Archives des tags : gare

Philippe Parrot : Poème contemporain 336 : Baisers volés en gare

336 - Baisers volés en gare

Comme chaque matin, leur train de banlieue respectif s’engageait, en même temps, de part et d’autre du quai 13. Aussitôt à l’arrêt, les portières à peine ouvertes, voilà que le flux des travailleurs, pressés et stressés, se répandait sur l’asphalte, vague humaine qui déferlait vers les bouches de métro. Quant à eux, seules comptaient leurs […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 287 : Histoire de fou

Danse du dragon

Un oiseau dans sa cage, la cage dans une gare, un Monsieur-au-cigare qui la tient… Une femme sur le quai et, caché dans son sac, un vieux chat déluré… Un gendarme sur ses gardes, son molosse affamé… Un chinois au visage chafouin, entre ses mains un bocal, et, dans l’eau, un poisson, à tête de […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 220 : Retrouvailles

Gare de Lisbonne - Photo de Nelson L

Voilà trois décennies qu’ils correspondaient à l’occasion des vœux du Nouvel An, chacun dans des villes distinctes, lié par des attaches familiales et professionnelles. Mais leur amour de jeunesse, pour l’un et l’autre le premier, les avait si profondément marqués qu’il était à jamais resté enfoui dans leur cœur. Cette année passée ensemble — alors […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 173 : Salle des Pas Perdus

173 - Salle des Pas Perdus

S’asseoir sur un banc, dans la Salle des Pas Perdus d’une gare, c’est comme aller au théâtre, sauf que la scène qui vous fait face, ne surplombe pas le parterre… Au beau milieu des voyageurs, nonchalants ou non, détendus ou non, heureux ou non, vous êtes bel et bien sur les planches, participant au même […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 46 : Quai de gare

Amoureux sur un quai de gare

Une gare n’est rien d’autre qu’une immense « Salle des Pas Perdus » où des centaines de voyageurs transitent quotidiennement par obligation comme par plaisir. À cette occasion, chacun perçoit cet espace impersonnel comme une invisible frontière qui sépare deux territoires : celui où l’on n’est déjà plus là et celui vers lequel on se rend. No […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 169 : Sur les pas d’une femme…

Être un rêveur invétéré présente au moins un avantage. À privilégier les images plutôt que les personnes qui les inspirent, […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 101 : Passante endeuillée.

Il y a plus de quarante ans maintenant, je m’étais assis sur un banc, boulevard Edgar Quinet, à Paris, tout […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 69 : Belles inconnues

Chaque jour, il nous arrive de croiser la fugace silhouette d’une femme qui nous trouble vivement bien qu’on l’aperçoive un […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 366 : Trahison de printemps

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 20 JANVIER 2019 DANS LA MATINÉE Photo libre de droit trouvée sur Pixabay.com ( Auteur : […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 365 : Marianne, l’Ordre et la Liberté

À transcender la simple illustration de la manifestation des Gilets Jaunes organisée sur les Champs-Élysées le 15 décembre 2018, la […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 364 : Le butor et la rêveuse

Lascive par nature, libertine par choix, j’aime ces nuits agitées, sans amant dans mon lit, où je compense mes manques […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 363 : Accroché à ton sein

Jeune mère depuis peu, Maude allaite son enfant… Cependant, lorsque les grands-parents le gardent et qu’elle part se prélasser avec […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 362 : Peyo

Issu d’une des dernières familles de cavaliers fauconniers d’Algérie, Hassen Bouchakour est tout à la fois un gymnaste, un contorsionniste […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 361 : Du temps qui reste…

Il arrive toujours un temps, dans l’existence, où le corps ne cesse de se rappeler au bon souvenir de celui […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus