mon premier texte : Amours inavouables.

*      *     *     *      *

Pour lire le poème «  Poussé par le vent », veuillez cliquer sur le fichier ci-dessous.

fichier pdf P 500 – Poussés par le vent…

Poème écrit par Philippe Parrot

Entre le 15 et le 19 décembre 2021

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Regardez les vidéos ci-dessus sur YouTube, puis, pour me soutenir, abonnez-vous à ma chaîne ! Merci.

*      *     *     *      *

I need you

*      *      *      *      *

Pour accéder à la totalité de mes poèmes classés par ordre chronologique et thématique, veuillez cliquer sur l’une des bannières ci-dessous :

Tous mes poèmes de 1 à 100        0 - Tous mes poèmes  De 101 à 200 bf

Tous mes poèmes de 201 à 300        Tous mes poèmes de 301 à 400

0 - Tous mes poèmes  De 401 à 500        Tous mes poèmes par thèmes

*      *      *      *      *

Notification : Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n°57-298 du 11 mars 1957), il est interdit d’utiliser et/ou de reproduire et/ou de modifier et/ou de traduire et/ou de copier le texte ci-dessus, de façon intégrale ou partielle, sur quelques supports que ce soit : électronique, papier ou autre, sans l’autorisation expresse et préalable de l’auteur. Tout droit réservé.

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

 

Les commentaires sont fermés.

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus