Archive par auteur

Philippe Parrot : Mes publications

Philippe Parrot : Mes publications

          Plus de dix années d’efforts (2010/2022) m’auront été nécessaires pour produire une quantité de textes susceptible de constituer, au sens où l’entend le dictionnaire, une « œuvre ». Durant cette période, mon obsession fut de présenter tous mes écrits sur mon blog. Porté par la conviction, peut-être illusoire, de fidéliser par ce biais un lectorat plus […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Nouvelle 9 : Némo et la « Fille-du-Vent »

Philippe Parrot : Nouvelle 9 : Némo et la « Fille-du-Vent »

Que dire de Némo ? A priori, rien ! Archétype de « l’homme sans qualités », perdu dans le dédale d’une société bureaucratique où lois du marché et algorithmes conditionnent les comportements afin de les induire ou de les anticiper, Némo — comme beaucoup — se sent dépossédé de lui-même, formaté selon des normes qui ne correspondent pas à […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Nouvelle 8 : Fatales données !

Philippe Parrot : Nouvelle 8 : Fatales données !

Cette nouvelle est un récit qui relève plus de l’imaginaire : « incarner un parti pris » que de la réalité : « présenter des faits ». Si elle s’articule autour de l’année 2020 qui, suite à la pandémie mondiale de la Covid 19, obligea les gouvernements à faire du traçage de nos existences une priorité absolue, avec toutes les dérives possibles […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 500 : Poussés par le vent…

Philippe Parrot : Poème contemporain 500 : Poussés par le vent…

MON 500IÈME ET DERNIER POÈME ! 22 décembre 2011 – 22 décembre 2021 ! Entre ces deux dates, 10 ans se sont écoulés au cours desquels j’ai consacré l’essentiel de mes journées à écrire, en m’imposant un rythme soutenu et régulier de production de poèmes, de citations, de haïkus, etc, etc… Un tel choix — poussé […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 499 : Quand passent les saisons…

Philippe Parrot : Poème contemporain 499 : Quand passent les saisons…

D’une année sur l’autre, les saisons se suivent et se répètent inlassablement, indifférentes aux changements qu’elles provoquent en chacun d’entre nous. Dès leur venue, voilà qu’elles réveillent en effet dans nos cœurs, de par leur singularité, quantité d’émotions contradictoires ! Ainsi, au fil des mois, passons-nous de l’attendrissement à la joie, de la joie à […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 498 : Voies avant l’impasse…

Philippe Parrot : Poème contemporain 498 : Voies avant l’impasse…

Faut-il tourner en dérision ce fait qu’il y ait toujours en chacun d’entre nous, malgré les vicissitudes de l’existence, assez de foi — ou plutôt d’illusion ! — pour croire possible d’échanger véritablement avec les autres ? À travers la profondeur d’un regard, l’aménité d’une parole, la douceur d’une main, jamais nous ne cessons d’espérer parvenir […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 497 : Et si nous profitions de la vie ?

Philippe Parrot : Poème contemporain 497 : Et si nous profitions de la vie ?

Qu’il est facile d’inviter une personne à « profiter » pleinement du Temps qui passe, conscient de cet extraordinaire privilège que nous avons d’être là — ici et maintenant ! — comme de cette chance inouïe qui nous est accordée d’interagir avec le monde et les autres via nos sens ! Cependant, vouloir vivre selon les principes […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 496 : Ton souffle chaud

Philippe Parrot : Poème contemporain 496 : Ton souffle chaud

C’était un rituel qui s’était imposé en douceur sans qu’ils y aient longuement réfléchi… En fait, ils aimaient depuis toujours dormir en chien de fusil, collés l’un à l’autre, Esther, ses seins plaqués contre le dos de Max, ses bras entourant sa poitrine, son visage à hauteur de son cou. Aussi, à chacune de ses […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 495 : L’oublié des villes

Philippe Parrot : Poème contemporain 495 : L’oublié des villes

Au pied d’un monumental escalier, aux couleurs pétantes mais défraîchies, il s’est assis dans un coin, son chien à ses côtés, d’une discrétion qui frise l’invisibilité. Si petit, face à l’imposante masse de béton que forme un « mur » de marches au cœur de la ville portuaire ; tellement perdu, au beau milieu de ce […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 494 : Âmes crédules et déchues

Philippe Parrot : Poème contemporain 494 : Âmes crédules et déchues

Qu’en est-il donc de ces dérives — au départ souvent liées à des exclusions économique, culturelle et sociale — qui poussent certains individus à s’engager dans un activisme mortifère ? Manipulés par des « guides » qui promettent le salut aux « martyres » qui mourront pour leur foi ; aveuglés par des textes qui exaltent et sanctifient un […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 493 : Meurtrissures et lumière

Philippe Parrot : Poème contemporain 493 : Meurtrissures et lumière

À suivre les actualités qui démontrent jusqu’à l’écœurement à quel point le devenir de nos sociétés est tributaire de la violence et du cynisme, l’on pourrait penser que la cruauté et la duplicité sont non seulement deux composantes intrinsèques à l’espèce humaine mais aussi deux forces consubstantielles à la marche de l’Histoire. Sans sang, sans […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 492 : Le nourrisson

Philippe Parrot : Poème contemporain 492 : Le nourrisson

À peine sortis du ventre maternel, voire encore bien au chaud à l’intérieur, l’expérience de la vie nous montre, et nous enseigne, que nous sommes tous assez vieux pour mourir. Qu’un concours fâcheux de circonstances se produise, et nous voilà — sans notre « consentement éclairé » et beaucoup plus tôt que ne le voudrait la logique […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 491 : Les couleurs de toi…

Philippe Parrot : Poème contemporain 491 : Les couleurs de toi…

Ses copines l’ont déjà fait. Elle, aussi, rêve de le faire à son tour mais nullement afin de pouvoir afficher, comme certaines, un tableau de chasse attestant qu’enfin la voilà « femme ». Même si, gracile et élégante, soucieuse de ses tenues, consciente de son charme, Hannah sait bien désormais que les gars de terminale ne recherchent […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 490 : Je suis…

Philippe Parrot : Poème contemporain 490 : Je suis…

Qu’il serait bon de pouvoir jouir de nos sens sans restriction, sans honte, sans culpabilité. Hélas, formaté par la famille, puis par l’école, enfin par le monde du travail, chacun d’entre nous apprend à les « policer » — en somme à les contenir ! — en les moulant dans les cadres culturels et moraux que nos […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 489 : Port d’Asie

Philippe Parrot : Poème contemporain 489 : Port d’Asie

Les pieds dans l’eau — soucieux de les rafraîchir après les avoir malmenés durant des heures — Rakib, assis sur le rebord du vieux sampan squatté depuis des lustres, se détend, portant un regard las sur l’embouchure du fleuve qui se perd dans la mer. C’est ainsi qu’il procède chaque soir, sa journée terminée, les […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 488 : Apprivoisez-nous

Philippe Parrot : Poème contemporain 488 : Apprivoisez-nous

Tiraillé entre les injonctions du corps et de l’esprit, c’est au cœur de cette contradiction — consubstantielle à sa nature — que l’homme trouve assez d’énergie pour agir et s’unir comme assez de constance pour apprendre et juger. Cependant, compte tenu des forces diamétralement opposées que cette dernière met en oeuvre — la chair comme […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 487 : Demain, mère…

Philippe Parrot : Poème contemporain 487 : Demain, mère…

Aurore déambulait le long des Boulevards, ravie de profiter de cette matinée de printemps. L’air était certes encore frais mais, pour la première fois depuis des mois, le ciel au-dessus de Paris, était bleu, sans nuage, avec un soleil bienvenu brillant au-dessus des toits de la capitale. Sa grossesse bien avancée, elle s’inquiétait parfois de […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 486 : Au bord de la jetée

Philippe Parrot : Poème contemporain 486 : Au bord de la jetée

C’était une incongruité légendaire dans l’histoire de la ville. C’était une verrue disgracieuse incrustée au beau milieu des quais du port. Pourtant, ni les autorités municipales ni les habitants de la cité ne souhaitaient voir disparaître cet héritage du passé. Dernière trace de cette époque révolue où voiliers et chalutiers, tous de petite taille, venaient […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 485 : Regrets

Philippe Parrot : Poème contemporain 485 : Regrets

À chaque fois pour de multiples raisons, aucun d’entre nous ne peut s’empêcher d’avoir, un jour ou l’autre, des regrets quant à un choix opéré, quant à une action engagée, quant à des propos tenus. Bien qu’un tel malaise, ancré au tréfonds de soi, soit vain puisqu’il ne changera rien aux faits — passés — qui le suscitent, […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 484 : Dis, mon ami…

Philippe Parrot : Poème contemporain 484 : Dis, mon ami…

C’était, en bord de mer, lors d’une matinée de printemps. Je marchais au travers de landes sans savoir où j’allais, ravi d’être seul. Mes pas suivaient un sentier qui serpentait, le long de falaises déchiquetées, entre ajoncs, genêts et bruyères. Peu fréquenté, la végétation y avait repris ses droits. J’avançais donc lentement, veillant à ne […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 483 : Apporte-moi !

Philippe Parrot : Poème contemporain 483 : Apporte-moi !

L’intérêt des échappées littéraires, c’est qu’elles nous permettent de nous affranchir des logiques qui conditionnent nos vies, obligés que nous sommes d’entrer dans des cadres institutionnels, d’agir conformément à des lois, enfin, de penser conformément à des normes. Au bout du compte, contraints à n’être que de dociles agents de production comme d’insatiables consommateurs, uniquement […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot ; Poème contemporain 482 : Le scarabée d’or

Philippe Parrot ; Poème contemporain 482 : Le scarabée d’or

Laisser s’enchaîner dans l’esprit — comme des clichés pris en rafales sur un réflex— des images toutes plus délirantes les unes que les autres, les voyant défiler devant ses yeux à un rythme effréné, sans lien a priori entre elles, quel désopilant parti pris ! Bien que la raison s’insurge un temps contre cet enchaînement de […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 481 : Inepties à la chaîne

Philippe Parrot : Poème contemporain 481 : Inepties à la chaîne

Des vers de terre qui se la coulent douce à bouffer des macchabées, bien au chaud dans leur bière ; des livres couverts de poussière qui s’empilent dans des placards squattés par des fantômes qui dévorent des grimoires ; enfin, nous autres, drôles de bipèdes addicts au « Consommez ! » et shootés au « Moi ! », qui courons […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Poème contemporain 480 : Le routard

Poème contemporain 480 : Le routard

Comment donc empêcher — quand l’amour fou conduit à maints égarements, à maints excès — que la raison ne perde pied, soudainement altérée, privée de ces repères et de ces injonctions qui ordonnent habituellement une existence tranquille ? Aveuglé par la force des sentiments qui l’agitent, ravagé par la puissance des désirs qui l’assaillent, l’amoureux se […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 479 : La rose et la goutte d’eau

Philippe Parrot : Poème contemporain 479 : La rose et la goutte d’eau

Bras séculier des dieux, au service de leur seule Volonté, la venue sur Terre de l’Oiseau-du-Hasard n’était jamais aussi fortuite que la rumeur populaire le laissait supposer. Animal de légende, il hantait depuis des siècles l’esprit des peuples qui racontaient toujours le voir survoler leur territoire à l’instant où ils s’y attendaient le moins, mandaté […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Point de vue n°8 : Les enjeux de la « Mégastructure Numérique »

Philippe Parrot : Point de vue n°8 : Les enjeux de la « Mégastructure Numérique »

« Mégastructure numérique » : nature, fonctionnement et conséquences En ce début du 21ème siècle, indépendamment de l’Infrastructure Économique qui renvoie à la spécificité du Mode de Production de nos sociétés, toutes ralliées aujourd’hui, bon gré mal gré, au capitalisme ; indépendamment de la Superstructure Politique qui renvoie aux modalités de fonctionnement des États (démocratie, dictature, oligarchie, etc), une […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 478 : Être ou avoir ?

Philippe Parrot : Poème contemporain 478 : Être ou avoir ?

La philosophie ne cesse de s’interroger sur les rapports entre l’être et l’avoir depuis qu’elle s’est constituée en savoir. Force est de constater que ce questionnement métaphysique ne contribue, au final, qu’à la production d’ouvrages abscons qui viennent remplir les rayonnages des bibliothèques et que de rares érudits, mûrs et nantis, viennent, de temps en […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 477 : Pénétrée par l’écume

Philippe Parrot : Poème contemporain 477 : Pénétrée par l’écume

Arrivée au terme de sa détention, Ava s’apprêtait à quitter, dans quelques jours, la cellule de la sinistre prison où elle avait été incarcérée durant plus d’une décennie. Elle qui avait toujours été, avant, une femme de caractère, entreprenante et déterminée — ce qui, d’ailleurs, l’avait amenée à commettre ce pourquoi elle avait été condamnée […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 476 : Âmes perdues

Philippe Parrot : Poème contemporain 476 : Âmes perdues

Qui se cachent donc derrière les âmes libertines, aux yeux des bien-pensants toujours « perdues » ? Des hommes, des femmes, avides d’amours charnelles qui, à ne jamais s’en lasser, cherchent, dans chaque nouvelle expérience, un exutoire temporaire à leur insatiable besoin d’union des corps. Emportés par la puissance de leurs désirs, ingérables et brûlants, ils ne peuvent, […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 475 : Le héron

Philippe Parrot : Poème contemporain 475 : Le héron

Il ne régnait plus sur Terre qu’un immense chaos et une nuit sans fin. Villes anéanties, campagnes dévastées, rues comme voies bombardées ! Immeubles effondrés, maisons saccagées, jardins et parcs piétinés ! Ponts effondrés, routes coupées, fleuves pollués, mers contaminées !  Trains déraillés, avions écrasés, voitures abandonnées, poussettes oubliées ! Enfin, un linceul de nuages toxiques dans le […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 474 : Le baiser de Chloé

Philippe Parrot : Poème contemporain 474 : Le baiser de Chloé

Ils habitaient la même rue ; ils allaient dans le même lycée ; ils empruntaient le même bus ; ils côtoyaient les mêmes jeunes. Journellement, ils se croisaient donc et, bien que le bas de leur visage soit caché, en permanence, par un masque rendu obligatoire par la pandémie qui sévissait depuis des lustres, l’un et l’autre devinaient, […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 473 : Montrés du doigt

Philippe Parrot : Poème contemporain 473 : Montrés du doigt

Dans nos sociétés de paillettes et de biens où la finalité de nos existences se réduit, d’une part à mettre en scène notre apparence via les réseaux sociaux — donnant ainsi à nos « ego » l’illusoire sensation d’exister au travers de nos exhibitions —, d’autre part à accumuler toujours plus de choses — donnant ainsi à nos […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrrot : Poème contempoain 472 : Renoncer aux mots

Philippe Parrrot : Poème contempoain 472 : Renoncer aux mots

Depuis combien d’années vivait-il ici, dans cette baraque à flanc de montagne, où nul visiteur ne venait plus le déranger ? Depuis des décennies sans aucun doute puisqu’il avait fini par oublier jusqu’à son nom et son prénom, jusqu’à son enfance et ses amours ! Retiré là sans même se souvenir comment et pourquoi il avait choisi […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 471 : Sur la route d’Errachidia

Philippe Parrot : Poème contemporain 471 : Sur la route d’Errachidia

Chaque matin, juste avant le lever du soleil derrière les crêtes dentelées des montages qui barraient l’horizon ; dans l’axe même du noir ruban d’asphalte, étroit et rectiligne, qui traversait le désert et se perdait dans le lointain — là où les hommes vont s’entasser dans des villes où ils sont abusés par bien plus […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 470 : L’esprit ailleurs

Philippe Parrot : Poème contemporain 470 : L’esprit ailleurs

Il vient une époque où, entravé par un corps qui fait journellement sentir ses limites à d’imperceptibles signes qui ne laissent aucun doute sur son vieillissement, l’homme, contraint de composer avec ce processus, doit s’adapter. Comme s’il prenait une « hauteur de vue » qui ne lui était pas coutumière jusqu’alors, le voilà donc qui apprend, soudain […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 469 : Vingt ans en plein Covid !

Philippe Parrot : Poème contemporain 469 : Vingt ans en plein Covid !

Confiné dans la maison familiale à devoir supporter des parents soit au chômage soit en télétravail ou reclus dans une chambre, en ville, en Cité-U, avec des cours en présentiel en pointillé, voire même supprimés, des « p’tits jobs » disparus faute de marchés qui s’écroulent, enfin, des lieux traditionnels de rencontre fermés, dans de telles conditions […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 468 : L’heure venue

Philippe Parrot : Poème contemporain 468 : L’heure venue

Nouvel exercice de style ! Si, sur le fond, le thème abordé n’a vraiment rien de poétique, j’ai délibérément choisi de contrebalancer cette narration très technique par une forme d’expression propre à la poésie : le sonnet. Et cette fois – contrairement à mon choix affiché depuis toujours dans mes haïkus – avec la ferme intention de […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 467 : Visions et chimère

Philippe Parrot : Poème contemporain 467 : Visions et chimère

Chacun d’entre nous, emprisonné dans le carcan des obligations et des vicissitudes de la vie quotidienne, ne peut s’empêcher de vouloir fuir, de temps à autre, les contraintes et angoisses journalières en découvrant d’autres lieux que celui qui lui est familier, en rencontrant d’autres personnes que celles qu’il côtoie. Hélas, le poids des habitudes aidant, […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 466 : Plénitude intérieure

Philippe Parrot : Poème contemporain 466 : Plénitude intérieure

Indépendamment de l’aisance matérielle, de la reconnaissance sociale et des compétences acquises, la finalité d’une vie bien menée, n’est-ce pas, au bout du compte, de parvenir à ce point d’équilibre où, l’esprit serein et le cœur apaisé, l’on ressent enfin, en soi, cette sérénité de l’âme qui permet, sans rien céder de sa singularité, de […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 465 : Rêves d’âmes

Philippe Parrot : Poème contemporain 465 : Rêves d’âmes

Plus qu’un principe fondateur de l’existence humaine, ne faut-il pas concevoir l’âme comme une sorte d’énergie vitale, impalpable et indéfinissable, qui aurait le pouvoir de marier, dans un même élan, la sensibilité avec l’intellect, la part immanente de l’homme avec sa part transcendante ? Contrairement à l’esprit qui, à ressortir uniquement de la sphère de l’entendement, […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 464 : Magique accord

Philippe Parrot : Poème contemporain 464 : Magique accord

Le bureau quitté à midi pile, Julien avait longé le boulevard qui ceinturait la ville écrasée, en ce mois d’été, par l’accablante chaleur du soleil au zénith. Aucun arbre n’agrémentait les rues de la métropole, vouée au béton et à l’asphalte. Aussi, pour fuir la fournaise ambiante et profiter de son heure de pause, sandwich […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 463 : Destin des vieux

Philippe Parrot : Poème contemporain 463 : Destin des vieux

Ne nous leurrons pas ! La prétendue sagesse du « vieux » qui, au vu de son âge et de son expérience, serait en capacité de tenir des propos comme des engagements plus pertinents et louables que ceux des plus jeunes générations, est un mythe. En fait, atterré par la perception d’un corps qui le lâche, dépossédé peu […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 462 : Soins palliatifs

Philippe Parrot : Poème contemporain 462 : Soins palliatifs

Il y a quelques jours, sur Facebook, j’ai vu passer sur mon fil d’actualités la photo d’une jeune femme prénommée Marion. Hospitalisée dans un service de soins palliatifs situé dans le Nord de la France, indépendamment de sa prise en charge médicale, elle avait bénéficié du soutien de l’association « Les Sabots du Cœur », dirigée par […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 461 : Femme de bleu vêtue

Philippe Parrot : Poème contemporain 461 : Femme de bleu vêtue

Sea, Sun, Sex ! Trouvée sur Pixabay.com, voilà bien une photo qui illustre parfaitement ces trois thèmes. Une mer étale et un petit port pour le « Sea » ; un ciel bleu et un soleil éblouissant pour le « Sun » ; enfin, un modèle qui joue à la « starlette » et prend la pose pour le « Sex ». Habillée court avec […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 460 : S’arracher !

Philippe Parrot : Poème contemporain 460 : S’arracher !

Makaon, la chenille, se languissait de devoir patienter si longtemps avant de devenir papillon. En effet, qu’elle se déplace sur le sol, le long d’une tige ou sur une feuille — en fluides ondulations successives, de l’arrière du corps à la tête — elle s’était vite lassée de ce pas de sénateur qui ne convenait pas […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 459 : A mes fils

Philippe Parrot : Poème contemporain 459 : A mes fils

Il m’est toujours impossible de comprendre pourquoi un certain jour — mais pourquoi celui-ci plutôt qu’un autre ? — l’impérieuse nécessité s’impose à moi d’accoucher d’un poème sur tel ou tel thème. Est-ce un mot entendu lors d’une banale conversation qui résonne soudain comme un écho ? Est-ce une image entrevue sur les réseaux sociaux qui en […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 458 : Des vertus du poème

Philippe Parrot : Poème contemporain 458 : Des vertus du poème

Conséquence de la place quasi inexistante qu’occupe la poésie dans nos sociétés modernes — inapte à toucher des consommateurs adonnés au seul culte de l’image, omniprésente sur les réseaux sociaux —, elle se réduit à n’être aujourd’hui que le point de tangence entre deux individualités qui s’ignorent royalement l’une l’autre : d’un côté, celle qui […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 457 : Adultère

Philippe Parrot : Poème contemporain 457 : Adultère

C’était durant la Fête de la Musique. Lise, trentenaire épanouie, célibataire et libérée ; Solène, quadragénaire coincée, mariée et résignée — sans son mari trop casanier pour daigner l’accompagner — voilà qu’elles s’étaient retrouvées, par hasard, au pied de la scène installée, pour l’occasion, dans le parc ceinturé de treilles, tout proche du quartier où […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 456 : Un jour, encore lointain…

Philippe Parrot : Poème contemporain 456 : Un jour, encore lointain…

Gravitant depuis la nuit des Temps au centre même des galaxies constitutives de l’Univers, « l’Œil », au cours des siècles et des millénaires, avait toujours été le mieux placé pour voir systèmes et planètes naître, croître et disparaître. Notamment sa préférée, la Terre, d’un bleu lumineux, où, par la conjonction de hasards et de nécessités, la […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 455 : Salvateur soleil

Philippe Parrot : Poème contemporain 455 : Salvateur soleil

Quand la vie continue ! Que des êtres croisés sur nos chemins nous quittent ou décèdent, quand bien même leur rencontre nous confronta à maintes émotions jusqu’alors insoupçonnées ; nous permit de vivre maintes expériences — du corps comme de l’esprit — jusqu’alors inenvisageables ; nous laissa, à jamais gravés dans nos mémoires, maints chauds et […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus