Archives des tags : amour

Philippe Parrot : Poème n°336 : Baisers volés en gare

336 - Baisers volés en gare

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 24 JUIN 2018 A 11 HEURES Photo libre de droit trouvée sur Pixabay.com ( auteur : Babienochka )

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°329 : Braises ou cendres.

329 - Braises ou cendres

Gilles arpentait la Place Clichy, à Pigalle, lorsqu’un rabatteur l’avait accosté pour l’inviter à découvrir une boite de strip-tease. Légèrement éméché, il s’était laissé convaincre de le suivre et, quelques minutes plus tard, voilà qu’il s’était retrouvé dans une salle où s’effeuillaient d’étranges et ravageuses beautés ! Après son spectacle — durant lequel elle n’avait […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°328 : Beauté à contre-jour

328 - Beauté à contre-jour

Chaque fin de semaine, Lisa était ravie de quitter l’internat pour retrouver, le temps d’un week-end, sa famille. Mais plus encore que partager du temps avec ses parents, elle avait hâte de se cloîtrer dans sa chambre où elle se sentait, en quelque sorte, reine d’un royaume imaginaire et rassurant. Là, parmi une multitude de […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°326 : Émi et la colombe

326 - Emi et la colombe

Comme elle le faisait depuis quelques années, Émi attendait avec impatience l’arrivée de la colombe sur le rebord de la fenêtre. En effet, dès les premiers jours du printemps, l’oiseau débarquait d’on ne sait où pour fêter avec elle la nouvelle saison, ne cessant de roucouler bruyamment et de faire d’incessantes révérences derrière la vitre. […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°314 : Dame croisée

Dans une rue déserte aux façades austères, une jeune femme vêtue d’habits flashy, jaune et orange, marchent à pas lents vers le port où un navire l’attend. Si elle semble taciturne, enfermée dans ses pensées, c’est sans doute qu’à quelques mètres d’elle, en retrait, un homme l’observe s’éloigner, amer lui aussi de savoir qu’ils ne […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°310 : Balancez-moi !

310 - Balancez-moi !

Quel adulte ne garde pas, enfoui dans sa mémoire, le souvenir de promenades avec ses parents alors qu’enfant, ils le tenaient par la main et le balançaient vivement au milieu des rires et des exclamations ? Quel adulte ne garde pas, enfoui dans sa mémoire, le souvenir de promenades avec son enfant alors qu’avec l’autre parent, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°308 : Vibrer avec les mots

308 - Vibrer avec les mots

Une fois encore, un exercice de style : faire que le mot qui achève un vers soit aussi le mot qui commence le suivant ! Histoire de donner un rythme plus chaloupé au poème, une allure plus chantante aux images coincées dans ce formel carcan… Si un tel parti pris paraît de prime abord freiner l’imagination puisqu’il […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°303 : Ensorcelante chimère

303 - Ensorcelante chimère

À force de vivre en reclus, le rêveur indécrottable finit toujours par accorder plus d’importance aux images qu’aux êtres qui les suscitent dans son esprit. À fuir la réalité au point de frôler parfois le pathos, il est tellement habité par ses visions qu’il en vient à privilégier sur toute autre considération le compagnonnage des […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°300 : La colombe, l’ours et le corbeau

300 - La colombe, l'ours et le corbeau 2

Un peu à la manière des fables de Jean de la Fontaine (1621/1695), l’idée m’est venue de mettre en scène des animaux pour évoquer le destin de deux êtres qui pourraient bien nous ressembler. Confrontés à cette fin avec laquelle il nous faut composer — que nous le voulions ou non ! —  ; poussés […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°299 : Oser le dire.

299 - Oser le dire et le faire

 Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Oppressé par des peurs innombrables liées à des combats perdus, habité par des remords étouffants attachés à des passions sacrifiées, l’homme n’ose parfois plus se confier à quiconque, tétanisé à l’idée de révéler à autrui ce qu’il y a […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°298 : Déni des « ni » de Lily !

298 - Déni des ni de Lily

 Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Ils n’ont rien, sinon leur jeunesse, leur enthousiasme et leur amour… Aveuglés par l’illusoire sentiment que l’avenir leur appartient, du haut de leur vingt ans, aucune peur ne les inhibe. Portés par la passion, ils n’appréhendent ni l’aube qui […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°295 : Ta chatte

P 295 - La femme au chat - Renoir

  Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Comme chaque dimanche, heureuse de lâcher prise après une harassante semaine de travail, tu t’adonnes à ton passe-temps favori : la sieste ! Nonchalamment étendue sur le lit, nue, profitant des rayons brûlants du soleil, tu t’offres à l’estivale chaleur, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°290 : Rencontre du troisième type

290 - Rencontre du troisème type

 Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Au cours de l’existence — souvent sans que l’on s’y attende le moins du monde : au détour d’une rue, au bureau, à l’usine, chez des amis, voire sur les réseaux sociaux — l’on fait la connaissance d’une personne qui […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°289 : Ondoyante rousse chevelure

289 - Ondoyante chevelure

 Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Malgré l’unanime réprobation de leurs proches, ils avaient décidé de s’installer, là, dans ce trou perdu adossé à une colline qui faisait face à la mer. Situé à l’extrémité de l’île, loin des circuits touristiques, bâti sur les flancs […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°288 : De l’autre côté…

288 - De l'autre côté

 Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. De l’autre côté de l’horizon, il y aura toujours maints continents où vivent des êtres que nous ne connaîtrons jamais… De l’autre côté des frontières, il y aura toujours maints pays où séjournent des étrangers que nous ne connaîtrons […]

Lire la suite... 2 Commentaires

Philippe Parrot : Poème n°285 : Jeune fille au bain

285 - Jeune fille au bain

 Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Entre copines, au collège, certaines en parlaient avec tant d’audace et d’impudeur que leurs propos n’étaient pas tombés dans l’oreille d’un sourd… Depuis qu’elle discernait, non sans inquiétudes, de profonds changements s’opérer en elle ; depuis qu’elle éprouvait des émois […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°284 : Rêves de jeune fille

284 - Rêves de jeune fille

 Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. À peine rentrée du collège — avant même que sa mère ne l’invite à goûter puis à faire ses devoirs — voilà qu’elle se débarrasse de son sac et se précipite dans sa chambre pour se jeter sur le […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°281 : Âme en voyage

281 - Ame en voyage

 Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci D’ordinaire, la fonction du langage, objectivé à travers des sons ou des signes, est de véhiculer des idées ou des ordres. Il permet ainsi aux hommes de partager des pensées différentes ou d’engager des actions communes. Il est donc […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°280 : A toi, femme au fil de tes saisons !

280 - Femme au fil des saisons

 Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci Nos vies s’écoulent au même rythme que les saisons. À une différence près cependant… Nos printemps nos étés, nos automnes et nos hivers passés, nul nouveau cycle ne viendra nous redonner une seconde chance, nous offrir la possibilité d’une […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°278 : Lumineux face-à-face

278 - Lumineux face-à-face

 Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. 24 décembre 2012… Deux frères, heureux de se retrouver à l’occasion du Réveillon, se rendent chez leur tante pour passer les fêtes en famille. Éloignés l’un de l’autre par des cursus qui les obligent à vivre dans des villes […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°276 : Course contre le Temps

276 - Course contre le temps 2

 Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. La passion amoureuse est parfois si dévorante dans le cœur d’un être qu’elle peut ne jamais s’éteindre quoique la personne, à l’origine de cette dévotion, soit irrémédiablement absente. Transformée peu à peu en une chimère bienveillante, ancrée à tout […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°275 : Retour au champ de bataille

275 - Retour au champ de bataille

 Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Une histoire abracadabrantesque, sans queue ni tête, à dormir debout ! Mais, somme toute, rêver, n’est-ce pas déjà dormir debout ? Un jeune soldat, patriote et courageux, mort sur le champ de bataille… Une pie qui lui vole son médaillon au […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°274 : Rêver de te revoir !

274 - Rêver de te revoir

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Résumé du film « Le fantôme de Sarah Williams » : Au début des années 1970, Fielding Pierce, étudiant pragmatique et ambitieux, rêve de faire une carrière politique au Capitole. Il fait alors la connaissance de Sarah Williams, une […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°273 : Meuf du 9-3 !

273 - La banlieusarde

  Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Au 19ème siècle, avec l’avènement de la révolution industrielle, le nord-est de Paris voit se développer fortement l’implantation d’usines pour une seule raison : le vent d’ouest empêche fumées et odeurs dérangeantes de se diriger vers la capitale ! Dès […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°271 : Shéhérazade

271 - Shéhérazade

  Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Le livre « Les Mille et Une Nuits » est un recueil anonyme de contes populaires qui résulterait de l’adaptation en langue arabe d’un ouvrage persan intitulé « Hézâr afsâna » (Mille contes). Son originalité réside dans sa construction axée sur l’enchâssement […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°267 : Dis, c’est quoi l’éternité ?

267 - Dis, c'est quoi l'éternité

  Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. À l’opposé des religions qui considèrent l’éternité comme un état dépourvu de commencement et de fin — de par son immobilité, sa permanence et son intemporalité radicalement opposé au devenir de l’univers et des hommes — à une époque […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°261 : Voir partir sa fille

261 - Voir partir sa fille

  Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Être veuf et père — d’une unique fille qui plus est — est sans doute une expérience de l’amour paternel singulière et douloureuse. En effet, pour peu qu’en grandissant l’homme retrouve dans les traits de sa fille les lignes […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°260 : Sale temps

260 - Sale temps

 Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. S’il est, dans l’enfance et la force de l’âge, ce cadre incontournable qui permet à chacun de vivre des expériences multiples et variées, sources d’épanouissement et d’enrichissement, il est aussi, à l’aube de la vieillesse, ce destructeur flux qui […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°258 : Si elle t’était contée…

258 - Si elle t'était contée...

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Si — yeux fermés ! — tu la « vois » néanmoins s’avancer vers toi, aimante et rieuse dans ses tenues soignées, alors qu’elle est ailleurs et avec d’autres ; si — oreilles bouchées ! — tu « entends » pourtant les mots doux qu’elle […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°256 : Effrontée Lolita

256 - Effrontée Lolita

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci ! Provinciale fraîchement débarquée, elle profite de l’été radieux pour visiter Paris durant quelques jours, désireuse de conquérir la ville, sûre de sa beauté solaire. Fantasque et raisonneuse, ingénue et mutine, elle se sent invincible, convaincue d’avoir tous les […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier n°250 : L’envol de l’aigle

L’aigle royal est un rapace de la famille des accipitridés. D’une taille allant de 60 cm à 1 m, d’une […]

Philippe Parrot : Poème d’hier n°238 : Grand-Duc

Toute plaisanterie mise à part, il faut d’abord se défaire de cette idée simpliste suivant laquelle la chouette serait la […]

Philippe Parrot : Poème d’hier n°110 : Voyage initiatique

Qui, longeant les quais d’un port de pêche, à l’heure de la criée, quand les poissons fraîchement péchés sont débarqués […]

Philippe Parrot : Poème d’hier n°48 : Merle noir.

Depuis plus d’un an, il avait pris l’habitude d’investir régulièrement le jardinet, trouvant dans le feuillage persistant d’un épineux un […]

Philippe Parrot : Poème n°336 : Baisers volés en gare

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 24 JUIN 2018 A 11 HEURES Photo libre de droit trouvée sur Pixabay.com ( auteur : […]

Philippe Parrot : Poème n°335 : La sirène et les marins

Tapie dans un abysse, confortablement allongée sur un banc de sable, elle devinait qu’à la surface de la mer, c’était […]

Philippe Parrot : Poème n°334 : Sur de célestes crêtes

Bô Lin Doa s’était levé dès l’aube, pressé de quitter la cabane construite de ses mains quelques années plus tôt, […]

Philippe Parrot : Poème n°333 : La banane d’Anne

En matière d’érotisme, dans la communication comme dans l’art, associer banane et gente féminine n’est jamais — et c’est bien […]

Philippe Parrot : Poème n°332 : Bois Belleau

Il y a maintenant tout juste cent ans, à quelques mois de la fin de la Première Guerre Mondiale, avaient […]

Philippe Parrot : Poème n°331 : Homme dans les ténèbres

Retiré dans quelque pièce d’une vaste demeure, assis — pourquoi pas ? — tout contre un bureau, le coude de son […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus