Archives des tags : chair

Philippe Parrot : Poème contemporain 353 : S’aimer

353 - S'aimer

De nouveau, un exercice de style ! Prenant un réel plaisir à alterner les formes poétiques — tantôt codifiée, tant libre —  la découverte récente de ce qu’était « le rondel » m’a donné l’envie de me prendre au jeu et d’en écrire un. Très prisé entre le 14ème et le 16ème siècle, « le rondel », d’origine […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 348 : Yasmine

348 - Yasmine

Initialement, il y avait l’envie d’écrire un énième exercice de style en jouant sur des rimes en « ine », en « ité », en « tude » et  en « ir » sans savoir de prime abord où une telle lubie pourrait bien me mener. Mais quand, faute de ne plus trouver de mots en « ine », le prénom de Yasmine surgit dans […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 330 : Dans les pinces du Crabe

330 - Le crabe

Dans sa chambre, en Service de Soins Palliatifs, Serge l’attendait. En effet, son frère Roland et lui en étaient convenus dernièrement, et en secret, lorsqu’il avait senti, à bout de forces, sa fin vraiment imminente : malgré la folle audace qu’une telle décision impliquait, Roland allait « l’exfiltrer » de l’hôpital. Et ce serait en début de […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 328 : Beauté à contre-jour

328 - Beauté à contre-jour

Chaque fin de semaine, Lisa était ravie de quitter l’internat pour retrouver, le temps d’un week-end, sa famille. Mais plus encore que partager du temps avec ses parents, elle avait hâte de se cloîtrer dans sa chambre où elle se sentait, en quelque sorte, reine d’un royaume imaginaire et rassurant. Là, parmi une multitude de […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 326 : Émi et la colombe

326 - Emi et la colombe

Comme elle le faisait depuis quelques années, Émi attendait avec impatience l’arrivée de la colombe sur le rebord de la fenêtre. En effet, dès les premiers jours du printemps, l’oiseau débarquait d’on ne sait où pour fêter avec elle la nouvelle saison, ne cessant de roucouler bruyamment et de faire d’incessantes révérences derrière la vitre. […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 316 : Femme dans un miroir

316 - Femme dans un miroir 2

Seule, face à la glace, Marthe s’abandonne dans une pose languide. Le regard vague, ses cheveux noués de côté et son beau visage incliné — tout à ses souvenirs et aux émois qu’ils suscitent dans sa chair — elle cache son ventre dans les plis de leur drap, gagnée par une pudeur soudaine. Tant ses […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 295 : Ta chatte

P 295 - La femme au chat - Renoir

Comme chaque dimanche, heureuse de lâcher prise après une harassante semaine de travail, tu t’adonnes à ton passe-temps favori : la sieste ! Nonchalamment étendue sur le lit, nue, profitant des rayons brûlants du soleil, tu t’offres à l’estivale chaleur, ravie de repousser les draps et d’écarter jambes et bras pour sentir les moindres parcelles de ta […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 289 : Ondoyante rousse chevelure

289 - Ondoyante chevelure

Malgré l’unanime réprobation de leurs proches, ils avaient décidé de s’installer, là, dans ce trou perdu adossé à une colline qui faisait face à la mer. Situé à l’extrémité de l’île, loin des circuits touristiques, bâti sur les flancs d’une crique escarpée, tous deux avaient été séduits par l’isolement du village, accessible seulement par bateau, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 285 : Jeune fille au bain

285 - Jeune fille au bain

Entre copines, au collège, certaines en parlaient avec tant d’audace et d’impudeur que leurs propos n’étaient pas tombés dans l’oreille d’un sourd… Depuis qu’elle discernait, non sans inquiétudes, de profonds changements s’opérer en elle ; depuis qu’elle éprouvait des émois qu’elle n’avait jamais ressentis jusqu’alors ; enfin, depuis qu’elle réalisait apprécier le regard des garçons posé sur […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 282 : Vénus au miroir

282 - Vénus au miroir 2

Si cette sculpturale jeune femme n’émerge pas d’une conque — à l’image du tableau de Botticelli « Naissance de Vénus » — il n’en est pas moins vrai qu’elle semble surgir de la pénombre d’une alcôve, fière de dévoiler sa gracieuse et intemporelle beauté. Impassible et lointaine, elle apparaît dans une sorte de garde-à-vous glaçant, comme si elle […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 281 : Âme en voyage

281 - Ame en voyage

D’ordinaire, la fonction du langage, objectivé à travers des sons ou des signes, est de véhiculer des idées ou des ordres. Il permet ainsi aux hommes de partager des pensées différentes ou d’engager des actions communes. Il est donc un facteur essentiel dans la formation et la pérennité des groupes, permettant la transmission des savoirs […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 255 : Orientale beauté

P 255 - Troublante égérie 2

Marc Lagrange est né à Kinshasa, au Congo, en 1957. Après une formation d’ingénieur, il se tourne vers la photographie dans les années 1980. Installé à Anvers en Belgique, il débute dans la photo de mode pour évoluer au fil des années vers l’art. Le 25 décembre 2015, au cours d’un voyage touristique aux Canaries, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 251 : Midnight blues

midnight blues guitare

L’on s’arrête sur la vidéo à cause de la photo et l’on y reste à cause de la chanson… Désireux, un soir, d’écouter une musique parlant aux tripes, j’ai tapé sur l’onglet « Recherche » de YouTube le mot « blues » et cette sublime créature m’est apparue sur la droite, au milieu d’autres suggestions. D’emblée, je dois l’avouer, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 249 : Mes mains sur tes seins

249 - Mes mains sur tes seins 1zse

Ils s’étaient rencontrés quelques heures plus tôt, tout à fait par hasard, dans un restaurant bondé où le patron les avait placés à la même table. D’emblée, Judith avait été séduite par cet adolescent qui n’osait engager la conversation. Elle avait donc parlé la première pour rompre la glace et, de fil en anguille, ils […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 221 : Beautés s’en vont avec le vent…

221 - Beautés s'en vont avec le vent 2

Dans notre monde mercantile où, en matière de marketing, jeunesse et corps féminin sont deux arguments publicitaires efficaces qui poussent à toujours plus consommer, il s’avère que la « beauté » est un critère qui fait vendre. Idéal fantasmé fabriqué de toutes pièces, relatif à un état spécifique de nos sociétés, quelles que soient les formes qu’elle […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 219 : Instant magique

Instant Magique

Un parfum est par nature évanescent. À peine l’a-t-on perçu, associé le plus souvent au corps d’un être, voilà qu’il s’estompe, dispersé alentour, laissant dans notre chair un émoi. Rien n’est ainsi plus à l’image du Temps-qui-passe qu’une fragrance puisque tous deux, éphémères et insaisissables, nous échappent. Que Guerlain ait eu l’idée, il y a […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 146 : Insomnie

Gitane endormie Douanier Rousseau

Henri Rousseau, né en 1844 à Laval et mort en 1910 à Paris, est un des représentants majeurs de l’art naïf. Issu d’une famille très modeste, il travaille un temps comme commis d’avocat à Nantes avant de s’engager dans l’armée. Libéré à la suite du décès de son père en 1868, il monte à Paris. […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 142 : Fais-moi jouir avec la langue !

Jouir avec la langue

La langue est un instrument parfaitement adapté à l’usage qu’en font les amants dans leurs relations amoureuses. Subtil outil facilitant les rapprochements, elle donne en effet à chacun la possibilité de partager un moment privilégié avec l’être aimé, en « touchant » avec une efficacité confondante ce qu’il y a de plus intime, en lui […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 138 : Paroles de femme

Paroles de femme

Ces paroles de femme sont purement imaginaires et dénuées de tout fondement. Car quelle amante pourrait supporter de toujours attendre un homme perpétuellement absent ? À moins d’avoir la trempe d’une épouse de marin, aucune ! S’il s’avère donc légitime et souhaitable qu’elle vive sa vie sans se soucier le moins du monde d’un être aussi chimérique, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 134 : A la poursuite d’une ombre.

A la poursuite d'une ombre

Socrate (470-399 av. J.-C.) avait son « daïmôn », cette voix intérieure qui l’enjoignait de s’engager dans telle direction plutôt que dans telle autre, alors que son esprit l’en dissuadait de prime abord. Démoniaque ou non, divine ou non, cette voix le hantait, en permanence tapie au tréfonds de sa conscience, attendant à chaque fois son heure pour […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 127 : Si béantes lèvres

Duvaucey - Ingres

L’œuvre d’Egon Schiele (1890/1918) est empreunte d’un érotisme exacerbé, fasciné qu’il est par le Nu qui trahit sans faux-semblant la précarité de la chair et la force des pulsions. Sur la base de coloris aux tons brun, rouge et noir qui amplifient l’aspect dérangeant de ses personnages, il saisit le corps humain dans un « coup […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 117 : Ravages du Temps…

Le temps qui passe

Si le Temps est ce cadre incontournable qui nous permet de mener à bien les actions nécessaires à notre épanouissement, il est aussi cet impassible devenir qui nous permet de voir notre corps croître et décliner. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le Temps est donc tout à la fois l’expression de notre puissance puisque […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 113 : Exil dans les Nues

Philosophe en méditation - Rembrandt

Il y a des périodes dans une vie où hommes et femmes peuvent avoir soudain le sentiment qu’une pause s’avère nécessaire s’ils veulent retrouver leurs esprits et, avec eux, une certaine sérénité indispensable à leur équilibre. En effet, pour peu qu’ils aient vécu de mémorables passions où ils s’épuisèrent à se donner corps et âme, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 86 : Faite pour aimer !

Duvaucey - Ingres

Certaines femmes ont une vision de l’amour qui, au-delà de nos conceptions et de nos pratiques très stéréotypées en la matière, relève d’une vraie philosophie de la vie, profonde et vécue, exemplaire et appliquée. Un peu à l’image des saints, elles font ce qu’elles disent et disent ce qu’elles font, à tout instant en adéquation […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 74 : L’origine du monde

Chambre verte

Si le corps de la femme est l’objet de tous les désirs par excellence ; si son sexe est bel et bien le passage obligé de l’humanité ; si, à l’exemple de Courbet, on peut effectivement considérer son entrecuisse comme « l’origine du monde », source de convoitise et d’enfantement qui contribuent à notre devenir, il ne faudrait cependant […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 52 : Une étoile est née

Instant magique

Quand un instant semble « magique », c’est bien souvent parce que l’esprit et le cœur sont envahis de concert par la perception et le sentiment que le Temps s’est arrêté brusquement, son cours suspendu comme par miracle, changé en un vécu intemporel qui paraît n’avoir ni début ni fin. Transportée ailleurs, durant quelques secondes, la conscience […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 41 : Corps et âme, au diable !

Le Prince des ténèbres

Ah ! Sentir en soi la vie bouillonner, envahi par des désirs, bien ancrés dans le ventre, qui nous submergeraient pour exacerber nos émotions, bien enracinées dans le cœur, quelle indicible ivresse… Oui, laisser aller notre nature profonde, sans limite, sans frein, pour vivre jusqu’au bout nos passions, emporté par d’inextinguibles élans qui nous donneraient […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 32 : La Belle, la Brute et le Sage

32 - La Belle, la Brute et le Sage

Bien qu’il y ait beaucoup d’attractives facettes en chacun d’entre nous, complémentaires ou opposées, morales ou immorales, affichées ou cachées, universelles ou singulières, on peut néanmoins concevoir qu’une femme ne puisse trouver dans un seul être l’ensemble des qualités qu’elle attend d’un homme. Aussi, pour qu’elle jouisse au cours de son existence de la palette […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 25 : Femme dans un rai.

Femme au soleil - Edward Hopper

Quelques instants auparavant, le soleil conquérait encore le lit où elle reposait, allongée et nue, dans l’abandon du corps et de l’âme, s’offrant sans retenue à l’astre. Chatte, câline et provocante, elle se pâmait d’aise, ravie de ronronner à sa manière, de s’étirer, de se tourner, de s’offrir, bref, de s’exposer avec hardiesse aux rayons […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 4 : Rame d’âme

Ramdam

Qui n’a jamais rêvé de s’affranchir des innombrables tutelles — lois, règles, normes, devoirs, obligations, j’en passe et des meilleurs ! — que la société nous impose ? Seules garantes de l’Ordre Public qui concourt à l’exercice du travail et à la production de nos « chers » biens, elles s’imposent à nous comme des […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 2 : Deux grains de beauté

Deux grains de beauté

Fascinant pouvoir onirique de l’image ! Au départ, une photo pareille à des dizaines d’autres, trouvée au hasard d’errances sur la Toile, somme toute assez banale dans sa composition, et pourtant, sans savoir pourquoi — comme une illumination ! — mon regard est soudain subjugué par la grâce de ces jambes posées à même le […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 213 : La mer et la mourante

Dans la chambre impersonnelle de l’hôpital où elle séjournait depuis des semaines, avec, comme seul horizon, des murs écrus et […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 177 : Elle se donne à la mer

Elle avait attendu la nuit pour prendre le chemin longeant les Calanques et surplombant d’une centaine de mètres la mer, […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 124 : Voir la mer

Perdus dans la frénétique agitation des cités, las du regard jugeant des foules comme de la bêtise sans fond de […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 58 : Le phare de Phédra.

Le phare est un édifice mythique qui hante l’inconscient collectif. Impressionnante bâtisse érigée vers le ciel, aussi droit qu’un phallus, […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 23 : Notre île bleue

Touchants amants désireux de fuir un quotidien qui les étouffe, ils ne cessent de vouloir embarquer sur le premier navire venu, à destination d’une […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 362 : Peyo

UN NOUVEAU POÈME DIMANCHE 23 DÉCEMBRE 2018 DANS LA MATINÉE Peyo avec son dresseur, Hassen Bouchakour

Philippe Parrot : Poème contemporain 361 : Du temps qui reste…

MON PROCHAIN POÈME 16 DÉCEMBRE 2018 DANS LA MATINÉE Photo trouvée sur Pixabay.com ( Auteur : Kellepics ) « Avec […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 360 : Dis, c’est quoi la mer ?

À l’origine du Vivant sur la Terre, les hommes doivent donc à la mer leur existence en tant qu’espèce. Mais, […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 359 : Le p’tit vieux

Pas lents, dos voûté, canne en main, il se rend chaque matin, d’une démarche hésitante, en centre ville pour faire […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 358 : Cirque d’Au-Delà

Un peu à la manière du film « Freaks », sorti en 1932, qui plonge le spectateur au cœur de la tournée […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 357 : Balbar

Nino n’est personne sinon qu’un citadin à la dérive qui se cherche, en vain, depuis des décennies… Un jour, manipulé […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus