Archives des tags : désespoir

Philippe Parrot : Poème n°331 : Homme dans les ténèbres

331 - L'homme dans les ténèbres

Retiré dans quelque pièce d’une vaste demeure, assis — pourquoi pas ? — tout contre un bureau, le coude de son bras gauche posé dessus et sa main appuyée contre son front, cet homme, au visage à moitié caché par la pénombre, semble plongé dans un profond abattement. Accablé par le poids de remords ? de regrets ? […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°315 : L’ermite

315 - L'ermite

Sans trop savoir pourquoi, subitement désireux de rendre hommage à la poésie « classique » telle qu’elle fut fixée au XVIIème siècle, je me suis mis en tête, cette semaine, d’écrire un poème sous forme d’alexandrins articulés autour de deux hémistiches, constitués de six syllabes chacun et séparés par une césure. Voilà donc l’édifiante rencontre d’un homme […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°237 : Retours à Guernica

237 - La langue des âmes

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci ! Le lundi 26 avril 1937, Guernica, commune de Biscaye, près de Bilboa en Espagne, était bombardée par plusieurs escadrilles composées d’avions de l’armée allemande et italienne, avec comme objectifs non seulement de briser le moral des habitants rangés […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°222 : A vau-l’eau de vies

P 222 - Fin d'une histoire

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Être un vieillard aujourd’hui n’est pas une sinécure, pour peu qu’elle l’ait été un jour… Son corps et son esprit en plein naufrage, ses proches dispersés par les contraintes de nos sociétés de marché, il se retrouve le plus […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°207 : Pèlerinage en bord de mer

Pélerinage en bord de mer

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. L’après-midi était bien avancée et, à l’approche de la fin de l’été, elle voulait absolument profiter de ce jour ensoleillé — sans doute l’un des derniers ! — avant que les premières fraîcheurs d’automne ne fassent leur apparition sur la […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°170 : Larmes de femme

170 - Larmes de femme

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Vivre avec un dépressif n’est vraiment pas une sinécure… À devoir côtoyer journellement ces « broyeurs-de-noir » patentés, il est évident qu’il faut un sacré courage pour affronter les aléas de la vie quotidienne, enchaîné à un tel « boulet » qui ne vous […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°149 : Banni de ton royaume

the-walking-dead-saison-5-twd-episode-12

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Aussi surprenant que cela paraisse, le point de départ de ce poème était le désir d’écrire des strophes uniquement avec des rimes en « enne », touché par la sonorité légère et aérienne de la syllabe. Après avoir répertorié les mots […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°141 : Cri dans le silence

Le cri d'Auguste Rodin

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Poussés par le courant de nos tumultueuses existences qui génèrent stress et fatigue, peurs et doutes, nous nous débattons chaque jour pour rester la tête hors de l’eau, accomplissant vaille que vaille les tâches qui sont les nôtres, un […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°129 : Envoûtante Arlésienne

L'arlésienne

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Bien des femmes « jouent l’arlésienne » dans le cœur des hommes… Elles hantent leur esprit, ils en parlent beaucoup, ils les attendent constamment mais elles ne viennent jamais. En fait, on doit l’expression à Alphonse Daudet (1840/1897) qui fait apparaître […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°122 : Aylan

Aylan Kurdi 2

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Tétanisés par la crise économique, accrochés à nos éternels acquis sociaux, cramponnés à notre si précieux mode de vie consumériste, englués dans nos querelles partisanes dignes de « Clochemerle », oui, voir arriver en masse des migrants fuyant la barbarie au […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°120 : Grand vide

Munch-mélancolie 1891

Qui, mieux que le peintre Edvard Munch (1863/1944), sut rendre compte de cette angoisse qui nous assaille tous à des moments-clés de l’existence, voire à tout instant du quotidien ? Personne ! Son célèbre tableau « Le cri » exprime en effet cette poignante émotion d’une façon si saisissante que son personnage central est presque devenu l’allégorie du désespoir […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°103 : Enfance assassinée

Jeunesse assassinée

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Comment accepter l’inacceptable ? Comment supporter l’insupportable ? Comment, à l’annonce d’un tel drame, gérer « l’après » quand il vous ampute brutalement d’un être qui perpétuait votre chair, d’un être qui donnait sens à votre vie, d’un être qui détenait entre ses […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°101 : Passante endeuillée.

Passante endeuillée

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Il y a plus de quarante ans maintenant, je m’étais assis sur un banc, boulevard Edgar Quinet, à Paris, tout près du cimetière Montparnasse quand j’ai soudain aperçu une jeune femme, tout de noir vêtue, en larmes, se diriger […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°98 : Du fard sur ses cils.

Belle endormie

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Il avait pris la communication machinalement, tant accaparé par ses soucis professionnels qu’il était bien décidé à s’en prendre à l’imbécile qui le dérangeait en plein travail. Mais, contre toute attente, il n’avait pas proféré un mot. Le souffle […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°65 : Adieux

Adieux

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Qu’il s’agisse d’une rupture amoureuse ou d’un décès, la séparation d’avec un être cher nous plonge dans un état de sidération profond. Sous le choc, il nous faut brutalement faire le deuil de celui ou de celle qui contribuait […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°64 : Dans l’attente de nous

Solitude

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci L’attente est un état de conscience déterminé par une projection qui fixe un but à atteindre dans un avenir plus ou moins proche et par une adaptation du corps et de l’esprit qui mettent en œuvre les actions nécessaires […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°60 : Vis ta vie, sans ça crie !

Charis Wilson, muse de Weston

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Affirmer qu’un artiste « a » une muse est une ineptie. En effet, il ne peut prétendre en avoir une pour la bonne et simple raison que c’est elle qui « l’a », possédé qu’il est par ses grâces ! Pour des motifs […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°58 : Le phare de Phédra.

Phare dans la tempête

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Le phare est un édifice mythique qui hante l’inconscient collectif. Impressionnante bâtisse érigée vers le ciel, aussi droit qu’un phallus, la fascination qu’il exerce sur notre imaginaire ─ indépendamment de sa forme ─ s’explique par le fait qu’il est […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°51 : Ô vent honni !

O vent honni !

Il y a des jours où doutes, souffrances et désarrois gangrènent tellement la conscience que le corps, privé d’un souffle pour l’impulser ou d’une main pour le rassurer, s’enfonce dans une délétère langueur qui l’abat insidieusement. Prostré, replié sur lui-même, privé d’allant et de désirs, l’idée même de devoir agir l’épuise d’avance. Détaché, délabré, indifférent […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°47 : Sniper

Sniper

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Alors qu’à cette heure, à des milliers de kilomètres de l’Europe, soldats et miliciens s’entre-tuent avec acharnement, les uns pour pérenniser l’existence de leur État, les autres pour défendre leur territoire envahie, la liste des morts, des ruines et […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°37 : Amère vision

37 - Amère vision

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Il n’y a qu’un port pour véhiculer dans notre imaginaire autant de rêves et d’espérances. Ligne de démarcation adossée à la côte, c’est un espace « sacré » qui fascine parce que — s’il est cette frontière qui sépare […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°35 : Ravageur rap rageur

Youssoupha

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Quand l’unique sentiment qui domine en soi, donne l’impression, extrêmement étouffante et destructrice, que tout son univers — personnel, familial, professionnel et social — se réduit à une vaste prison, aux murs d’enceinte si hauts et si épais qu’il semble […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°17 : Réveille-toi !

Sculpture de Zadkine

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Cet homme qui semble ployer sous le poids du désespoir, la poitrine déchirée de part en part, les bras levés vers le ciel, le bouche grande ouverte pour hurler sa douleur, se dresse pourtant, toutes ses forces bandées, contre […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Histoire courte n°2 : Un marin à terre.

bitte d'amarrage

Regard d’ailleurs Alors que je passais à ses côtés, un marin m’a demandé : —  Vous n’auriez pas une cigarette ? La dernière ! Je lui ai proposé de partager celle que j’avais en bouche. Il accepta sans rechigner, avant de s’exclamer à brûle-pourpoint : — Vous savez, si quitter les siens et partir relève souvent d’une aventure […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier n°250 : L’envol de l’aigle

L’aigle royal est un rapace de la famille des accipitridés. D’une taille allant de 60 cm à 1 m, d’une […]

Philippe Parrot : Poème d’hier n°238 : Grand-Duc

Toute plaisanterie mise à part, il faut d’abord se défaire de cette idée simpliste suivant laquelle la chouette serait la […]

Philippe Parrot : Poème d’hier n°110 : Voyage initiatique

Qui, longeant les quais d’un port de pêche, à l’heure de la criée, quand les poissons fraîchement péchés sont débarqués […]

Philippe Parrot : Poème d’hier n°48 : Merle noir.

Depuis plus d’un an, il avait pris l’habitude d’investir régulièrement le jardinet, trouvant dans le feuillage persistant d’un épineux un […]

Philippe Parrot : Poème n°336 : Baisers volés en gare

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 24 JUIN 2018 A 11 HEURES Comme chaque matin, leur train de banlieue respectif s’engageait, en […]

Philippe Parrot : Poème n°335 : La sirène et les marins

Tapie dans un abysse, confortablement allongée sur un banc de sable, elle devinait qu’à la surface de la mer, c’était […]

Philippe Parrot : Poème n°334 : Sur de célestes crêtes

Bô Lin Doa s’était levé dès l’aube, pressé de quitter la cabane construite de ses mains quelques années plus tôt, […]

Philippe Parrot : Poème n°333 : La banane d’Anne

En matière d’érotisme, dans la communication comme dans l’art, associer banane et gente féminine n’est jamais — et c’est bien […]

Philippe Parrot : Poème n°332 : Bois Belleau

Il y a maintenant tout juste cent ans, à quelques mois de la fin de la Première Guerre Mondiale, avaient […]

Philippe Parrot : Poème n°331 : Homme dans les ténèbres

Retiré dans quelque pièce d’une vaste demeure, assis — pourquoi pas ? — tout contre un bureau, le coude de son […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus