Archives des tags : folie

Philippe Parrot : Poème contemporain 346 : L’étoile et le funambule

346 - Le funambule et l'étoile

Giorgio n’avait jamais eu de cesse, tout au long de sa carrière de funambule, de tendre son filin d’acier toujours plus haut : entre des poteaux, entre des maisons, entre des buildings, entre des gratte-ciels, entre des collines, enfin, aujourd’hui, entre les deux sommets les plus élevés du monde… Bien qu’à cette occasion, il marchât au […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 316 : Femme dans un miroir

316 - Femme dans un miroir 2

Seule, face à la glace, Marthe s’abandonne dans une pose languide. Le regard vague, ses cheveux noués de côté et son beau visage incliné — tout à ses souvenirs et aux émois qu’ils suscitent dans sa chair — elle cache son ventre dans les plis de leur drap, gagnée par une pudeur soudaine. Tant ses […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 288 : De l’autre côté…

288 - De l'autre côté

De l’autre côté de l’horizon, il y aura toujours maints continents où vivent des êtres que nous ne connaîtrons jamais… De l’autre côté des frontières, il y aura toujours maints pays où séjournent des étrangers que nous ne connaîtrons jamais… De l’autre coté de la ville, il y aura toujours maintes campagnes où travaillent des […]

Lire la suite... 2 Commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 287 : Histoire de fou

Danse du dragon

Un oiseau dans sa cage, la cage dans une gare, un Monsieur-au-cigare qui la tient… Une femme sur le quai et, caché dans son sac, un vieux chat déluré… Un gendarme sur ses gardes, son molosse affamé… Un chinois au visage chafouin, entre ses mains un bocal, et, dans l’eau, un poisson, à tête de […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 286 : Rêve de vieux fou

286 - Rêve de vieux fou

Où l’imagination, sans frein ni limites, veut-elle parfois nous entraîner ? Où les associations d’idées, absurdes et incontrôlables, veulent-elles par hasard nous mener ? Où les mots, enfilés comme des perles les unes après les autres, veulent-ils à l’occasion nous conduire ? Inutile de chercher ! Notre raison s’épuiserait en vain à suggérer des réponses « sensées » à […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 281 : Âme en voyage

281 - Ame en voyage

D’ordinaire, la fonction du langage, objectivé à travers des sons ou des signes, est de véhiculer des idées ou des ordres. Il permet ainsi aux hommes de partager des pensées différentes ou d’engager des actions communes. Il est donc un facteur essentiel dans la formation et la pérennité des groupes, permettant la transmission des savoirs […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 263 : Femmes sous le joug

263 - Femmes sous le joug

À chaque fois, ce sont toujours les mêmes qui font les frais des guerres : d’abord les morts, ensuite les vaincus, enfin les civils. Et parmi ces derniers, trop souvent les femmes… En effet, impliquées d’office dans des conflits orchestrés par les hommes sans qu’elles aient voix au chapitre, elles sont tout à la fois victimes […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 256 : Effrontée Lolita

256 - Effrontée Lolita

Provinciale fraîchement débarquée, elle profite de l’été radieux pour visiter Paris durant quelques jours, désireuse de conquérir la ville, sûre de sa beauté solaire. Fantasque et raisonneuse, ingénue et mutine, elle se sent invincible, convaincue d’avoir tous les droits sous prétexte qu’elle est attirante du haut de ses vingt ans… Vêtue d’une courte robe à […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 245 : Vous, ma folie douce…

245 - Vous, ma folie douce

Dans son livre « Histoire de la folie à l’âge classique », Michel Foucault analyse la fonction du « Fou » dans notre monde occidental. Il montre ainsi qu’après avoir été respecté et parfaitement intégré dans la société sous prétexte qu’il était le seul détenteur d’une vérité que l’homme sensé ne pouvait entrevoir — au Moyen-Âge parfois nommé, à […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 241 : T’enlever !

241 - Te garder !

Patrick avait accompagné Solène à la gare. Svelte et élégante, enveloppée dans un manteau beige ceinturé à la taille qui soulignait davantage encore sa taille de guêpe, elle semblait déjà ailleurs, l’esprit lointain, le cœur désenchanté, à voir le froid regard qu’elle lui jeta une dernière fois, juste avant de monter dans le train. S’il […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 240 : Chaos des choses et des mots

240 - Chaos des mots

Parfois — sans que l’on sache vraiment pourquoi — voilà l’esprit qui s’emballe et passe soudainement en mode automatique ! Les mots s’enchaînent les uns après les autres, au fil d’un déroulé d’images a priori dénuées de sens et privées de liens. La raison étrangement impuissante, cette production s’effectue alors, indépendamment de notre volonté, en suivant […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 239 : Coupable et mortelle pensée

239 - Coupable et mortelle pensée

Qu’il s’agisse de réflexions ou d’images, dès lors que les unes comme les autres accaparent journellement l’esprit d’un homme au point qu’elles interfèrent à tout instant sur son existence, il s’ensuit que le bougre, victime d’un tel sortilège, perd rapidement toute autonomie et toute capacité à faire autre chose que ce que pensée et imagination […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 225 : L’encordée

Kaléidoscope bichromie

De passage dans une ville cosmopolite, connue pour ses nuits de plaisirs, elle déambulait dans les rues pour tuer l’ennui, seule et privée de son mari durant quelques jours. La foule était nombreuse, à cette heure, sur la large avenue lorsqu’elle l’avait aperçu au loin, dépassant d’une tête la plupart des passants. Sa crinière flamboyante, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Tous mes poèmes contemporains par ordre chronologique (101 à 200)

Homme seul sur un toit

Vous aimez mes poèmes, partagez cette page ! Vous contribuerez ainsi à leur diffusion. Merci. Le 21 mars dernier, c’était la  Journée Mondiale de la Poésie ! Voilà un bon prétexte pour décider de vous faciliter l’accès à tous mes poèmes, en les rassemblant dans un même article. Vous pourrez ainsi, en fonction de votre […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 196 : Suicidaires amours

196 - Suicidaires amours

Quand la relation amoureuse entre deux êtres s’avère exclusive sous prétexte qu’elle est passionnée, il est évident qu’une conception aussi possessive de l’autre, engendre parfois, à la moindre transgression du pacte, une blessure narcissique si profonde qu’une perception délirante de la réalité peut se substituer à la raison et conduire à lever toute inhibition, poussant […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 193 : Sublime apparition

Femme désert

J’avais laissé derrière moi un passé trop pesant, avec ses amours tumultueuses et ses choix douloureux, égaré volontaire dans un immense désert où je savais fatalement me perdre tôt ou tard. Je marchais depuis des heures, hagard sous un soleil de plomb, sentant rapidement mes forces s’amenuiser, quand, au beau milieu des dunes, au sommet […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 176 : Partager le monde

Gabriella Giandelli pour le monde.fr

Il y a tant de folies, d’aveuglements et d’illusions dans la passion amoureuse que le cœur peut parfois ne pas s’empêcher de refaire le monde dans le sens qu’il souhaite, malgré la dureté de la réalité, l’évidence des situations, l’irréversibilité des choses. Et quand bien même les arguties de la raison lui démontrent de manière […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 165 : Décrocheur d’étoiles !

Décrocheur d'étoiles...

Il y avait au 19ème siècle l’allumeur de réverbères qui quadrillait chaque soir son quartier pour éclairer trottoirs, rues et avenues. Muni d’une perche, il marchait d’un bon pas, poussé par les impératifs de sa tournée, s’arrêtant à chaque lampadaire pour ouvrir l’arrivée du gaz et enflammer le bec de la lanterne. À l’instar de […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 161 : Ni la raison, ni l’amour. L’éther !

Ether

Michel Foucault (1926/1984), dans son livre « Histoire de la folie à l’âge classique » soulignait qu’il fallut attendre le 19ème siècle pour que le fou soit systématiquement enfermé en institution, sous prétexte qu’il devenait dérangeant aux yeux d’une bourgeoisie triomphante, trop attachée aux avancées de la raison comme aux principes de la morale. C’est vrai […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 153 : Vertiges de la solitude

Voyageur face à une mer de nuages

Que cherche cet homme confronté à une vertigineuse solitude ? Sans doute à fuir ses semblables et ses démons, désireux de trouver, loin de la civilisation, les réponses aux questions qu’il se pose… Au terme d’une marche périlleuse qui lui montra combien il faut être déterminé pour atteindre un but, le voilà parvenu au milieu des […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 150 : Oniriques errances en Pays Imaginaire

Naissance de Vénus - Botticelli

Initialement, il s’agissait dans mon esprit d’écrire une « histoire un peu longue » pour marquer la présentation de mon 150ème poème. Rien de plus ! Dès lors, à la fin de la première strophe, je n’imaginais pas un seul instant m’embarquer dans une aventure aussi bizarre qui m’accaparerait le cœur et l’esprit pendant neuf jours, allant […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 129 : Envoûtante Arlésienne

L'arlésienne

Bien des femmes « jouent l’arlésienne » dans le cœur des hommes… Elles hantent leur esprit, ils en parlent beaucoup, ils les attendent constamment mais elles ne viennent jamais. En fait, on doit l’expression à Alphonse Daudet (1840/1897) qui fait apparaître ce personnage dans une des histoires de son recueil : « Les lettres de mon moulin », publié en […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 127 : Si béantes lèvres

Duvaucey - Ingres

L’œuvre d’Egon Schiele (1890/1918) est empreunte d’un érotisme exacerbé, fasciné qu’il est par le Nu qui trahit sans faux-semblant la précarité de la chair et la force des pulsions. Sur la base de coloris aux tons brun, rouge et noir qui amplifient l’aspect dérangeant de ses personnages, il saisit le corps humain dans un « coup […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 119 : Esprit hanté

Duvaucey - Ingres

Nathan regardait son modèle à travers l’objectif de son appareil. Sidéré par sa beauté ! Cette touriste étrangère qu’il avait rencontrée quelques jours plus tôt baguenaudant sur les boulevards parisiens, svelte et gracieuse dans le tailleur strict qu’elle portait, était à cette heure devant lui, nue dans son studio, assise à même le sol, ses jambes […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 97 : Remember me !

Edith Piaf

Édith Piaf est née le 19 décembre 1915 à Paris. Son père, Louis Alphonse Gassion, est artiste de cirque et Annetta Maillard, sa mère, chanteuse de rue. Après l’avoir confiée à l’âge de 18 mois à sa grand-mère paternelle, son père la reprend en 1922 pour lui faire partager sa vie de saltimbanque. En 1930, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 91 : Rédemptrice retraite

Jardin japonais

Le jardin japonais, organisé le plus souvent autour d’un bâtiment — résidence ou temple — depuis lequel il est destiné à être vu, obéit à trois principes : 1/ la reproduction de la nature en miniature afin de rassembler au sein d’un même espace des environnements éloignés dans la réalité (montagnes, lacs, rivières, mer) ; 2/ le […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 85 : Mon ange, si démon !

Mi-ange, mi-démon

Rares sont les femmes qui conjuguent tout à la fois beauté, intelligence, sensibilité et sensualité. Mais, quand se trouvent réunies en une même personne autant de qualités, ceux qui la côtoient ne peuvent que prendre conscience du privilège qu’ils ont de partager avec elle des moments de vie. Car de telles femmes sont vraiment l’incarnation […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 83 : Aguirre

Klaus Kinski dans Aguirre

« Aguirre, la colère de Dieu » est un film allemand réalisé par Werner Herzog et sorti sur les écrans en 1972. Il raconte l’incroyable odyssée, au 16ème siècle, d’un groupe de conquistadors – prêtre, soldats, gentilshommes – qui traverse la jungle péruvienne afin de découvrir l’Eldorado. Mais, suite à l’enlisement de la troupe dans des marais, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 69 : Belles inconnues

Belle inconnue

Chaque jour, il nous arrive de croiser la fugace silhouette d’une femme qui nous trouble vivement bien qu’on l’aperçoive un bref instant. Qu’elle soit à marcher dans la rue, à conduire un véhicule, à regarder par la fenêtre, à voyager en face de soi, à s’exposer sur internet, à chaque fois sa lointaine et impalpable […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 63 : Impala

Impala

L’impala est une variété d’antilope qui ressemble aux gazelles et aux cerfs. Il vit dans les savanes où l’herbe abonde. Sa robe est d’un brun rougeâtre sur le dos et beige sur les côtés. Son ventre, ses lèvres et sa queue sont blancs. Il a, en outre, des lignes noires au bout des oreilles, sur […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 55 : Plongée dans de tempétueux abysses

Tempête

Quand la barbarie avance masquée, toute vêtue de noir… Quoiqu’il soit évident qu’il faille condamner les exécutions sommaires de ces dernières semaines, orchestrées, dans des conditions horribles, par des groupes extrémistes qui s’appuient sur la religion et la terreur pour légitimer et asseoir leur pouvoir, il ne faudrait pas pour autant en conclure que le […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 41 : Corps et âme, au diable !

Le Prince des ténèbres

Ah ! Sentir en soi la vie bouillonner, envahi par des désirs, bien ancrés dans le ventre, qui nous submergeraient pour exacerber nos émotions, bien enracinées dans le cœur, quelle indicible ivresse… Oui, laisser aller notre nature profonde, sans limite, sans frein, pour vivre jusqu’au bout nos passions, emporté par d’inextinguibles élans qui nous donneraient […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 36 : Mouvements et sortilège

Femme masquée

Les chemins que l’existence nous amène à prendre, ne sont jamais aussi sûrs et rectilignes que nous le souhaiterions. Il nous faut donc suivre ses tortueux méandres d’approche et d’éloignement, de séparations et de retrouvailles, tout en gardant une seule ligne de conduite : ne rien perdre et profiter de tout. S’enrichir du passé, se […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 33 : Elle dit non, mais…

Face à face

La première fois ! Aveuglée par ses désirs, tenaillée par ses émois, tétanisée par sa gaucherie, la voilà pourtant confrontée à l’expérience de l’amour ! Dans cette quête de l’autre – poussée par un élan qu’elle cerne encore mal : une légitime exigence de bonheur ou une irrépressible envie de jouir, ou les deux à la fois ? […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 30 : Enchanteresses visions

Fille du Vent

Peut-être qu’un jour, si l’inspiration rejaillit, la Fille du Vent deviendra-t-elle l’héroïne d’une histoire… Une femme déconcertante, si naturelle et spontanée dans ses élans qu’elle ne s’épanouit qu’à vivre dans l’instant, portée par les seules émotions d’un cœur pur et aimant, peu soucieux des préjugés comme des interdits. En somme, une pythie éclairée, venue d’ailleurs […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 1 : Amours inavouables

Femme nue

Certaines passions amoureuses sont si tempétueuses qu’elles poussent les amants à transgresser d’un commun accord bien des interdits. Dès lors, à se livrer à des pratiques guère orthodoxes que nos sociétés bien pensantes condamnent, il s’ensuit qu’elles demeurent inavouables, cantonnées le plus souvent dans la sphère privée, derrière les épais rideaux de l’alcôve. À l’image […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 216 : Ainsi séparent les différences

Ce texte témoigne de la curieuse et incompréhensible envie, apparue il y a quelques jours, d’écrire une nouvelle version de […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 39 : A nos différences.

À l’opposé du principe d’égalité qui conduit à formater les hommes et à occulter leur singularité, prôner le respect de […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 353 : S’aimer

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 21 OCTOBRE 2018 DANS LA MATINÉE De nouveau, un exercice de style ! Prenant un réel plaisir […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 352 : Sales va-t-en-guerre !

De nouveau, un exercice de style ! Prenant un réel plaisir à alterner les formes poétiques — tantôt codifiée, tant libre […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 351 : Idées noires

Pour peu qu’une peine de cœur nous abatte ou qu’une douleur au corps nous épuise, il y a toujours dans […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 350 : Faim des mots

Défait par les angoisses que génère son mode de vie ; tourmenté par la quête d’un sens à sa vie qui […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 349 : L’hétaïre

Le corbillard roulait à faible allure pour permettre à chacun de se recueillir quelques instants au passage de celle qui […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 348 : Yasmine

Initialement, il y avait l’envie d’écrire un énième exercice de style en jouant sur des rimes en « ine », en « ité », […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus