Née à Avignon en 1970, Sandra SAVAJANO quitte sa ville pour Marseille, afin d’y suivre ses études. À 22 ans elle prend une nouvelle orientation et devient mère de famille. Quelques années plus tard, pour ses trois enfants, elle choisit un lieu plus calme. Tout en les élevant, elle s’investit en tant que bénévole dans des projets mêlant culture et humanité. « À chaque âge, à chaque être une perception différente. C’est cette richesse dans la diversité qui me motive et me nourrit » confie-t-elle volontiers.

Des écoles maternelles et primaires, elle savoure les esprits avides mais constate que cette spontanéité d’ouverture se perd rapidement. En travaillant avec le centre de soins palliatifs, elle jongle avec l’aléatoire (les rencontres, la vie, les possibilités physiques). Au final, un espace « animalier » tout en volumes, exposé en décembre 2004, dans une des parties du Dôme de Marseille… Enfin, en partenariat avec la médiathèque, visant à rompre l’isolement des personnes âgées, elle se voit confier le soin d’une personne : Marguerite. « Au départ, ce projet semblait unilatéral. Mais c’était se tromper et je m’en suis vite aperçue ». De discussions en découvertes, une réelle amitié se tisse.

Parallèlement Sandra SAVAJANO étudie durant cinq ans les arts plastiques. Son sujet de prédilection : le modèle vivant. Un travail en atelier dans l’urgence stimule sa créativité. Le souci du geste libéré devient sa priorité. S’ensuit une exposition en 2006 à Avignon puis à Lagnes. « Je me sers du modèle vivant comme élément structurant que sa forme soit reconnaissable ou à peine suggérée ou réorganisée, et tente de faire ressortir qui est l’effet miroir de l’autre. L’autre pouvant être aussi une situation immatérielle. Évidemment, il s’agit de susciter l’imaginaire, ne donnant aucune réponse ». Car Sandra SAVAJANO évite d’enfermer chacun dans des a priori.

Une rencontre en 2010 lui ouvre un autre univers. Après la lecture de Vénus a deux visages et de S COM HOM, l’auteur, Philippe PARROT l’entraîne dans un échange artistique, où ses traits à elle serviront ses mots à lui. Puis, elle travaille avec un autre auteur, Thierry BENQUEY pour Le Rocher.  Un fructueux partenariat « Pour les gourmands et les gourmets, une redécouverte des saveurs. À dévorer avec passion ! ». C’est ainsi que, de retour dans sa région d’origine, Sandra SAVAJANO continue de croquer la vie avec entrain, à l’occasion poétesse de talent comme l’attestent les deux poème présentés ci-dessous qui nous parlent de l’amour, du temps et de la solitude.

Cependant, au-delà de cette présentation très formelle, qui est donc Sandra Savajano ? Qu’elle se livre avec des couleurs ou qu’elle s’épanche avec des mots ; qu’elle dessine ou qu’elle parle ; qu’elle peigne ou qu’elle écrive, à chaque fois, elle saisit l’existence dans sa complexité, captant avec élégance et précision ses moindres détails. Quiconque prend ainsi le temps de contempler ses peintures ou ses dessins, perçoit aussitôt avec quelle finesse Sandra Savajano parvient à immortaliser l’instant dans sa fugacité, le présent dans ce qu’il a de changeant. Mais, si elle sait parfaitement, à travers ses créations picturales, saisir au vol cette évanescente beauté qui se dégage du mouvement des choses ; si elle sait parfaitement transformer chaque seconde qui s’écoule en une « œuvre » qui transforme l’insaisissable en éternité, en somme, si sa peinture révèle tout ce qu’il y a de sublime dans l’éphémère, à l’inverse avec les mots, Sandra Savajano sait atteindre — avec une rare intelligence où la pertinence le dispute toujours au sens des nuances — l’épaisseur de nos conditions humaines, l’essence même de nos êtres. les mettant à nu avec une perspicacité incomparable qui ne se départit néanmoins jamais d’une naturelle empathie. Pour toutes ces raisons, il faut découvrir ses œuvres et lire ses écrits tant elle enrichit chacun de son expérience, de sa sagesse, de sa sensibilité et de son intelligence. Oui, Sandra Savajano est une talentueuse artiste à découvrir. Maintenant !

Philippe Parrot

fichier pdf Les charognards                                         fichier pdf Avec ou sans le temps ?

*      *      *      *      *

Sandra Savajano présente une de ses oeuvres

Pour accéder à d’autres oeuvres de Sandra Savajano, veuillez cliquer sur les icones des albums ci-dessous !

Sandra Savajano - Vénus a deux visages
Album : Sandra Savajano - Vénus a deux visages
Présentation de toutes les illustrations intérieures de "Vénus a deux visages", dessinées par Sandra Savajano.
8 images
Voir l'album

Sandra Savajano - S COM HOM
Album : Sandra Savajano - S COM HOM
Présentation de l'intégralité des illustrations insérées dans S COM HOM et dessinées par Sandra Savajano.
10 images
Voir l'album

Sandra Savajano - Forestius, entre ciel et terre.
Album : Sandra Savajano - Forestius, entre ciel et terre.
Présentation de l'intégralité des illustrations dessinées par Sandra Savajano pour la nouvelle Forestius, entre ciel et terre.
21 images
Voir l'album

Sandra Savajano - Le Rocher - Thierry Benquey
Album : Sandra Savajano - Le Rocher - Thierry Benquey
Présentation des illustrations dessinées par Sandra Savajano pour ce conte destiné à la jeunesse.
10 images
Voir l'album

Sandra Savajano - Artiste Peintre
Album : Sandra Savajano - Artiste Peintre
Présentation de tableaux et de dessins créés par Sandra Savajano
11 images
Voir l'album

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

Philippe Parrot : Poème d’hier 177 : Elle se donne à la mer

Elle avait attendu la nuit pour prendre le chemin longeant les Calanques et surplombant d’une centaine de mètres la mer, […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 126 : Le galet

Elle avait gagné à pied la plage qui descendait en pente douce vers la mer, d’un bleu si limpide que […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 125 : Femmes sur la plage

Sur un coup de tête, tout à fait conscientes que cette journée resterait à jamais gravée dans leur mémoire, elles […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 38 : Baignade

Cette jeune femme qui joue avec un dauphin, semble ravie. Comme si — à batifoler dans l’eau avec cet animal […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 389 : Déconnade

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 30 JUIN 2019 DANS LA MATINÉE Des images — toutes plus absurdes les unes que les autres […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 388 : Embrouillamini

Une nouvelle fois l’envie m’a pris de m’imposer une kyrielle de contraintes en vue d’écrire un texte a priori absurde […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 387 : Deux araignées

Sœurs jumelles, elles ne s’étaient jamais séparées, ne concevant pas un seul instant de faire quoi que ce soit sans […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 386 : Viens en moi !

Je t’attends sous le drap, nue. Glisse-toi dans la soie et pose tes mâles mains sur ma peau ! Voyageuses, […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 385 : Rap d’enragé

Comme le SMS l’indiquait, Marmoud devait rejoindre l’arrière-salle du café « Au croissant chaud », en plein cœur de Barbés. Parti du […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 384 : Coup de foudre

Venue de New-York pour conclure une affaire, Ruth avait prévu de ne rester à Paris que le temps de la […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus