Archives des tags : émotion

Philippe Parrot : Poème contemporain 318 : Cher Présent

Philippe Parrot : Poème contemporain 318 : Cher Présent

Si la perception du Devenir s’ordonne dans notre esprit selon une frise chronologique qui va du Passé vers l’Avenir en passant par le Présent, il n’en demeure pas moins que la seule réalité du Temps que nous expérimentons, c’est le Présent. Cependant, tout charnellement ancrés que nous soyons dans ce moment qui disparaît à peine […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 316 : Femme dans un miroir

Philippe Parrot : Poème contemporain 316 : Femme dans un miroir

Seule, face à la glace, Marthe s’abandonne dans une pose languide. Le regard vague, ses cheveux noués de côté et son beau visage incliné — tout à ses souvenirs et aux émois qu’ils suscitent dans sa chair — elle cache son ventre dans les plis de leur drap, gagnée par une pudeur soudaine. Tant ses […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 297 : Voyage en train fantôme

Philippe Parrot : Poème contemporain 297 : Voyage en train fantôme

Le « train fantôme » est une attraction de fête foraine qui vise à provoquer l’effroi tout au long d’un circuit jalonné de scènes d’horreur. En plus des portes d’entrée et de sortie qui sont heurtées de plein fouet pour marquer la brutale séparation du réel avec l’irréel ; en plus d’invraisemblables décors macabres qui semblent […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 257 : Effets des mots

Philippe Parrot : Poème contemporain 257 : Effets des mots

Qu’il cherche à énoncer des vérités ou au contraire à les masquer ; qu’il cherche à dévoiler des émotions ou au contraire à les cacher, le langage est essentiel à qui veut tisser des liens avec les autres et lui-même. Signes porteurs de significations et d’images diverses et variées, les mots forgent donc notre identité, contribuant […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 156 : Se prendre par la main…

Philippe Parrot : Poème contemporain 156 : Se prendre par la main…

Se prendre par la main ! Pour tous ceux qui s’aiment, le geste est si simple, si naturel, si spontané, somme toute si banal…. Toutefois, aussi surprenant que cela paraisse, l’essentiel n’est pas là, dans ce contact charnel plutôt trivial, mais, bien au-delà des peaux qui se touchent, dans ce qu’un tel aveu de complicité fait […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 133 : Mots jetés au vent

Philippe Parrot : Poème contemporain 133 : Mots jetés au vent

Il s’agit là d’un nouvel exercice de style : s’astreindre à ce que le dernier mot d’un vers soit le premier du suivant ! Si cette formelle contrainte pourrait, semble-t-il, freiner l’imagination en en restreignant le champ, il s’avère qu’elle ne m’a pas empêché, bien au contraire, de laisser libre cours à mes divagations, prenant plaisir à […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 84 : Aires magiques de l’enfance

Philippe Parrot : Poème contemporain 84 : Aires magiques de l’enfance

Ville natale du fabuliste Jean de la Fontaine (1621/1695), Château-Thierry est une commune d’environ 15 000 habitants, située au sud de l’Aisne le long de la vallée de la Marne, rattachée à la Picardie quoique très liée à la Champagne par ses coteaux, ses vignes et son histoire. L’origine du nom de la ville remonterait […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 70 : Touchante lettre

Philippe Parrot : Poème contemporain 70 : Touchante lettre

Par le simple fait d’être prononcée, aucune lettre de l’alphabet n’a le pouvoir d’asséner un ordre, de stipuler une injonction par l’emploi d’un impératif dont le sens ne prête à aucun malentendu. Hormis le « M » ! Mais, ce qu’il nous exhorte à vivre est tellement agréable et nourricier qu’il faudrait être sot pour refuser de se […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 69 : Belles inconnues

Philippe Parrot : Poème contemporain 69 : Belles inconnues

Chaque jour, il nous arrive de croiser la fugace silhouette d’une femme qui nous trouble vivement bien qu’on l’aperçoive un bref instant. Qu’elle soit à marcher dans la rue, à conduire un véhicule, à regarder par la fenêtre, à voyager en face de soi, à s’exposer sur internet, à chaque fois sa lointaine et impalpable […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 67 : Viaduc

Philippe Parrot : Poème contemporain 67 : Viaduc

La « voie verte » aménagée entre Néris-les-Bains et Montluçon, dans l’Allier, suit le tracé de l’ancienne ligne de chemin de fer qui reliait Montluçon à Gouttières par la gare de Néris. Suite à la signature d’une convention entre le Ministère des Travaux Publics et La Compagnie du Chemin de Fer de Paris à Orléans, cette dernière […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 29 : Aux coeurs de s’entendre !

Philippe Parrot : Poème contemporain 29 : Aux coeurs de s’entendre !

Entre ce que je pense et voudrais exprimer ; entre ce je crois exprimer et ce que je dis… Entre ce que vous croyez entendre et ce que vous écoutez ; entre ce que vous voudriez écouter et ce qui vous est confié… Entre ce que nous voudrions saisir et ce que nous comprenons ; […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 28 : Un jour, ailleurs, ensemble…

Philippe Parrot : Poème contemporain 28 : Un jour, ailleurs, ensemble…

Comme une illumination, un matin, au réveil, si las des vicissitudes de la vie ! Des images qui s’enchaînent ; des mots qui s’entrechoquent ; des sensations qui taraudent ; des sentiments qui régénèrent. Enfin, des espoirs qui renaissent… Et, soudain, le cœur qui s’emballe, la raison qui défaille et l’horizon qui s’éclaircit… immense, prometteur et sans fin ! […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 4 : Rame d’âme

Philippe Parrot : Poème contemporain 4 : Rame d’âme

Qui n’a jamais rêvé de s’affranchir des innombrables tutelles — lois, règles, normes, devoirs, obligations, j’en passe et des meilleurs ! — que la société nous impose ? Seules garantes de l’Ordre Public qui concourt à l’exercice du travail et à la production de nos « chers » biens, elles s’imposent à nous comme des […]

Lire la suite... 0 commentaires

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus