Archives des tags : destin

Philippe Parrot : Poème contemporain 301 : Anne Bert

301 - Anne Bert 2

Née à Bordeaux en 1958, après avoir exercé diverses activités professionnelles, Anne Bert publie en 2009 un recueil de nouvelles érotiques « L’eau à la bouche ». Dès lors, elle ne se consacrera plus qu’à la littérature, écrivant notamment, en 2011, un roman « Perle » ; en 2013, un recueil de nouvelles « S’inventer un autre jour » et en […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 272 : A quand son tour ?

272 - Aux hommes morts

À côtoyer en permanence — à travers l’étalage des guerres et autres drames diffusés dans les médias — l’omniprésence de la Mort, nous pourrions penser au final nous préparer à l’inéluctabilité de la nôtre. À une nuance près cependant ! Atterrés par ces « spectacles », à y songer à ces occasions, nous l’imaginons naïvement, à notre […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 247 : Quand…

Quand 3

Porter un regard en arrière sur ce que sont nos vies, pourrait laisser croire qu’il s’avère impossible d’oublier ces proches qui furent les protagonistes de tant d’actions menées, de tant de sentiments ressentis, enfin, de tant d’épreuves endurées… En effet, il y a en chaque homme tant de singularité que l’esprit ne peut concevoir qu’une […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 246 : Un amour d’hiver

246 - Un amour d'hiver

Durant l’hiver, quand le froid saisit dès le seuil de la maison franchi et que chacun se rétracte au chaud dans sa coquille, hésitant à sortir de crainte d’affronter vent, neige ou pluie, une lancinante mélancolie, née de ce temporaire repli, s’empare des cœurs. Désenchantés, ils ne peuvent que prendre leur mal en patience, dans […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 232 : Peur de l’Autre-Monde !

232 - Peur de l'autre monde

Faux-cul que nous sommes, nous attribuons souvent le privilège de la sagesse aux personnes d’un âge avancé, sous prétexte qu’elles seules auraient la maturité requise pour émettre des jugements raisonnables. Foutaises ! Derrière la prétendue hauteur de vue des « sages » paroles que les vieux professent, se cache trop souvent cette sacrée dose de fatalisme […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 231 : La mer

229 - La mer

Occupant la majeure partie de la surface de la Terre, la mer fascine depuis toujours l’humanité par son étendue et sa profondeur. Mais, si elle force l’admiration tant ses limites indiscernables se confondent avec l’horizon et tant ses fonds inatteignables se perdent dans les ténèbres, elle effraie aussi par la violence de ses tempêtes qui […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 223 : A Pauline Lafont, si troublante ingénue

223 - A Pauline 2

Née le 6 avril 1963 à Nîmes, Pauline Lafont est la fille de l’actrice Bernadette Lafont et du sculpteur hongrois Diourka Medveczky. Enfant de la balle et habituée des plateaux de cinéma, elle désire très vite se tourner vers l’art dramatique. Particulièrement à l’aise avec son corps, (en 1979, à l’âge de 16 ans, elle […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 201 : La Dame-Aux-Yeux-Noirs

La Dame aux yeux noirs

Visage allongé et légèrement incliné, teint abricot, sourcils arqués, yeux en amande, noirs et profonds, nez long et fin, bouche pincée et colorée, on reconnaît d’emblée dans ce « Nu assis à la chemise » (1917) la patte du peintre Amedeo Modigliani (1884/1920). Assise sur une chaise, cachant son corps nu sous une chemise qu’elle retient en […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Tous mes poèmes contemporains par ordre chronologique (101 à 200)

Homme seul sur un toit

Vous aimez mes poèmes, partagez cette page ! Vous contribuerez ainsi à leur diffusion. Merci. Le 21 mars dernier, c’était la  Journée Mondiale de la Poésie ! Voilà un bon prétexte pour décider de vous faciliter l’accès à tous mes poèmes, en les rassemblant dans un même article. Vous pourrez ainsi, en fonction de votre […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 200 : Une vie à rebours au fil des saisons

Au rythme des saisons

L’existence nous impose un parcours bien linéaire qui va de la naissance à la mort, en passant par l’enfance, la maturité et la vieillesse, sans que nous puissions à aucun moment interférer sur ce processus biologique. Mais rien n’empêche à la pensée — pour une fois délirante — de sortir de cet incontournable schéma pour […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 182 : Oubliez-moi !

182 - Oubliez-moi 2

La mémoire, en stockant des informations sous forme de souvenirs, liées à nos vécus et à nos apprentissages d’autrefois, est une faculté psychique qui permet simultanément d’asseoir l’image que nous nous faisons de nous-même et de mieux nous adapter au présent. Toutefois, compte tenu de la masse de données emmagasinées au cours de l’existence, afin […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 149 : Banni de ton royaume

the-walking-dead-saison-5-twd-episode-12

Aussi surprenant que cela paraisse, le point de départ de ce poème était le désir d’écrire des strophes uniquement avec des rimes en « enne », touché par la sonorité légère et aérienne de la syllabe. Après avoir répertorié les mots qui pouvaient éventuellement convenir, j’ai commencé ce nouvel exercice de style sans savoir réellement où j’allais, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 147 : Torturant démon

Possession

Gérer le quotidien pour un artiste — comme pour toute autre personne d’ailleurs — c’est composer avec les tourments qui l’assaillent comme avec les devoirs qui l’obligent afin d’agir au mieux. Confronté journellement à ces difficultés, si différentes dans leur nature, il lui faut donc faire des choix. Mais, contrairement aux gens plus raisonnables, ses décisions […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 141 : Cri dans le silence

Le cri d'Auguste Rodin

Poussés par le courant de nos tumultueuses existences qui génèrent stress et fatigue, peurs et doutes, nous nous débattons chaque jour pour rester la tête hors de l’eau, accomplissant vaille que vaille les tâches qui sont les nôtres, un bras tendu vers le ciel dans l’espoir qu’une main ne le saisisse et, croyons-le, nous sorte […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 131 : Baiser de la Camarde

Le baiser de Rodin

À peine nés, nous voilà tous assez vieux pour mourir ! Inhérente à la condition humaine, la mort se présente comme un événement d’une banalité confondante auquel nul n’échappe. Pourtant le paradoxe avec elle, c’est que — faute de pouvoir l’expérimenter avant qu’elle ne survienne — elle angoisse tous les hommes, synonyme à leurs yeux de […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 122 : Aylan

Aylan Kurdi 2

Tétanisés par la crise économique, accrochés à nos éternels acquis sociaux, cramponnés à notre si précieux mode de vie consumériste, englués dans nos querelles partisanes dignes de « Clochemerle », oui, voir arriver en masse des migrants fuyant la barbarie au terme d’inhumains périples, nous dérange. Nous pressentons en effet que ce serait sans nul doute renoncer […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 120 : Grand vide

Munch-mélancolie 1891

Qui, mieux que le peintre Edvard Munch (1863/1944), sut rendre compte de cette angoisse qui nous assaille tous à des moments-clés de l’existence, voire à tout instant du quotidien ? Personne ! Son célèbre tableau « Le cri » exprime en effet cette poignante émotion d’une façon si saisissante que son personnage central est presque devenu l’allégorie du désespoir […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 117 : Ravages du Temps…

Le temps qui passe

Si le Temps est ce cadre incontournable qui nous permet de mener à bien les actions nécessaires à notre épanouissement, il est aussi cet impassible devenir qui nous permet de voir notre corps croître et décliner. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le Temps est donc tout à la fois l’expression de notre puissance puisque […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 116 : Le vieil homme et la feuille morte

Feuille morte

Un vieil homme, las et désabusé, marche le long d’un chemin. C’est l’automne et le soleil se couche à l’horizon quand il aperçoit dans la lumière rasante du soir l’impressionnante frondaison d’un chêne qui se dresse, seul, sur le bas-côté. Lentement, il s’en approche lorsqu’une bourrasque lui cingle le visage. Une feuille se détache d’une […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 103 : Enfance assassinée

Jeunesse assassinée

Comment accepter l’inacceptable ? Comment supporter l’insupportable ? Comment, à l’annonce d’un tel drame, gérer « l’après » quand il vous ampute brutalement d’un être qui perpétuait votre chair, d’un être qui donnait sens à votre vie, d’un être qui détenait entre ses mains tant de promesses d’avenir ? Face à de telles horreurs et absurdités, douleurs et désir de […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 102 : Onirique amour

Onirique amour

« Nuit Blanche » est un court-métrage réalisé par le canadien Arev Manoukian. Il raconte l’histoire d’un homme et d’une femme qui, dans le Paris des années 1950, échangent un poignant regard. Ils ne se connaissent pas mais on peut pourtant imaginer que cette rencontre bouleversera leur vie. Pour saisir ce coup de foudre magique, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 94 : Quatre saisons.

Automne

Quelles que soient les époques ou les sociétés, les hommes ont toujours cherché dans la nature des repères qui leur permettent non seulement d’organiser leur vie mais aussi de lui donner un sens. Le cycle des saisons avec ses changements radicaux qui reviennent d’une année sur l’autre, a toujours été l’un des plus importants car […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 71 : Premier amour

Son village

Ouvrir par hasard un tiroir et, au milieu d’un fatras de babioles inutiles, retrouver un vieux cliché oublié là… Voilà qui est amplement suffisant pour qu’aussitôt des pans entiers du passé refassent surface, rappelant soudainement les émois et les troubles d’un premier amour. Et, à surprendre son sourire et la fraîcheur de son inaltérable jeunesse, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 63 : Impala

Impala

L’impala est une variété d’antilope qui ressemble aux gazelles et aux cerfs. Il vit dans les savanes où l’herbe abonde. Sa robe est d’un brun rougeâtre sur le dos et beige sur les côtés. Son ventre, ses lèvres et sa queue sont blancs. Il a, en outre, des lignes noires au bout des oreilles, sur […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 61 : Cycle de nos vies.

Samsara

À nos yeux d’Occidentaux matérialistes, l’existence s’inscrit dans un devenir historique, déterminé par des limites exclusivement spatiales et temporelles. Chaque génération accomplit son destin en assimilant les savoirs hérités des précédentes, avant de léguer aux suivantes les techniques, sciences et philosophies qu’elle a, elle-même, développées. Le lien entre les hommes se réduit donc à une […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 51 : Ô vent honni !

O vent honni !

Il y a des jours où doutes, souffrances et désarrois gangrènent tellement la conscience que le corps, privé d’un souffle pour l’impulser ou d’une main pour le rassurer, s’enfonce dans une délétère langueur qui l’abat insidieusement. Prostré, replié sur lui-même, privé d’allant et de désirs, l’idée même de devoir agir l’épuise d’avance. Détaché, délabré, indifférent […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 26 : L’ange des ténèbres.

L'ange des ténèbres

À l’inverse des hommes, lâches ou paresseux, qui cherchent trop souvent à reporter à demain ce qu’ils pourraient faire aujourd’hui, elle, cet ange infréquentable, aurait plutôt tendance à réaliser aujourd’hui ce que nous souhaiterions tous qu’elle entreprenne demain. Mais, consciencieuse et pleine d’imagination, sa nature contre-nature la pousse à ne jamais remettre à plus tard […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 24 : Yeux levants

Yeux levants

Au bout d’un ponton, dans une aube incertaine où lignes, formes, matières et espaces semblent se fondre et se confondre dans une même tonalité, un regard émerge pourtant de la grisaille ambiante, aussi poignant que l’étrange atmosphère qui règne sur ce  bord de mer.   Deux yeux nous fixent, énigmatiques et pénétrants. Cherchent-ils à inciter à inviter, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 22 : Lumières d’une vie – Yang.

yin

Dans la philosophie chinoise, le Yin et le Yang sont deux essences indissociables et distinctes qui, insérées au cœur de l’univers, contribuent au souffle de l’énergie originelle, à l’œuvre dans tout phénomène. Le « Taijitu », symbole du Yin et du Yang, se présente sous la forme d’un cercle, expression d’un cosmos qui tourbillonnerait sur […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 21 : Ténèbres d’une vie – Yin.

Yin et Yang

Dans la philosophie chinoise, le Yin et le Yang sont deux essences indissociables et distinctes qui, insérées au cœur de l’univers, contribuent au souffle de l’énergie originelle, à l’œuvre dans tout phénomène. Le « Taijitu », symbole du Yin et du Yang, se présente sous la forme d’un cercle, expression d’un cosmos qui tourbillonnerait sur […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Roman : Vénus a deux visages

Couverture VA2V

Et si, au lieu d’acheter puis de lire, vous commenciez par le lire, ensuite par l’offrir ? « Vénus a deux visages », c’est le récit d’un voyage intemporel. Citadin perdu dans la ville, Nino Lanzani est victime d’une machination orchestrée par Boris Zakowski, un détective qui ne cherche pas à nuire aux intérêts des personnes qu’il surveille […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 20 : Sur la route de Soi

route

Le passé n’est déjà plus que l’avenir n’est toujours pas ! Seul, tributaire d’un corps ; avec d’autres, tributaire d’une histoire, chacun d’entre nous n’expérimente la vie qu’à travers le présent, ce « moment » insaisissable et fugace, si vite vécu qu’à la seconde où nous en prenons conscience, il a déjà disparu. Englouti dans le flux incessant et destructeur […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 17 : Réveille-toi !

Sculpture de Zadkine

Cet homme qui semble ployer sous le poids du désespoir, la poitrine déchirée de part en part, les bras levés vers le ciel, le bouche grande ouverte pour hurler sa douleur, se dresse pourtant, toutes ses forces bandées, contre l’absurdité de la guerre, en l’occurrence la destruction de la ville de Rotterdam durant la seconde […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Nouvelle n°2 : Forestius, entre ciel et terre.

Forestius et Palatouche, un étrange amour

Aujourd’hui que Forestius et Palatouche existent bel et bien, dotés d’un corps et d’une silhouette à travers des illustrations ; d’un cœur et d’un esprit à travers des mots, il est temps de présenter leur incroyable aventure. Corps, cœur, esprit ! N’est-ce pas ce que nous sommes ? Pareils à nous, il s’avère impossible d’ignorer plus longtemps […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 3 : L’aigle et l’enfant.

Vautour

Photo bouleversante, dans ce face-à-face, deux destins se croisent. Qu’il s’agisse de l’homme ou de la bête, tous deux cherchent à survivre dans un environnement particulièrement hostile où la loi du plus fort impose son absurde et implacable et inacceptable logique. En effet, dans ces régions d’Afrique ravagées par les sécheresses, les famines et les […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 336 : Baisers volés en gare

Comme chaque matin, leur train de banlieue respectif s’engageait, en même temps, de part et d’autre du quai 13. Aussitôt […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 220 : Retrouvailles

Voilà trois décennies qu’ils correspondaient à l’occasion des vœux du Nouvel An, chacun dans des villes distinctes, lié par des […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 173 : Salle des Pas Perdus

S’asseoir sur un banc, dans la Salle des Pas Perdus d’une gare, c’est comme aller au théâtre, sauf que la […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 46 : Quai de gare

Une gare n’est rien d’autre qu’une immense « Salle des Pas Perdus » où des centaines de voyageurs transitent quotidiennement par […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 349 : L’hétaïre

Le corbillard roulait à faible allure pour permettre à chacun de se recueillir quelques instants au passage de celle qui […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 348 : Yasmine

Initialement, il y avait l’envie d’écrire un énième exercice de style en jouant sur des rimes en « ine », en « ité », […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 347 : Le tiroir du secrétaire

Cela avait été, jadis, le vœu de sa grand-mère sur son lit de mort. Que les objets contenus dans son […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 346 : L’étoile et le funambule

Giorgio n’avait jamais eu de cesse, tout au long de sa carrière de funambule, de tendre son filin d’acier toujours […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 345 : La femme au fusain

Avec la fin des vacances, un troisième et dernier exercice de style ! Avant les suivants (ou non) dans les […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 344 : Par pleine lune…

« Par pleine lune, l’empreinte de ton âme dans la nuit de mon cœur se perçoit ». Encore un formel exercice de […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus