Archive | Poésie Flux RSS de cette section

Philippe Parrot : Recueil de poèmes : Corps et âme, au diable !

Entrelacs de corps

La poésie est un moyen d’expression si confidentiel qu’il ne peut espérer trouver une place dans notre monde actuel qu’à condition de se plier, au moins dans un premier temps, aux règles imposées par nos sociétés du spectacle. En clair, elle doit impérativement utiliser les modes de communication modernes que sont les réseaux sociaux. Or, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 63 : Impala

Impala

L’impala est une variété d’antilope qui ressemble aux gazelles et aux cerfs. Il vit dans les savanes où l’herbe abonde. Sa robe est d’un brun rougeâtre sur le dos et beige sur les côtés. Son ventre, ses lèvres et sa queue sont blancs. Il a, en outre, des lignes noires au bout des oreilles, sur […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 62 : Echouage.

Sirène

Totalement kitsch avec ses couleurs criardes, ses taches scintillantes disposées ça et là sur une queue de sirène d’un bleu trop bleu et ses thèmes éculés de mer, de plage, de femme à demi-nue offerte au regard dans une pose languide, cette image m’a de prime abord fait sourire, trouvant décidément que « trop c’est […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 61 : Cycle de nos vies.

Samsara

À nos yeux d’Occidentaux matérialistes, l’existence s’inscrit dans un devenir historique, déterminé par des limites exclusivement spatiales et temporelles. Chaque génération accomplit son destin en assimilant les savoirs hérités des précédentes, avant de léguer aux suivantes les techniques, sciences et philosophies qu’elle a, elle-même, développées. Le lien entre les hommes se réduit donc à une […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 60 : Vis ta vie, sans ça crie !

Charis Wilson, muse de Weston

Affirmer qu’un artiste « a » une muse est une ineptie. En effet, il ne peut prétendre en avoir une pour la bonne et simple raison que c’est elle qui « l’a », possédé qu’il est par ses grâces ! Pour des motifs qui ne s’expliquent pas, il ne la choisit pas. C’est elle qui s’impose à lui avec […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 59 : Grammaire du coeur.

Grammaire du coeur

Commentant un poème où l’auteur passait sans transition du conditionnel au futur, une personne écrivait sur internet : « Il persiste en moi une part de mon ancien être qui est touchée plus particulièrement par votre usage du temps futur et non plus du conditionnel. Ainsi, un temps, cette part infime revit furtivement un espoir déchu qui, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 58 : Le phare de Phédra.

58 - Le phare de Phédra

Le phare est un édifice mythique qui hante l’inconscient collectif. Impressionnante bâtisse érigée vers le ciel, aussi droit qu’un phallus, la fascination qu’il exerce sur notre imaginaire ─ indépendamment de sa forme ─ s’explique par le fait qu’il est très exactement à l’intersection de trois mondes opposés et inconciliables : la terre, l’eau et l’air. Construit […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 57 : Ardentes amours fauves !

femme lionne

Comment expliquer que certains êtres absents puissent néanmoins s’incarner dans nos esprits et nos cœurs en une impalpable présence, ô combien nourricière, qui, nous le savons, nous habitera jusqu’à notre dernier souffle ? Parce qu’ils sont, tout simplement, tout naturellement, exceptionnels par leur beauté, leur intelligence ou leur sensibilité, quelques rares élus jouissant même du privilège […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 56 : Seul, face au bourreau

Steven Sotloff et son bourreau

Qu’elle frappe le français Hervé Gourdel, décapité mercredi 24 septembre, ou qu’elle frappe les américains James Foley et Steven Sotloff, exécutés de la même manière, la barbarie vient encore nous interpeller violemment, relayée par les médias qui analysent les conséquences géo-politiques de ces événements et les Chefs d’État qui décident des actions à mener pour […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 55 : Plongée dans de tempétueux abysses

Tempête

Quand la barbarie avance masquée, toute vêtue de noir… Quoiqu’il soit évident qu’il faille condamner les exécutions sommaires de ces dernières semaines, orchestrées, dans des conditions horribles, par des groupes extrémistes qui s’appuient sur la religion et la terreur pour légitimer et asseoir leur pouvoir, il ne faudrait pas pour autant en conclure que le […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 54 : なでしこ芸北さくら

Femme sous un cerisier

L’acrostiche est un exercice particulier. À s’obliger à ce que la première lettre de chaque vers d’un poème constitue au final un mot qui puisse être lu verticalement, impose des contraintes qui figent, dans un cadre arbitraire, la forme du texte comme les ressentis qu’il véhicule. Qui plus est, si l’on se soucie de mettre en […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 53 : Bon anniversaire.

53 - Bon anniversaire

Il y a plus d’un an, à partager au quotidien les difficultés de mon fils cadet qui s’interrogeait alors sur la justesse du cursus qu’il avait choisi, j’avais vite perçu combien cette période charnière — à l’approche du seuil symbolique des 20 ans —, lui était pénible, son esprit sans cesse tiraillé par des doutes et […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 52 : Une étoile est née

Instant magique

Quand un instant semble « magique », c’est bien souvent parce que l’esprit et le cœur sont envahis de concert par la perception et le sentiment que le Temps s’est arrêté brusquement, son cours suspendu comme par miracle, changé en un vécu intemporel qui paraît n’avoir ni début ni fin. Transportée ailleurs, durant quelques secondes, la conscience […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 51 : Ô vent honni !

O vent honni !

Il y a des jours où doutes, souffrances et désarrois gangrènent tellement la conscience que le corps, privé d’un souffle pour l’impulser ou d’une main pour le rassurer, s’enfonce dans une délétère langueur qui l’abat insidieusement. Prostré, replié sur lui-même, privé d’allant et de désirs, l’idée même de devoir agir l’épuise d’avance. Détaché, délabré, indifférent […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 50 : Reflets et enchantements.

Reflets et enchantements

De toute évidence, la jeune femme qui a pris en photo cette « Traction » ne s’attendait pas à un tel résultat. En effet, loin d’immortaliser uniquement une voiture, sans qu’elle s’en rendit compte, j’imagine que la baie vitrée derrière laquelle le véhicule était exposé fit office de glace, insérant dans le cliché le reflet de sa […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 49 : Fatale errance.

Into the wild

La quête d’Absolu apparaît parfois si nécessaire, urgente et impérieuse, au cœur de certains êtres qu’ils n’hésitent pas à rompre avec ce qui constituait jusqu’alors leur univers. Abandonnant du jour au lendemain famille, étude, métier, confort et sécurité, ils font le choix de l’errance, parcourant ces routes qui touchent l’horizon sans jamais l’atteindre, avec l’espoir […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 48 : Merle noir.

Merle noir

Depuis plus d’un an, il avait pris l’habitude d’investir régulièrement le jardinet, trouvant dans le feuillage persistant d’un épineux un abri contre les intempéries et les prédateurs. Au fil de ces derniers mois, nous l’avons donc côtoyé, lui laissant ainsi le temps d’apprécier notre compagnie, discrète et bienveillante. Jusqu’au début de cet été où un […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 47 : Sniper

Sniper

Alors qu’à cette heure, à des milliers de kilomètres de l’Europe, soldats et miliciens s’entre-tuent avec acharnement, les uns pour pérenniser l’existence de leur État, les autres pour défendre leur territoire envahie, la liste des morts, des ruines et des humiliations ne cessent de s’alourdir. À ranimer ainsi les vieilles rancœurs des populations civiles ; à […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 46 : Quai de gare

Amoureux sur un quai de gare

Une gare n’est rien d’autre qu’une immense « Salle des Pas Perdus » où des centaines de voyageurs transitent quotidiennement par obligation comme par plaisir. À cette occasion, chacun perçoit cet espace impersonnel comme une invisible frontière qui sépare deux territoires : celui où l’on n’est déjà plus là et celui vers lequel on se rend. No […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 45 : Couple en bord de mer

Couple en bord de mer à Lisbonne

Chaque année, en juillet et en août, nous ne songeons plus qu’aux vacances. Congés et été deviennent alors deux mots magiques, synonymes de plage, de mer, d’insouciance et d’abandons. Car cette période estivale — marquée par un soleil qui échauffe nos sens — est l’occasion rêvée pour rompre avec une vie familiale routinière, un cadre de […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Tous mes poèmes contemporains par ordre chronologique (1 à 100)

Bord de mer

Vous aimez mes poèmes, partagez cette page ! Vous contribuerez ainsi à leur diffusion. Merci. Le 21 mars dernier, c’était la  Journée Mondiale de la Poésie ! Voilà un bon prétexte pour décider de vous faciliter l’accès à tous mes poèmes, en les rassemblant dans un même article. Vous pourrez ainsi, en fonction de votre […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 44 : Une vie en soi

Foetus

Bien qu’elle soit agenouillée sur un banal canapé, placé au beau milieu d’une pièce tout à fait quelconque, cette mystérieuse inconnue fascine. En effet, si elle focalise le regard sur sa seule personne par sa posture et son état, c’est parce qu’elle joue avec un art consommé des atouts de sa féminité. Encore amante et […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 43 : Au hasard de nos vies.

Errances et foule

Quand, au gré des aléas de l’existence : au travail, dans la rue, sur un quai, dans tout autre lieu où, a priori, aucun enchantement ne devrait se produire, un regard suscite tout à coup un sourire qui invite au baiser qui pousse à l’aveu qui conduit à l’étreinte qui s’achève par une larme qui […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 42 : A la croisée des chemins

Peyablo - Music of the Spheres VII

Au départ, il y eut l’inexplicable envie, apparue subitement, de jouer avec des mots ayant une consonance en « eur ». Cette syllabe résonnait en effet dans mon esprit depuis plusieurs jours, génératrice de sensations que j’éprouvais sans pouvoir les associer à des souvenirs précis. Heureusement, la décision prise de mener à bien l’exercice de style, les […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 41 : Corps et âme, au diable !

Le Prince des ténèbres

Ah ! Sentir en soi la vie bouillonner, envahi par des désirs, bien ancrés dans le ventre, qui nous submergeraient pour exacerber nos émotions, bien enracinées dans le cœur, quelle indicible ivresse… Oui, laisser aller notre nature profonde, sans limite, sans frein, pour vivre jusqu’au bout nos passions, emporté par d’inextinguibles élans qui nous donneraient […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 40 : Que de « sans » dans nos coeurs !

Trop de  sans

Le maillage institutionnel est si prégnant dans nos existences qu’aucun d’entre nous ne peut échapper au formatage idéologique dominant, à travers l’inculcation de valeurs, de règles et de lois. Du coup, à rentrer dans le rang en intériorisant ces normes, nous renonçons tous à nos désirs les plus profonds et les plus intimes — ceux […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 39 : A nos différences.

A nos différences

À l’opposé du principe d’égalité qui conduit à formater les hommes et à occulter leur singularité, prôner le respect de la différence invite à mettre en avant l’individualité de chacun, son inaliénable identité, bref, son irréductible spécificité. Ce parti pris accepté, reste à favoriser l’expression de chacun, à travers la découverte des corps et des […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 38 : Baignade

38 - Baignade

Cette jeune femme qui joue avec un dauphin, semble ravie. Comme si — à batifoler dans l’eau avec cet animal — elle oubliait un instant, dans l’exaspération de ses émotions, de chercher un fil conducteur à sa vie. Mais à trouver où ? Sur la terre ferme, avec ses vicissitudes et ses tracasseries qui finissent toujours […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 37 : Amère vision

37 - Amère vision

Il n’y a qu’un port pour véhiculer dans notre imaginaire autant de rêves et d’espérances. Ligne de démarcation adossée à la côte, c’est un espace « sacré » qui fascine parce que — s’il est cette frontière qui sépare irrémédiablement les hommes des océans, la terre de la mer — il est aussi ce lieu, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 36 : Mouvements et sortilège

36 - Mouvements et sortilège

Les chemins que l’existence nous amène à prendre, ne sont jamais aussi sûrs et rectilignes que nous le souhaiterions. Il nous faut donc suivre ses tortueux méandres d’approche et d’éloignement, de séparations et de retrouvailles, tout en gardant une seule ligne de conduite : ne rien perdre et profiter de tout. S’enrichir du passé, se […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 35 : Ravageur rap rageur

Youssoupha

Quand l’unique sentiment qui domine en soi, donne l’impression, extrêmement étouffante et destructrice, que tout son univers — personnel, familial, professionnel et social — se réduit à une vaste prison, aux murs d’enceinte si hauts et si épais qu’il semble impossible de s’en évader pour tout recommencer à zéro, la violence des émotions qui vous traversent […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 34 : Paupières closes

Paupières closes

Si la vue permet d’appréhender la réalité qui nous entoure, en portant sur les choses et les êtres un regard qui en donne une connaissance immédiate et empirique, il ne faut pas oublier néanmoins que les yeux sont aussi un « miroir de l’âme » : la nôtre et qu’à ce titre, ils trahissent, par leur profondeur et […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 33 : Elle dit non, mais…

Face à face

La première fois ! Aveuglée par ses désirs, tenaillée par ses émois, tétanisée par sa gaucherie, la voilà pourtant confrontée à l’expérience de l’amour ! Dans cette quête de l’autre – poussée par un élan qu’elle cerne encore mal : une légitime exigence de bonheur ou une irrépressible envie de jouir, ou les deux à la fois ? […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 32 : La Belle, la Brute et le Sage

32 - La Belle, la Brute et le Sage

Bien qu’il y ait beaucoup d’attractives facettes en chacun d’entre nous, complémentaires ou opposées, morales ou immorales, affichées ou cachées, universelles ou singulières, on peut néanmoins concevoir qu’une femme ne puisse trouver dans un seul être l’ensemble des qualités qu’elle attend d’un homme. Aussi, pour qu’elle jouisse au cours de son existence de la palette […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 31 : Désarrois et espoir.

La vie rêvéee de Walter Mitty 1

À regretter leur jeunesse, les adultes la parent souvent de toutes les vertus, brusquement frappés d’amnésie quant à ce que fut la leur. Or, à chaque étape de sa vie, chacun d’entre nous a été, est ou sera confronté à des expériences douloureuses, y faisant face avec les armes qui sont les siennes, dans le […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 30 : Enchanteresses visions

Fille du Vent

Peut-être qu’un jour, si l’inspiration rejaillit, la Fille du Vent deviendra-t-elle l’héroïne d’une histoire… Une femme déconcertante, si naturelle et spontanée dans ses élans qu’elle ne s’épanouit qu’à vivre dans l’instant, portée par les seules émotions d’un cœur pur et aimant, peu soucieux des préjugés comme des interdits. En somme, une pythie éclairée, venue d’ailleurs […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 29 : Aux coeurs de s’entendre !

Plénitude

Entre ce que je pense et voudrais exprimer ; entre ce je crois exprimer et ce que je dis… Entre ce que vous croyez entendre et ce que vous écoutez ; entre ce que vous voudriez écouter et ce qui vous est confié… Entre ce que nous voudrions saisir et ce que nous comprenons ; […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 28 : Un jour, ailleurs, ensemble…

Couple face à la mer

Comme une illumination, un matin, au réveil, si las des vicissitudes de la vie ! Des images qui s’enchaînent ; des mots qui s’entrechoquent ; des sensations qui taraudent ; des sentiments qui régénèrent. Enfin, des espoirs qui renaissent… Et, soudain, le cœur qui s’emballe, la raison qui défaille et l’horizon qui s’éclaircit… immense, prometteur et sans fin ! […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 27 : Antre

Chambre

À voir cette chambre tout à la fois accueillante et troublante, comment imaginer le cadre qui l’environne ? Une maison, un appartement ? En ville, à la campagne ? Donnant sur un jardin, ouvrant sur une cour ? Rêvons donc que l’endroit est vaste, accueillant et chaleureux, offrant l’occasion d’oublier un temps ses soucis et ses tâches. Et laissons-nous […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 26 : L’ange des ténèbres.

L'ange des ténèbres

À l’inverse des hommes, lâches ou paresseux, qui cherchent trop souvent à reporter à demain ce qu’ils pourraient faire aujourd’hui, elle, cet ange infréquentable, aurait plutôt tendance à réaliser aujourd’hui ce que nous souhaiterions tous qu’elle entreprenne demain. Mais, consciencieuse et pleine d’imagination, sa nature contre-nature la pousse à ne jamais remettre à plus tard […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 25 : Femme dans un rai.

Femme au soleil - Edward Hopper

Quelques instants auparavant, le soleil conquérait encore le lit où elle reposait, allongée et nue, dans l’abandon du corps et de l’âme, s’offrant sans retenue à l’astre. Chatte, câline et provocante, elle se pâmait d’aise, ravie de ronronner à sa manière, de s’étirer, de se tourner, de s’offrir, bref, de s’exposer avec hardiesse aux rayons […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 24 : Yeux levants

Yeux levants

Au bout d’un ponton, dans une aube incertaine où lignes, formes, matières et espaces semblent se fondre et se confondre dans une même tonalité, un regard émerge pourtant de la grisaille ambiante, aussi poignant que l’étrange atmosphère qui règne sur ce  bord de mer.   Deux yeux nous fixent, énigmatiques et pénétrants. Cherchent-ils à inciter à inviter, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 23 : Notre île bleue

Ile paradisiaque

Touchants amants désireux de fuir un quotidien qui les étouffe, ils ne cessent de vouloir embarquer sur le premier navire venu, à destination d’une île accueillante et tranquille où ils feraient une halte : la dernière ! Baignée de soleil et d’eaux turquoises ; entourée de bancs de coraux ; bordée de sable fin et de cocotiers, d’un horizon sans fin, cette aire […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 22 : Lumières d’une vie – Yang.

yin

Dans la philosophie chinoise, le Yin et le Yang sont deux essences indissociables et distinctes qui, insérées au cœur de l’univers, contribuent au souffle de l’énergie originelle, à l’œuvre dans tout phénomène. Le « Taijitu », symbole du Yin et du Yang, se présente sous la forme d’un cercle, expression d’un cosmos qui tourbillonnerait sur […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 21 : Ténèbres d’une vie – Yin.

Yin et Yang

Dans la philosophie chinoise, le Yin et le Yang sont deux essences indissociables et distinctes qui, insérées au cœur de l’univers, contribuent au souffle de l’énergie originelle, à l’œuvre dans tout phénomène. Le « Taijitu », symbole du Yin et du Yang, se présente sous la forme d’un cercle, expression d’un cosmos qui tourbillonnerait sur […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 20 : Sur la route de Soi

route

Le passé n’est déjà plus que l’avenir n’est toujours pas ! Seul, tributaire d’un corps ; avec d’autres, tributaire d’une histoire, chacun d’entre nous n’expérimente la vie qu’à travers le présent, ce « moment » insaisissable et fugace, si vite vécu qu’à la seconde où nous en prenons conscience, il a déjà disparu. Englouti dans le flux incessant et destructeur […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 19 : Peaux d’âme

Peaux d'âme

Comment être femme aujourd’hui et concilier deux exigences contradictoires : rêver d’attachement et de liens et revendiquer en même temps son indépendance et son autonomie ? Oui, comment concilier nuit et lumière, enfermement et liberté, amour et libération ? Plus largement, chacun d’entre nous peut-il espérer un jour être en adéquation avec sa nature profonde […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 18 : Belle iroquoise

P 18 : Belle iroquoise

Au cours d’une promenade dans une cité médiévale, un homme fait la connaissance d’un joueur de djembé et d’une jeune iroquoise. Rencontre d’autant plus insolite qu’aux pieds de la Belle, allongée sur un banc, traîne une drôle de boite, a priori fermée. Sans doute, une invite à des échappées belles : ailleurs, haut et loin… […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 17 : Réveille-toi !

17 - Réveille-toi !

Cet homme qui semble ployer sous le poids du désespoir, la poitrine déchirée de part en part, les bras levés vers le ciel, le bouche grande ouverte pour hurler sa douleur, se dresse pourtant, toutes ses forces bandées, contre l’absurdité de la guerre, en l’occurrence la destruction de la ville de Rotterdam durant la seconde […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 16 : Quand le vent tant las sera…

Le vent ! Voilà bien un élément dérangeant pour nos esprits cartésiens puisqu’il se joue en permanence du bon sens, en mettant à mal notre perception de la réalité. Car, à l’inverse de la terre, de l’eau et du feu dont nous appréhendons aisément l’indéniable matérialité, le vent, lui, ne se voit pas et ne […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 378 : Gueule cassée, âme perdue

Lettre imaginaire d’un Poilu : « Ma Matoune. En cette aube du 13 octobre 1916, sous une pluie glaçante qui traverse […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 352 : Sales va-t-en-guerre !

De nouveau, un exercice de style ! Prenant un réel plaisir à alterner les formes poétiques — tantôt codifiée, tant libre […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 332 : Bois Belleau

Il y a maintenant tout juste cent ans, à quelques mois de la fin de la Première Guerre Mondiale, avaient […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 99 : Mères de soldats.

Le rapport d’un père à ses enfants est essentiellement affectif. Un fort sentiment le lie certes à ses fils mais […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 408 : Qu’adviendra-t-il demain ?

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 17 NOVEMBRE 2019 Il n’y a que l’être humain pour se convaincre que son imagination et […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 407 : A l’assaut

La Première Guerre Mondiale voit la technologie bouleverser les manières de combattre. Avec le développement de l’artillerie, des mitrailleuses, des […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 406 : Pour ne jamais oublier

Heureusement que la mémoire nous permet de stocker, de hiérarchiser — voire, quand cela s’avère vital, d’évacuer — les représentations […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 405 : Mourir en exil

Au vu du réchauffement climatique qui provoquera dans les prochaines décennies une montée du niveau des mers ( à l’origine […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 404 : Manuscrit retrouvé

À l’écart des espaces de vie fréquentés journellement, le grenier est cet endroit de la maison où chacun entasse — […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 403 : Apprends à écouter la mer…

Lorsque l’on ressent le besoin de se ressourcer, épuisé par la charge mentale que représente la gestion des soucis quotidiens, […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus