Archives des tags : absolu

Philippe Parrot : Poème contemporain 320 : L’aigle et les amants

320 - L'aigle et les amants

Il y a quelques jours, je découvrais sur Twitter un écrit de Catherine Martinez : « On s’est reconnu ». Touché par l’extrême économie de mots à laquelle elle recourt pour évoquer avec délicatesse le sentiment amoureux, je fus séduit par le style dépouillé et le rythme saccadé, quasi incantatoire, de son écriture qui embarque le lecteur dans un […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 161 : Ni la raison, ni l’amour. L’éther !

Ether

Michel Foucault (1926/1984), dans son livre « Histoire de la folie à l’âge classique » soulignait qu’il fallut attendre le 19ème siècle pour que le fou soit systématiquement enfermé en institution, sous prétexte qu’il devenait dérangeant aux yeux d’une bourgeoisie triomphante, trop attachée aux avancées de la raison comme aux principes de la morale. C’est vrai […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 119 : Esprit hanté

Duvaucey - Ingres

Nathan regardait son modèle à travers l’objectif de son appareil. Sidéré par sa beauté ! Cette touriste étrangère qu’il avait rencontrée quelques jours plus tôt baguenaudant sur les boulevards parisiens, svelte et gracieuse dans le tailleur strict qu’elle portait, était à cette heure devant lui, nue dans son studio, assise à même le sol, ses jambes […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 110 : Voyage initiatique

Voyage initiatique d'au-delà

Qui, longeant les quais d’un port de pêche, à l’heure de la criée, quand les poissons fraîchement péchés sont débarqués au milieu d’une flopée de mouettes criardes qui tournoient à quelques mètres au-dessus du sol, n’a pas imaginé ces magnifiques oiseaux voler au-dessus des vagues ? Qui, songeant alors à d’autres plus puissants encore : […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 49 : Fatale errance.

Into the wild

La quête d’Absolu apparaît parfois si nécessaire, urgente et impérieuse, au cœur de certains êtres qu’ils n’hésitent pas à rompre avec ce qui constituait jusqu’alors leur univers. Abandonnant du jour au lendemain famille, étude, métier, confort et sécurité, ils font le choix de l’errance, parcourant ces routes qui touchent l’horizon sans jamais l’atteindre, avec l’espoir […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 1 : Amours inavouables

Femme nue

Certaines passions amoureuses sont si tempétueuses qu’elles poussent les amants à transgresser d’un commun accord bien des interdits. Dès lors, à se livrer à des pratiques guère orthodoxes que nos sociétés bien pensantes condamnent, il s’ensuit qu’elles demeurent inavouables, cantonnées le plus souvent dans la sphère privée, derrière les épais rideaux de l’alcôve. À l’image […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 374 : Qui et qui

C’est en me remémorant le film de Blake Edwards : « Victor, Victoria » sorti en 1982 que l’idée d’écrire ce texte m’est […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 329 : Braises ou cendres

Gilles arpentait la Place Clichy, à Pigalle, lorsqu’un rabatteur l’avait accosté pour l’inviter à découvrir une boite de strip-tease. Légèrement […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 212 : Inoubliable mâle amour

La magie, avec l’écriture, c’est qu’elle permet non seulement de « sortir de son antre » alors qu’on demeure journellement scotché […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 11 : Une si belle journée d’été

C’est le temps des vacances, de l’insouciance et des abandons. Seules, nues, main dans la main, pour échapper aux regards […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 384 : Coup de foudre

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 26 MAI 2019 Venue de New-York pour conclure une affaire, Ruth avait prévu de ne rester […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 383 : L’ultime pont

Zone tampon entre deux aires que la Nature a séparées par une rivière, un fleuve ou un bras de mer, […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 382 : Métamorphose

Les libellules appartiennent à l’ordre des anisoptères. Ce sont des insectes prédateurs qui se nourrissent d’insectes (mouches, éphémères, etc). Elles […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 381 : Le chat, le pissenlit et le merle

C’était il y a peu. Un vent du Nord m’avait arraché d’un pied enraciné dans un lointain coteau. Bien arrimé […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 380 : Un coup dans l’aile

Un catalogue à la Prévert ! Des strophes sans queue ni tête ! Des propos d’alcoolo au dernier degré ! Des absurdités […]

Philippe Parrot : 1 000 000 de lecteurs ! Le seuil est franchi. Merci !

1 000 000 DE LECTEURS ! CETTE FOIS, LE CAP EST BEL ET BIEN PASSÉ. ET GRÂCE À VOUS ! […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus