Archives des tags : homme

Philippe Parrot : Poème contemporain 402 : Ecoute le chant du vent

402 - Ecoute le chant du vent

Amateur d’éternelles errances à travers le monde — qu’il s’agisse des terres ou des mers, des plaines ou des montagnes, des pôles ou des tropiques — insaisissable et conquérant, imprévisible et inconstant, enveloppant et doux, destructeur et violent, rien n’arrête mes élans. Brises ou tempêtes — quelque forme que je prenne — je ne me lasse […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 399 : Dichotomie

399 - Dichotomie

S’il n’est jamais évident de définir avec précision ce qu’est la pensée, il s’avère plus difficile encore de cerner ce que serait l’âme. Si la première apparaît comme un mode de représentation mentale qui permet d’analyser le réel pour ensuite agir dessus, la seconde peut être perçue comme une sorte « d’essence » spirituelle. Consubstantielle à la […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 395 : Quelle chose étrange…

395 - Quelle chose étrange

Si l’homme exerce une domination sans partage sur la Nature qui lui permet de la transformer à sa guise, c’est qu’il jouit d’un attribut que nul autre être vivant ne possède : la Pensée. Processus psychique lié à la pleine conscience, c’est une aptitude qui consiste en une réaction mentale à notre perception de la réalité, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 394 : Tes pas dans les landes

394 - Tes pas dans les landes

La lande désigne un territoire constitué de sols pauvres (calcaires ou siliceux) recouverts de fourrés ou de buissons denses où poussent une végétation d’arbrisseaux (bruyère, genêt, buis, ajonc, fougère, aubépine, églantier) de faible hauteur (pas plus de deux mètres). Ce type d’habitat est répandu dans le monde entier, en zone sèche comme en zone humide, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 392 : Féminicides

392 - Féminicides

Le terme « féminicide » commença à être juridiquement utilisé en Amérique Latine (notamment après les meurtres des sœurs Mirabal, toutes trois assassinées en novembre 1960 en Républicaine Dominicaine). Vulgarisé ensuite aux États-Unis dans les années 1980, il apparaît en France en 2015 avec son introduction dans « Le Robert ». Ce mot se distingue de l’homicide en ce […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 390 : L’homme au tatouage

390 - L'homme au tatouage

Il avait très vite eu la certitude qu’elle allait littéralement le « posséder », envoûté qu’il était par sa beauté, son intelligence et sa sensibilité. Incandescente dans ses façons d’être et de penser, elle vouait à l’instant une telle adoration que sa vie s’ordonnait autour de ses seuls désirs qu’elle n’avait de cesse de vouloir […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 386 : Viens en moi !

386 - Viens en moi

Je t’attends sous le drap, nue. Glisse-toi dans la soie et pose tes mâles mains sur ma peau ! Voyageuses, qu’elles sentent dans mon dos des frissons l’envahir, sur mon ventre des spasmes le traverser ! À cet instant où mes sens m’assaillent, laisse-moi prendre plaisir à être, pour cette nuit, ta soumise. Je veux […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 383 : L’ultime pont

383 - L'ultime pont

Zone tampon entre deux aires que la Nature a séparées par une rivière, un fleuve ou un bras de mer, le pont est bel et bien une sorte de no man’s land suspendu entre ciel et eau, un espace neutre qui n’appartient à aucune des deux berges. Ni celle d’où l’on vient, ni celle vers […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 378 : Gueule cassée, âme perdue

378 - La guerre finie, vivant mais

Lettre imaginaire d’un Poilu : « Ma Matoune. En cette aube du 13 octobre 1916, sous une pluie glaçante qui traverse mon uniforme, las de geler sur place et de patauger dans la boue de la tranchée, à quelques centaines de mètres des positions « boches », je profite de la relève pour me réfugier dans notre casemate […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 375 : Halte en bord de mer de jour

375 - Halte en bord de mer 2

Il y a quelques jours, en allant sur le profil de l’association « Les Sabots du Cœur » créée par Hassen Bouchakour, la photo où il contemple l’océan avec son fidèle compagnon, Peyo, m’a touché. En effet, à rendre régulièrement visite, avec son cheval, à des personnes en Ehpad ou en service de soins palliatifs, l’on peut […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 374 : Qui et qui

374 - Qui et qui

C’est en me remémorant le film de Blake Edwards : « Victor, Victoria » sorti en 1982 que l’idée d’écrire ce texte m’est venue. À l’image de l’héroïne du film, Victoria Grant, une chanteuse en mal de succès qui accepte de se faire passer pour un homme qui se ferait lui-même passer pour une femme, j’ai voulu, moi aussi, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 368 : Guerres de religion

368 - Guerres de religion

Dans bien des religions, sous couvert de Livres « Sacrés » censés transcrire les paroles d’un dieu omniscient et omnipotent, les Fidèles les plus habités par la Foi, ne peuvent s’empêcher de vivre leurs croyances en s’attachant, au sens strict, à la lettre plutôt qu’à l’esprit des Textes. Convaincus dès lors qu’il s’agit là de vérités intangibles […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 366 : Trahison de printemps

366 - Trahison de printemps

Elle était l’unique fleur alentour et nulle vie, autre que la sienne, n’existait en ces lieux. Haut perchée sur sa tige, par la délicatesse de ses pétales et la puissance de son parfum, elle incarnait étrangement la beauté sur cette aire inhabitée, aussi sinistre qu’un paysage lunaire. Elle vivait là depuis des temps immémoriaux, dans […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 363 : Accroché à ton sein

363 - Accroché à ton sein - 2

Jeune mère depuis peu, Maude allaite son enfant… Cependant, lorsque les grands-parents le gardent et qu’elle part se prélasser avec Eric dans les Calanques, après les joies de la baignade dans une crique isolée et connue d’eux seuls, ils aiment s’allonger, nus, sur le sable, ravis de profiter des brûlantes caresses du soleil sur leur […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 361 : Du temps qui reste…

361 - Du temps qui reste

Il arrive toujours un temps, dans l’existence, où le corps ne cesse de se rappeler au bon souvenir de celui qu’il incarne, triviale manière de mettre en évidence des aptitudes qui déclinent et des maux qui s’installent. Malgré son dépit, le vieillard ne peut que s’accommoder de ce pitoyable état d’autant que son esprit perd […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 352 : Sales va-t-en-guerre !

352 - Sales va-t-en-guerre !

De nouveau, un exercice de style ! Prenant un réel plaisir à alterner les formes poétiques — tantôt codifiée, tant libre —  la découverte récente de ce qu’était « le rondel » m’a donné l’envie de me prendre au jeu et d’en écrire un. Très prisé entre le 14ème et le 16ème siècle, « le rondel », d’origine […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 350 : Faim des mots

350 - Faim de mots

Défait par les angoisses que génère son mode de vie ; tourmenté par la quête d’un sens à sa vie qui le pousse parfois à adhérer à des croyances mortifères ; assujetti aux diktats d’une Raison qui inhibe les élans de son cœur ; enfin, limité par l’étroitesse de ses partis pris qui l’empêche d’accorder sa confiance, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 341 : Manières d’être

341 - Manières d'être

Inféodé à une société de consommation qui vise à produire toujours plus de biens ; prisonnier d’un monde de l’image qui pousse à s’exhiber pour avoir la sensation d’exister ; enfin, assujetti à un environnement de normes qui standardisent nos esprits, chacun d’entre nous tente malgré tout d’échapper à ce formatage en règle — véritable aliénation — […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 332 : Bois Belleau

332 - Bois Belleau

Il y a maintenant tout juste cent ans, à quelques mois de la fin de la Première Guerre Mondiale, avaient lieu d’âpres combats au Bois Belleau, à proximité de Château-Thierry (02400). En effet, suite à une offensive des troupes allemandes en mai 1918 dans l’Aisne, ces dernières étaient arrivées jusqu’à la ville natale de Jean […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 331 : Homme dans les ténèbres

331 - L'homme dans les ténèbres

Retiré dans quelque pièce d’une vaste demeure, assis — pourquoi pas ? — tout contre un bureau, le coude de son bras gauche posé dessus et sa main appuyée contre son front, cet homme, au visage à moitié caché par la pénombre, semble plongé dans un profond abattement. Accablé par le poids de remords ? de regrets ? […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 329 : Braises ou cendres

329 - Braises ou cendres

Gilles arpentait la Place Clichy, à Pigalle, lorsqu’un rabatteur l’avait accosté pour l’inviter à découvrir une boite de strip-tease. Légèrement éméché, il s’était laissé convaincre de le suivre et, quelques minutes plus tard, voilà qu’il s’était retrouvé dans une salle où s’effeuillaient d’étranges et ravageuses beautés ! Après son spectacle — durant lequel elle n’avait […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 326 : Émi et la colombe

326 - Emi et la colombe

Comme elle le faisait depuis quelques années, Émi attendait avec impatience l’arrivée de la colombe sur le rebord de la fenêtre. En effet, dès les premiers jours du printemps, l’oiseau débarquait d’on ne sait où pour fêter avec elle la nouvelle saison, ne cessant de roucouler bruyamment et de faire d’incessantes révérences derrière la vitre. […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 321 : L’écureuil et la fin du monde

321 - L'écureuil et la fin du monde

Un vieux chêne mort, un écureuil amoureux de la lune nichant dans une de ses branches… Une abeille déboussolée par la mort de sa reine, en quête de miel et d’autre chose, mais de quoi… Une diablesse venue d’ailleurs, mais d’où, pour accoucher d’un monstre qui régnerait sur la ruche… Une horde de soudards, barbares […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 317 : L’eau du lac

317 - L'eau du lac

Dans son roman « Le Jeu des Perles de Verre »,  Hermann Hesse (1877/1962) raconte l’exemplaire destin d’un érudit, Joseph Valet, désireux de vivre la culture d’une fière et noble façon. Après avoir rejoint « l’Ordre de Castalie » — une organisation de savants vouée exclusivement au savoir et à la pédagogie — et travaillé plusieurs années en son […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 292 : Suis ta route !

292 - Suis ta route !

Du fait de sa jeunesse et du vaste champ des possibles qui s’offrait par conséquent à lui — du moins dans l’Absolu ! — Jacques ne discernait pas encore la voie qui donnerait un sens à sa vie. Trop raisonneur et trop exigeant, en permanence dans la retenue, il ne pouvait s’abandonner aux charmes de l’instant, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 232 : Peur de l’Autre-Monde !

232 - Peur de l'autre monde

Faux-cul que nous sommes, nous attribuons souvent le privilège de la sagesse aux personnes d’un âge avancé, sous prétexte qu’elles seules auraient la maturité requise pour émettre des jugements raisonnables. Foutaises ! Derrière la prétendue hauteur de vue des « sages » paroles que les vieux professent, se cache trop souvent cette sacrée dose de fatalisme […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 231 : La mer

229 - La mer

Occupant la majeure partie de la surface de la Terre, la mer fascine depuis toujours l’humanité par son étendue et sa profondeur. Mais, si elle force l’admiration tant ses limites indiscernables se confondent avec l’horizon et tant ses fonds inatteignables se perdent dans les ténèbres, elle effraie aussi par la violence de ses tempêtes qui […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Tous mes poèmes contemporains par ordre chronologique (101 à 200)

Homme seul sur un toit

Vous aimez mes poèmes, partagez cette page ! Vous contribuerez ainsi à leur diffusion. Merci. Le 21 mars dernier, c’était la  Journée Mondiale de la Poésie ! Voilà un bon prétexte pour décider de vous faciliter l’accès à tous mes poèmes, en les rassemblant dans un même article. Vous pourrez ainsi, en fonction de votre […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 200 : Une vie à rebours au fil des saisons

Au rythme des saisons

L’existence nous impose un parcours bien linéaire qui va de la naissance à la mort, en passant par l’enfance, la maturité et la vieillesse, sans que nous puissions à aucun moment interférer sur ce processus biologique. Mais rien n’empêche à la pensée — pour une fois délirante — de sortir de cet incontournable schéma pour […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 181 : Recherche désespérément !

181 - Recherche désespérément 1

Depuis l’avènement des réseaux sociaux, des médias et de la téléphonie mobile, nous ne cessons plus de communiquer en permanence. Hélas, si ces supports ont permis de développer considérablement le sentiment de proximité entre les personnes, ils ont tué, en contrepartie, l’intimité entre les êtres. En effet, enfermés dans nos bulles virtuelles, emprisonnés dans un […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 166 : L’homme et la rivière

L'homme et la rivière

S’accroupir sur la berge d’une rivière au cours paresseux et voilà qu’aussitôt une soudaine quiétude gagne notre esprit ! À ne pas nous laisser discerner la puissance de son courant, on croirait presque cette masse d’eau, dormante et immuable, prisonnière du cadre bucolique qui l’entoure. Pourtant, derrière cette impression faussement rassurante d’un monde où rien […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 158 : Noir déshabillé.

Déshabillé noir

Ô pouvoir magique des choses ! Qu’il s’agisse de les regarder ou de les toucher, à chaque fois leur existence à nos côtés suffit à embellir notre quotidien. En effet, — preuves indubitables d’événements vécus jadis — indépendamment de leur simple présence matérielle, elles parviennent à nous imposer une autre réalité, tout à la fois prégnante […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 155 : The danish girl

The danish girl 4

Réalisé en 2015 par Tom Hooper et sorti en janvier 2016, « The danish girl » s’inspire d’une histoire vraie : le poignant amour de Gerda Wegener (Alicia Vikander) et d’Einar Wegener (Eddie Redmayne), artiste danois qui fut la première personne à subir une chirurgie afin de changer de sexe. Devenue femme en 1930 sous le nom de Lili Elbe, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 148 : Deux coquelicots

Deux coquelicots

Deux amants reviennent en pèlerinage sur les lieux de leurs premières amours : un creux douillet derrière une haie qui les protégea jadis des regards. Et là, témoignage de leur passage, poussent, au milieu de mousse, deux coquelicots… Touchant rappel, ils témoignent à leur manière de ces ébats au cours desquels elle perdit sa virginité, quelques […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 141 : Cri dans le silence

Le cri d'Auguste Rodin

Poussés par le courant de nos tumultueuses existences qui génèrent stress et fatigue, peurs et doutes, nous nous débattons chaque jour pour rester la tête hors de l’eau, accomplissant vaille que vaille les tâches qui sont les nôtres, un bras tendu vers le ciel dans l’espoir qu’une main ne le saisisse et, croyons-le, nous sorte […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 140 : Chimérique ondine

140 - Chimérique ondine 2

En fait — à y regarder de plus près ! — nos existences se résument à la réalisation de ces tâches nécessaires au fonctionnement de la famille comme à l’accomplissement de ces devoirs nécessaires à l’organisation de la société. Qui veut résister à l’inévitable usure des sentiments qu’engendrent ces engagements, répétitifs et bien trop raisonnables, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 138 : Paroles de femme

Paroles de femme

Ces paroles de femme sont purement imaginaires et dénuées de tout fondement. Car quelle amante pourrait supporter de toujours attendre un homme perpétuellement absent ? À moins d’avoir la trempe d’une épouse de marin, aucune ! S’il s’avère donc légitime et souhaitable qu’elle vive sa vie sans se soucier le moins du monde d’un être aussi chimérique, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 131 : Baiser de la Camarde

Le baiser de Rodin

À peine nés, nous voilà tous assez vieux pour mourir ! Inhérente à la condition humaine, la mort se présente comme un événement d’une banalité confondante auquel nul n’échappe. Pourtant le paradoxe avec elle, c’est que — faute de pouvoir l’expérimenter avant qu’elle ne survienne — elle angoisse tous les hommes, synonyme à leurs yeux de […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 117 : Ravages du Temps…

Le temps qui passe

Si le Temps est ce cadre incontournable qui nous permet de mener à bien les actions nécessaires à notre épanouissement, il est aussi cet impassible devenir qui nous permet de voir notre corps croître et décliner. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le Temps est donc tout à la fois l’expression de notre puissance puisque […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 115 : Plaisirs de femme

Duvaucey - Ingres

Qu’il s’agisse d’un mari ou d’un amant, nul ne le saura jamais. Qu’importe ! Retranchée dans sa chambre, protégée par les gazes suspendues à son lit à baldaquin, elle se plaît à dormir là, dans son antre, convaincue que personne ne viendra jamais troubler ses désirs et ses rêves. Car, chatte jusqu’au bout des ongles, gracieuse […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 103 : Enfance assassinée

Jeunesse assassinée

Comment accepter l’inacceptable ? Comment supporter l’insupportable ? Comment, à l’annonce d’un tel drame, gérer « l’après » quand il vous ampute brutalement d’un être qui perpétuait votre chair, d’un être qui donnait sens à votre vie, d’un être qui détenait entre ses mains tant de promesses d’avenir ? Face à de telles horreurs et absurdités, douleurs et désir de […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 102 : Onirique amour

Onirique amour

« Nuit Blanche » est un court-métrage réalisé par le canadien Arev Manoukian. Il raconte l’histoire d’un homme et d’une femme qui, dans le Paris des années 1950, échangent un poignant regard. Ils ne se connaissent pas mais on peut pourtant imaginer que cette rencontre bouleversera leur vie. Pour saisir ce coup de foudre magique, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 98 : Du fard sur ses cils.

Belle endormie

Il avait pris la communication machinalement, tant accaparé par ses soucis professionnels qu’il était bien décidé à s’en prendre à l’imbécile qui le dérangeait en plein travail. Mais, contre toute attente, il n’avait pas proféré un mot. Le souffle coupé, bouleversé par la nouvelle, il avait remis brutalement son portable dans sa poche, sans même […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 97 : Remember me !

Edith Piaf

Édith Piaf est née le 19 décembre 1915 à Paris. Son père, Louis Alphonse Gassion, est artiste de cirque et Annetta Maillard, sa mère, chanteuse de rue. Après l’avoir confiée à l’âge de 18 mois à sa grand-mère paternelle, son père la reprend en 1922 pour lui faire partager sa vie de saltimbanque. En 1930, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 94 : Quatre saisons.

Automne

Quelles que soient les époques ou les sociétés, les hommes ont toujours cherché dans la nature des repères qui leur permettent non seulement d’organiser leur vie mais aussi de lui donner un sens. Le cycle des saisons avec ses changements radicaux qui reviennent d’une année sur l’autre, a toujours été l’un des plus importants car […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 93 : Premières amours

37°2 le matin

Ils sont jeunes, insouciants et enthousiastes, se sentant dans leur corps comme dans leur tête, bel et bien vivants et pleins de promesses. Au cours d’une promenade improvisée en pleine campagne, ils se livrent l’un à l’autre pour la première fois, faisant brusquement entrer dans leur vie feux, couleurs et absolu. Dès lors, animés par […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 91 : Rédemptrice retraite

Jardin japonais

Le jardin japonais, organisé le plus souvent autour d’un bâtiment — résidence ou temple — depuis lequel il est destiné à être vu, obéit à trois principes : 1/ la reproduction de la nature en miniature afin de rassembler au sein d’un même espace des environnements éloignés dans la réalité (montagnes, lacs, rivières, mer) ; 2/ le […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 86 : Faite pour aimer !

Duvaucey - Ingres

Certaines femmes ont une vision de l’amour qui, au-delà de nos conceptions et de nos pratiques très stéréotypées en la matière, relève d’une vraie philosophie de la vie, profonde et vécue, exemplaire et appliquée. Un peu à l’image des saints, elles font ce qu’elles disent et disent ce qu’elles font, à tout instant en adéquation […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 85 : Mon ange, si démon !

Mi-ange, mi-démon

Rares sont les femmes qui conjuguent tout à la fois beauté, intelligence, sensibilité et sensualité. Mais, quand se trouvent réunies en une même personne autant de qualités, ceux qui la côtoient ne peuvent que prendre conscience du privilège qu’ils ont de partager avec elle des moments de vie. Car de telles femmes sont vraiment l’incarnation […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Histoire courte n°12 : Le vieil homme sur le lac.

Barque sur un lac

C’était l’été. La barque tanguait légèrement, ballottée par les vaguelettes qui frisaient la surface du lac, en cette fin de journée où une légère brise s’était levée. Elle à l’avant, lui à l’arrière, ils s’étaient assis l’un en face de l’autre mais à distance, séparés par les rames déposées à leurs pieds. Et dans le […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 320 : L’aigle et les amants

Il y a quelques jours, je découvrais sur Twitter un écrit de Catherine Martinez : « On s’est reconnu ». Touché par l’extrême économie […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 250 : L’envol de l’aigle

L’aigle royal est un rapace de la famille des accipitridés. D’une taille allant de 60 cm à 1 m, d’une […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 217 : L’aigle cerf-volant

Le cerf-volant est un objet plus lourd que l’air et porté par le vent qu’on manœuvre du sol à l’aide […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 3 : L’aigle et l’enfant.

Photo bouleversante, dans ce face-à-face, deux destins se croisent. Qu’il s’agisse de l’homme ou de la bête, tous deux cherchent […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 403 : Apprends à écouter la mer…

Lorsque l’on ressent le besoin de se ressourcer, épuisé par la charge mentale que représente la gestion des soucis quotidiens, […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 402 : Ecoute le chant du vent

Amateur d’éternelles errances à travers le monde — qu’il s’agisse des terres ou des mers, des plaines ou des montagnes, […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 401 : Fin des faims

Jean détestait venir en ce lieu où son frère avait été placé d’office… Lui qui l’avait connu jadis débordant d’enthousiasme, […]

Philippe Parrot : Tous mes poèmes contemporains par ordre chronologique (401 à 500)

Vous aimez mes poèmes, partagez cette page ! Vous contribuerez ainsi à leur diffusion. Merci. Le 21 mars dernier, c’était […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 400 : Chiens de garde

Dans nos sociétés de consommation où le mode de production capitaliste est le principe fondateur de notre économie, indépendamment des […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 399 : Dichotomie

S’il n’est jamais évident de définir avec précision ce qu’est la pensée, il s’avère plus difficile encore de cerner ce […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus