Cette nouvelle est un récit qui relève plus de l’imaginaire : « incarner un parti pris » que de la réalité : « présenter des faits ». Si elle s’articule autour de l’année 2020 qui, suite à la pandémie mondiale de la Covid 19, obligea les gouvernements à faire du traçage de nos existences une priorité absolue, avec toutes les dérives possibles qu’un tel choix implique ; si elle renvoie, a priori, à des événements précis, il ne faut surtout pas en déduire que ceux évoqués entre les lignes se sont tous réellement passés. Bien au contraire ! Certains sont totalement fictifs, sortis tout droit de mon imagination pour assurer seulement une cohérence entre les paragraphes, me permettant ainsi de dérouler l’histoire de mes personnages mais aussi d’étayer la problématique centrale de ce texte. À savoir, l’inquiétante centralisation de nos données personnelles sur des plates-formes — souvent en lien direct avec des entreprises étrangères — dont l’opacité des systèmes de gestion ne permet pas de contrôler l’utilisation marchande ou politique qu’elles en font !

Il s’ensuit que cette fiction cherche moins à rendre compte de ce qui s’est effectivement déroulé ces derniers mois qu’à anticiper, à partir de l’évocation plus ou moins fidèle de cette période, ce qui pourrait nous « pendre au nez » dans les prochaines décennies, tant ce processus ne peut que se développer et se « perfectionner ».

L’histoire de Nora, c’est donc un peu notre histoire — certes en plus dramatique — « Fichier » que nous sommes devenus dans nos sociétés numériques, centralisées et autoritaires, qui prospèrent sans que nous puissions nous y opposer, pris dans les rets de leurs diaboliques interconnexions.  Lesquelles, au nom du profit ou d’intérêts d’État, vendent ou archivent une quantité invraisemblable d’informations sur notre santé, nos convictions religieuse et politique, nos orientations sexuelles, etc, etc, au point de pouvoir manipuler, voire briser maintes existences individuelles.

C’est pourquoi, compte tenu de l’urgence qu’il y a à dénoncer et à combattre de tels abus, le lecteur ne doit se soucier en aucun cas de la véracité des faits qui servent de cadre à cette fable. L’essentiel n’est pas de lire ce texte en historien sourcilleux mais, plus simplement, en homme inquiet qui s’interroge sur ce que demain pourrait lui réserver.

Et, accessoirement, de trouver quelque plaisir à cette lecture… mais aussi à cette écoute !

Philippe Parrot

Mots crus, maux cuits 183

Découvrez mes « Mots crus, maux cuits 2022 !

Pour découvrir ma nouvelle dans son intégralité, cliquez sur le lien ci-dessous :

fichier pdfFATALES DONNÉES

CI-DESSOUS MON PREMIER LIVRE-AUDIO !

Image de prévisualisation YouTube

Ma nouvelle n°8 sous forme de Livre-Audio (pages 1 à 2)

Las de ses errances, Jeff le SDF, se sédentarise…

*     *      *      *     *

Image de prévisualisation YouTube

Ma nouvelle n°8 sous forme de Livre-Audio (pages 3 à 4)

Kevin : un informaticien arriviste et jouisseur…

*     *      *      *     *

Image de prévisualisation YouTube

Ma nouvelle n°8 sous forme de Livre-Audio (pages 5 à 6)

Gérard : Enfin, Sapeur-Pompier de Paris !

*     *      *      *     *

Image de prévisualisation YouTube

Ma nouvelle n°8 sous forme de Livre-Audio (pages 7 à 8)

Quand Lenny et Nora s’étaient rencontrés, par hasard, dans le Quartier Latin.

Et une manifestation anti-gouvernementale qui dégénère…

*     *      *      *     *

Image de prévisualisation YouTube

Ma nouvelle n°8 sous forme de Livre-Audio (pages 9 à 10).

Armand, infirmier zélé, remplit la fiche d’admission de Nora.

*     *      *      *     *

Image de prévisualisation YouTube

Ma nouvelle n°8 sous forme de Livre-Audio (pages 11 à 13).

Nora à l’hôpital. Une mauvaise nouvelle annoncée…

*     *      *      *     *

Image de prévisualisation YouTube

Ma nouvelle n°8 sous forme de Livre-Audio (pages 14 à 16).

Dernier jour de classe avant les vacances. Nora face à sa classe…

*     *      *      *     *

Image de prévisualisation YouTube

Ma nouvelle n°8 sous forme de Livre-Audio (pages 17 à 26).

Nora à l’aéroport. Quand les ennuis commencent…

Nota Bene : Ci-dessous, une analyse du positionnement structurel des GAFAM au sein de nos sociétés marchandes. Nouveaux maîtres du monde, ces entreprises transnationales capturent, stockent et gèrent nos données pour transformer ces informations confidentielles en profits.

Point de vue n°8 : Les enjeux de la « Mégastructure Numérique »

*     *      *      *     *

Dans des registres différents, découvrez mes autres nouvelles et mon roman  « Vénus a deux visages » en cliquant sur les liens ci-dessous.

Nouvelles

1/ Blancs, bleus et ocres

2/ Forestius, entre ciel et terre

3/ Entre deux mondes

4/ Torride effeuillage

5/ Les fous du stade

6/ L’envol de Noémie

7/Les tribulations de Paul

Roman

Vénus a deux visages

*      *      *      *      *

I need you

*      *      *      *      *

Pour accéder à la totalité de mes poèmes classés par ordre chronologique et thématique, veuillez cliquer sur l’une des bannières ci-dessous :

Tous mes poèmes de 1 à 100        0 - Tous mes poèmes  De 101 à 200 bf

Tous mes poèmes de 201 à 300        Tous mes poèmes de 301 à 400

0 - Tous mes poèmes  De 401 à 500        Tous mes poèmes par thèmes

*      *      *      *      *

Notification : Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n°57-298 du 11 mars 1957), il est interdit d’utiliser et/ou de reproduire et/ou de modifier et/ou de traduire et/ou de copier le texte ci-dessus, de façon intégrale ou partielle, sur quelques supports que ce soit : électronique, papier ou autre, sans l’autorisation expresse et préalable de l’auteur. Blog créé le 3 janvier 2011 — Tout droit réservé.

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

 

 

Mots-clefs :, , ,

Les commentaires sont fermés.

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus