Archive par auteur

Philippe Parrot : Poème contemporain 459 : A mes fils

Philippe Parrot : Poème contemporain 459 : A mes fils

MON PROCHAIN POÈME LE DIMANCHE 29 NOVEMBRE 2020 Il m’est toujours impossible de comprendre pourquoi un certain jour — mais pourquoi celui-ci plutôt qu’un autre ? — l’impérieuse nécessité s’impose à moi d’accoucher d’un poème sur tel ou tel thème. Est-ce un mot entendu lors d’une banale conversation qui résonne soudain comme un écho ? Est-ce une […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 458 : Des vertus du poème

Philippe Parrot : Poème contemporain 458 : Des vertus du poème

Conséquence de la place quasi inexistante qu’occupe la poésie dans nos sociétés modernes — inapte à toucher des consommateurs adonnés au seul culte de l’image, omniprésente sur les réseaux sociaux —, elle se réduit à n’être aujourd’hui que le point de tangence entre deux individualités qui s’ignorent royalement l’une l’autre : d’un côté, celle qui […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 457 : Adultère

Philippe Parrot : Poème contemporain 457 : Adultère

C’était durant la Fête de la Musique. Lise, trentenaire épanouie, célibataire et libérée ; Solène, quadragénaire coincée, mariée et résignée — sans son mari trop casanier pour daigner l’accompagner — voilà qu’elles s’étaient retrouvées, par hasard, au pied de la scène installée, pour l’occasion, dans le parc ceinturé de treilles, tout proche du quartier où […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 456 : Un jour, encore lointain…

Philippe Parrot : Poème contemporain 456 : Un jour, encore lointain…

Gravitant depuis la nuit des Temps au centre même des galaxies constitutives de l’Univers, « l’Œil », au cours des siècles et des millénaires, avait toujours été le mieux placé pour voir systèmes et planètes naître, croître et disparaître. Notamment sa préférée, la Terre, d’un bleu lumineux, où, par la conjonction de hasards et de nécessités, la […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 455 : Salvateur soleil

Philippe Parrot : Poème contemporain 455 : Salvateur soleil

Quand la vie continue ! Que des êtres croisés sur nos chemins nous quittent ou décèdent, quand bien même leur rencontre nous confronta à maintes émotions jusqu’alors insoupçonnées ; nous permit de vivre maintes expériences — du corps comme de l’esprit — jusqu’alors inenvisageables ; nous laissa, à jamais gravés dans nos mémoires, maints chauds et […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 454 : Croire en l’âme ?

Philippe Parrot : Poème contemporain 454 : Croire en l’âme ?

Le poète, ce rêveur constamment envahi d’images génératrices d’invraisemblables chimères qui le possèdent sans qu’il puisse s’opposer à leur prégnance, à ne pas pouvoir faire autrement que de se réfugier dans l’écriture pour exorciser ses démons ne peut s’empêcher de croire, tôt ou tard, au caractère intemporel de ses mots, trop heureux de se convaincre […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 453 : Partir à tire-d’aile

Philippe Parrot : Poème contemporain 453 : Partir à tire-d’aile

La mésange est un « objet-volant-parfaitement-identifié », issu de la famille des volatoïdes, une espèce caractérisée par une ossature en titane, recouvert par un revêtement de plumes bariolées du plus bel effet. Fruit du croisements entre une « maie » et un « ange » — ce meuble dans lequel l’on pétrissait le pain et cet être mi-homme mi-dieu qui sert […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 452 : Fils barbelés

Philippe Parrot : Poème contemporain 452 : Fils barbelés

Dans les décennies à venir, l’un des enjeux incontournables auquel le continent européen devra faire face, sera l’afflux croissant de populations venues d’Afrique, d’Orient et d’Asie, poussées, non seulement par le réchauffement de la Terre avec la montée des eaux, la désertification et les dérèglements climatiques, mais aussi par la violence des conflits régionaux avec […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 451 : L’exil et le gibet

Philippe Parrot : Poème contemporain 451 : L’exil et le gibet

Ailleurs, à des milliers de kilomètres de là, sur un autre continent, il n’avait connu que la guerre, la famine et l’exode. Les siens avaient été décimés, violés, torturés et lui-même n’avait échappé aux massacres que d’extrême justesse. Aussi, à ne plus entrevoir d’avenir dans son pays, s’était-il résolu, la mort dans l’âme, à embarquer […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 450 : Langue de bois

Philippe Parrot : Poème contemporain 450 : Langue de bois

La quête du pouvoir comme son exercice nécessitent toujours la mise en place d’organisations destinées à assurer un cadre à l’action politique. Si elles sont, au départ, créées pour porter des valeurs censées défendre le bien-être des peuples — donc, si elles sont conçues, a priori, comme de simples moyens mis au service des « […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 449 : Adieu l’Auguste

Philippe Parrot : Poème contemporain 449 : Adieu l’Auguste

Le clown est un personnage dont le rôle était, à l’origine, de divertir entre deux numéros de cirque. À la fin du XIXème siècle, il acquiert cependant assez d’autonomie pour devenir, à lui seul, un spectacle à part entière. Grotesque, gauche, gaffeur, incapable de gérer quoi que ce soit, le clown ne fait qu’enchaîner catastrophe […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 448 : La Fille-des-Flots

Philippe Parrot : Poème contemporain 448 : La Fille-des-Flots

Sans qu’il l’ait demandé, les habitants du village perdu dans les immensités de la Pampa, étaient venus prier le Padre Diego Del Fonso de prendre la tête de leur colonne, bien décidés à fuir une région où dictateur et milices faisaient régner terreur et mort. Bien qu’il n’ait rien d’un meneur, porté par les paroles […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 447 : Le loup et l’amazone

Philippe Parrot : Poème contemporain 447 : Le loup et l’amazone

Le loup est un canidé qui ressemble au berger allemand. Il a un poitrail large, un cou massif et court, un arrière-train plus bas que les épaules. Son museau est long et étroit, sa mâchoire puissante. Ses pattes longues et minces le rendent plus aptes à l’endurance qu’à la course. Par ailleurs, à son ouïe […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 446 : Soleil Levant

Philippe Parrot : Poème contemporain 446 : Soleil Levant

Parti seul, l’homme sans qualités rentrait enfin chez lui. Seul ! Au terme d’une décennie de vaines errances, il avait parcouru le monde, traversé des continents, marché dans des déserts, navigué sur maints océans, découvert maints pays. Pour, au bout du compte, combler les attentes de sa quête initiale ? Nullement ! Lui qui avait espéré […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 445 : Dans l’attente. De lui ou d’elle ?

Philippe Parrot : Poème contemporain 445 : Dans l’attente. De lui ou d’elle ?

Lycéenne tourmentée, Claire ne sait que penser, ne sait qu’oser. Décontenancée par les métamorphoses de son corps en quelques mois, déboussolée par l’émergence du désir en elle, étrangement, elle se sent comme au milieu d’un gué, ne sachant vers qui se tourner pour assouvir des envies qui la taraudent désormais sans cesse, troublée tout autant […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : 1 300 000 lecteurs ! Le seuil est franchi. Merci !

Philippe Parrot : 1 300 000 lecteurs ! Le seuil est franchi. Merci !

1 300 000 LECTEURS ! AUJOURD’HUI, UN NOUVEAU CAP EST BEL ET BIEN FRANCHI. ET GRÂCE À VOUS ! Suite à ma décision de présenter dans leur intégralité mes maximes, mes poèmes, mes haïkus, mais aussi mon roman « Vénus a deux visages » et mes nouvelles, illustrés par Sandra Savajano et Catherine Collin, un véritable bouleversement […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 444 : Plaines et marais

Philippe Parrot : Poème contemporain 444 : Plaines et marais

Jamais nous ne devinons quand nous parcourons plaines et vallées, pays et régions, villes et villages, routes et chemins, portés par nos propres projets, mus par nos propres désirs, que nos pas foulent à tout instant les traces des innombrables vies qui nous ont précédés, faites de drames, de souffrances, de joies et d’espérances. Bien […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 443 : La route

Philippe Parrot : Poème contemporain 443 : La route

Qu’on soit un jeune en quête d’identité ou un adulte en quête de sens, la route s’avère souvent cette voie périlleuse — à l’asphalte déroulé dans l’espace à la manière d’un étroit ruban débobiné sans fin — qui, en reliant des régions et des villes entre elles, permet aux hommes voyageurs de jeter des ponts entre ce […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 442 : Quand chat s’en va…

Philippe Parrot : Poème contemporain 442 : Quand chat s’en va…

Si touchants qu’ils soient quand ils sautent sur nos genoux pour s’y lover en boule ou qu’ils viennent miauler à nos pieds tout en se frottant contre nous, les chats restent d’altiers félins qui ne se laissent « apprivoiser » qu’en apparence. Aussi, faut-il vite s’ôter de l’esprit qu’ils vont obtempérer, en « gentil minou », à nos moindres […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 441 : Bientôt femme

Philippe Parrot : Poème contemporain 441 : Bientôt femme

Gladys émergeait lentement du sommeil, après une longue et délicieuse nuit à serrer tout contre elle son « Nin-Nin ». Voilà pourtant plus d’un mois qu’elle s’était décidée à s’en séparer le soir, estimant qu’à quatorze ans, elle n’était plus d’un âge à dormir en compagnie d’un nounours. À l’instant d’éteindre sa lampe, elle le posait donc […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 440 : Aladin et l’albatros

Philippe Parrot : Poème contemporain 440 : Aladin et l’albatros

Altéas, l’albatros, s’ennuyait ferme. À devoir demeurer toute sa vie dans l’anfractuosité de la falaise squattée depuis des lustres par son clan, il rêvait de quitter cette existence routinière, appelé, le sentait-il, à vivre autrement comme l’avait fait, bien des décennies plus tôt, l’illustre Jonathan Livingstone le goéland.  Aventurier dans l’âme, les exploits de cet […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 439 : George Floyd – I can’t breathe

Philippe Parrot : Poème contemporain 439 : George Floyd – I can’t breathe

Le lundi 25 mai 2020, en début de soirée, à Minneapolis (Minnesota, USA) George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, est interpellé par des policiers dans sa voiture, soupçonné d’avoir acheté des cigarettes avec un faux billet. Il est extrait de son véhicule, menotté et plaqué au sol sur le ventre. Durant tout le temps […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 438 : Un jour gris…

Philippe Parrot : Poème contemporain 438 : Un jour gris…

Un déménagement est toujours l’occasion de faire le tri, surtout quand le nouveau domicile s’avère plus petit que l’ancien. Alors, afin de pouvoir mettre en caisses ce que l’on juge constituer le strict nécessaire, l’on investit grenier, cave, armoires, tiroirs pour exhumer et tirer de l’oubli des tas de choses accumulées au fil des années. […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 437 : Le batteur cubain

Philippe Parrot : Poème contemporain 437 : Le batteur cubain

Une fois de plus, le spectacle terminé, après avoir fait danser des couples toute la nuit au rythme trépidant du mambo, Pedro tournait la clé dans la serrure, se réjouissant déjà de la retrouver quand, avant même d’ouvrir la porte, un détail l’intrigua. D’habitude, elle laissait un post-it sur la poignée, avec ses mots : « […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 436 : Altier maître

Philippe Parrot : Poème contemporain 436 : Altier maître

Il y a un vrai paradoxe à être fasciné par l’aigle. Seul dans le ciel, à tournoyer avec lenteur et grâce au gré des vents ascendants ou non, à planer au-dessus de nos têtes, si haut dans le ciel, bien loin de nos triviales préoccupations, il s’impose à nous comme l’image même de cette hauteur […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 435 : L’aigle, le Temps et l’Infini

Philippe Parrot : Poème contemporain 435 : L’aigle, le Temps et l’Infini

Dans les fêlures du Temps et les failles de l’Espace qui avaient béé brusquement devant lui, ouvertes dans un fracas d’apocalypse qui déchirait ses tympans, l’aigle avait saisi dans une intuition fulgurante — survenue tandis qu’il se laissait porter par un vent ascendant — qu’il devait saisir l’opportunité qui lui était offerte et quitter son aire […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 434 : Les Oubliés du Covid

Philippe Parrot : Poème contemporain 434 : Les Oubliés du Covid

Le « 9-3 », département de la Seine-Saint-Denis situé au Nord-Est de Paris, est constitué d’une population nombreuse, jeune et pauvre. Qu’ils soient salariés formant l’essentiel des rangs des « premiers de corvée » (agents hospitaliers, aides-soignants, caissières, livreurs, éboueurs) ou familles nombreuses confinées dans des logements exigus, voire insalubres, les habitants de cette banlieue ont payé un lourd […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 433 : La prison, après…

Philippe Parrot : Poème contemporain 433 : La prison, après…

Quatre, dans dix mètres carrés à peine ! Et que des mecs ! Une telle promiscuité, il ne l’avait jamais connue dans l’exigu trois-pièces que sa famille, nombreuse et bruyante, occupait au cœur de la Cité. Là-bas, même s’ils vivaient les uns sur les autres, dans une précarité constante que compensait mal une kyrielle d’aides sociales, […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 432 : L’oreille du peintre

Philippe Parrot : Poème contemporain 432 : L’oreille du peintre

Un artiste obscur, barbouilleur de son état, lui devait une telle somme d’argent à consommer, en galantes compagnies, tant et tant d’alcool — prestations fournies l’une comme l’autre par la maison — que le maître des lieux, ignare et cupide, s’était lassé de voir l’ardoise s’allonger sans espoir d’être un jour payé. Certes, le peintre […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 431 : Covid, quand tu nous tiens !

Philippe Parrot : Poème contemporain 431 : Covid, quand tu nous tiens !

Rex, le lion, Babar, l’éléphant et King-Kong, le singe, déambulaient dans les rues vides de la ville, là où, quelques semaines plus tôt, il eut été impensable qu’ils puissent s’y trouver, toutes réservées aux hommes. Mais la pandémie était passée par là… Tandis que les humains s’étaient auto-emprisonnés par décret, les animaux, eux, en avaient […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 430 : Le Monde-d’Après

Philippe Parrot : Poème contemporain 430 : Le Monde-d’Après

Inspirer longuement… lentement… profondément… régulièrement… Et toujours par le nez pour obliger cet air qui me manque tant à pénétrer ma poitrine et à oxygéner mes poumons ! Puis expirer pareillement, mais cette fois par la bouche ! Voilà ce que me répète sans cesse l’infirmière, avec une constance qui force l’admiration.  Gantée, casquée, masquée, blousée — invraisemblable […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 429 : Le portail du Néant

Philippe Parrot : Poème contemporain 429 : Le portail du Néant

À la sortie du village, perdu dans l’arrière-pays et ceinturé de champs, sur la gauche du chemin vicinal, il y avait un bois surnommé « l’antre du Sage ». Là, au milieu de l’unique clairière, s’était installé, il y a plus d’une décennie maintenant, un étranger. Nul ne savait d’où il venait, quel passé avait été […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 428 : Les amants du Vougot

Philippe Parrot : Poème contemporain 428 : Les amants du Vougot

« Remorques » est un long métrage réalisé par Jean Grémillon et sorti, en France, en novembre 1941. Les dialogues sont de Jacques Prévert. Le tournage du film, commencé en juillet 1939 à Brest et à Guissény (notamment la fameuse scène où Jean Gabin et Michèle Morgan se trouvent sur la plage du Vougot) est interrompu en […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 427 : Sous la voûte céleste

Philippe Parrot : Poème contemporain 427 : Sous la voûte céleste

En ces temps de confinement où nous devons désormais rester cloîtrés, claquemurés dans un espace fini et familier qui n’avait jamais généré d’angoisse jusqu’alors — si libres de nos mouvements que nous étions ! — le voilà soudain qui revêt, coronavirus oblige, l’aspect oppressant d’une cellule de prison. Condamnés à la réclusion, non pas à perpétuité mais tout […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 426 : Ça se saurait…

Philippe Parrot : Poème contemporain 426 : Ça se saurait…

Ces dernières décennies, le néo-libéralisme — sacralisé par les oligarchies financières transnationales — a poussé jusqu’à ses plus extrêmes limites la logique du capitalisme, via la mondialisation. Conséquence de la course effrénée au renouvellement constant des biens de consommation et contrecoup du développement forcené des médias et des réseaux sociaux, l’individu, pris dans cet infernal […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 425 : L’amour en triolets

Philippe Parrot : Poème contemporain 425 : L’amour en triolets

Le triolet est un poème très codifié, apparu en France au 13ème siècle. Sa forme fixe, fondée sur la répétition, est constituée de 8 vers articulés exclusivement sur 2 rimes et ordonnés de la manière suivante : les premier, quatrième et septième vers sont identiques, ainsi que les deuxième et huitième. Par ailleurs, le mètre d’un […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 424 : Le despérado et la mort

Philippe Parrot : Poème contemporain 424 : Le despérado et la mort

Des changements climatiques profonds ; des richesses naturelles épuisées ; des oligarchies hors sol ; des élites plus riches ; des peuples plus pauvres… Des envies irrépressibles de renouvellement constant des besoins ; des communautés trop sectaires qui sacralisent le rejet ; des ego trop narcissiques qui fuient le « Collectif »… Au final — cocktail mortifère ! […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 423 : Love’s Banana

Philippe Parrot : Poème contemporain 423 : Love’s Banana

Cléa se rendait chez son amant, impatiente de dîner en sa compagnie. Rituel installé depuis des années, elle quittait chaque jeudi soir l’appartement qu’elle partageait avec Lucie, sa compagne, pour rejoindre Éric, « son » homme dont elle ne pouvait se passer, quand bien même leurs charnelles amours ne se consommaient qu’hebdomadairement. Lucie avait toujours accepté cette […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 422 : Fin des visites

Philippe Parrot : Poème contemporain 422 : Fin des visites

Hospitalisé en service de gériatrie, suite à un malaise qu’il avait fait en pleine rue alors qu’il se rendait au cimetière, Jacques pressentait qu’il ne retournerait plus jamais à son domicile. Vivre seul durant tant d’années — après la mort de sa fille et de son épouse — avait été une longue épreuve qu’il avait assumé avec […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 421 : L’aigle et l’archange

Philippe Parrot : Poème contemporain 421 : L’aigle et l’archange

Elles étaient tellement désespérées de voir à quel point violence et cupidité régnaient ici-bas qu’à s’étioler, dépitées par les ignominieux agissements des hommes, elles avaient implorés l’Aigle-des-Cieux, messager des dieux, de venir les chercher afin de les conduire vers les Nues où elles pourraient, enfin, vivre en harmonie avec leur nature. Impassible, en accord avec […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 420 : Quoi sous nos masques ?

Philippe Parrot : Poème contemporain 420 : Quoi sous nos masques ?

Ô noirs désirs qui hantent nos consciences ! Pareils à des tourments qui oppressent la poitrine et plombent le jugement, au fil des jours qui passent, vous êtes à l’affût, toujours partants pour assouvir vos élans à la moindre occasion. Inextinguibles, tapis sous les multiples masques de nos rôles sociaux, vous avez la patience des […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 419 : Retour au port

Philippe Parrot : Poème contemporain 419 : Retour au port

Du poste de commandement du cargo, Yann dirigeait les ultimes manœuvres avant que le navire n’accoste le quai. Cette opération délicate, il l’avait tant effectuée en quarante ans de voyages au long cours qu’il aurait pu l’accomplir les yeux fermés, songeait-il en esquissant un demi-sourire, emprunt d’une certaine mélancolie. En effet, aujourd’hui n’était pas un […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 418 : Canaris et monde à la masse

Philippe Parrot : Poème contemporain 418 : Canaris et monde à la masse

Y a un loup, dans l’ bois, qu’est vorace ! Heureusement qu’ Fatou, aux abois, est véloce ! C’est pas l’ tout, dans l’étang, l’amphibien — une grenouille ! — y s’en rend compte, haletant, qu’ c’est pas bien, quelle trouille ! D’autant… qu’elle se rase en haillons et voit pas qu’elle écrase des grillons ! Tandis qu’ dans la […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 417 : L’Ange déchu

Philippe Parrot : Poème contemporain 417 : L’Ange déchu

Il avait eu pour mission, mandaté par le Maître-des-Cieux, d’aller observer, sans parti pris, le mode de vie des « Ceux-d’en-bas », des créatures tout à la fois raisonneuses et impulsives, organisées et imprévisibles, qui s’avéraient dans les faits aussi créatrices dans la gestion du Bien que dans l’exercice du Mal. Il avait à peine posé pied […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 416 : Sauter dans le cercle

Philippe Parrot : Poème contemporain 416 : Sauter dans le cercle

À l’aube d’une décennie où chacun constate, avec colère et effroi, que les démocraties trahissent leurs principes ; que les économies libérales mènent à l’impasse ; enfin, que les changements climatiques conduisent à l’apocalypse, conserver un semblant d’optimisme dans un tel contexte relève de la gageure. En effet, quand l’angoisse gangrène les cœurs et pourrit les esprits, […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 415 : C’était il y a longtemps

Philippe Parrot : Poème contemporain 415 : C’était il y a longtemps

Penses-tu parfois à moi ? Es-tu même encore de ce monde ? Tu étais tout juste bachelière et, l’envie tenaillée au corps de fêter l’événement à ta manière, au lendemain d’un mai 68 qui t’avait dessillé les yeux, tu avais plaqué parents et amis pour filer droit vers le Midi sans demander ton reste. En stop ! […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 414 : Le lac-aux-âmes

Philippe Parrot : Poème contemporain 414 : Le lac-aux-âmes

Aériennes et évanescentes, ballottées entre les champs magnétiques qui sillonnent l’Espace, les courants qui traversent les océans, enfin, les secondes qui s’égrènent au fil du Temps, les âmes, vagabondes par nature, errent… À passer d’un corps à l’autre, d’un être à un autre, immatérielles et invisibles, elles donnent du sens à ses actions comme à […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 413 : Différents mais pareils

Philippe Parrot : Poème contemporain 413 : Différents mais pareils

Tous différents mais, sur le fond, tous semblables… Embarqués sur la même Terre, confrontés à la même fin, obligés d’affronter, les uns comme les autres, problème sur problème, quoique nous ne vivions pas au même endroit, ne parlions pas la même langue, ne partagions pas la même culture, maints points communs nous lient, faisant de […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 412 : L’Ordre et le sang

Philippe Parrot : Poème contemporain 412 : L’Ordre et le sang

Sur une Terre où chaos et guerres régnaient depuis des lustres, il était l’un des derniers à professer qu’il était encore possible de restaurer l’Ancien Monde au sein duquel les hommes s’étaient épanouis durant des siècles, parfaitement en accord, dans leurs actes, avec les valeurs de fraternité et de liberté qui habitaient alors leur esprit. […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 411 : Haïkus à la fête

Philippe Parrot : Poème contemporain 411 : Haïkus à la fête

Un exercice de style écrit à la va-vite, purement ludique ! Enchaîner quelques haïkus comme l’on enfile des perles, pour, au bout du compte, accoucher d’un poème sur la beauté cachée dans les choses, la passion ancrée dans les cœurs, l’envie tapie dans les ventres, toutes là pour occulter la scandaleuse brièveté de nos vies, inscrite […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus