Archives des tags : jeunesse

Philippe Parrot : Poème n°326 : Émi et la colombe

326 - Emi et la colombe

Comme elle le faisait depuis quelques années, Émi attendait avec impatience l’arrivée de la colombe sur le rebord de la fenêtre. En effet, dès les premiers jours du printemps, l’oiseau débarquait d’on ne sait où pour fêter avec elle la nouvelle saison, ne cessant de roucouler bruyamment et de faire d’incessantes révérences derrière la vitre. […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°302 : Détention provisoire

302 - Fleury-Mérogis

Avare de mots et solitaire, reclus dans un appartement en compagnie de livres, il vit en marge, à la frontière du réel, à l’écart de la vie sociale, en rupture d’orientation professionnelle. Hanté par d’innombrables questionnements, rongé par un mal-être chevillé au corps, en lutte contre toute forme d’autorité, il se cherche, déboussolé par notre […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°300 : La colombe, l’ours et le corbeau

300 - La colombe, l'ours et le corbeau 2

Un peu à la manière des fables de Jean de la Fontaine (1621/1695), l’idée m’est venue de mettre en scène des animaux pour évoquer le destin de deux êtres qui pourraient bien nous ressembler. Confrontés à cette fin avec laquelle il nous faut composer — que nous le voulions ou non ! —  ; poussés […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°298 : Déni des « ni » de Lily !

298 - Déni des ni de Lily

 Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Ils n’ont rien, sinon leur jeunesse, leur enthousiasme et leur amour… Aveuglés par l’illusoire sentiment que l’avenir leur appartient, du haut de leur vingt ans, aucune peur ne les inhibe. Portés par la passion, ils n’appréhendent ni l’aube qui […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°292 : Suis ta route !

292 - Suis ta route !

  Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Du fait de sa jeunesse et du vaste champ des possibles qui s’offrait par conséquent à lui — du moins dans l’Absolu ! — Jacques ne discernait pas encore la voie qui donnerait un sens à sa vie. Trop […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°273 : Meuf du 9-3 !

273 - La banlieusarde

  Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Au 19ème siècle, avec l’avènement de la révolution industrielle, le nord-est de Paris voit se développer fortement l’implantation d’usines pour une seule raison : le vent d’ouest empêche fumées et odeurs dérangeantes de se diriger vers la capitale ! Dès […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°243 : Hélène au carré

241 - Place des Etats-Unis année 1960

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci ! Adolescents, avant de nous rendre au lycée en lui emboitant le pas loin derrière, j’attendais souvent qu’elle passe devant ma maison avec ses copines, caché derrière le rideau d’une des fenêtres de notre salle à manger qui donnait […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°207 : Pèlerinage en bord de mer

Pélerinage en bord de mer

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. L’après-midi était bien avancée et, à l’approche de la fin de l’été, elle voulait absolument profiter de ce jour ensoleillé — sans doute l’un des derniers ! — avant que les premières fraîcheurs d’automne ne fassent leur apparition sur la […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°194 : Coeurs à nu…

Jeunesse

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. À l’heure où le fonctionnement des institutions démocratiques en Occident semble de plus en plus sclérosé, les élites freinant la mise en place des nouvelles modalités d’exercice du pouvoir que permettraient les techniques de communication numérique en terme de […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°169 : Sur les pas d’une femme…

169 - Sur les pas d'une femme

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Être un rêveur invétéré présente au moins un avantage. À privilégier les images plutôt que les personnes qui les inspirent, il s’ensuit qu’à tout instant l’existence lui offre l’occasion de plaisantes échappées. Ainsi, lorsqu’une gracieuse silhouette féminine retient son […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°167 : Intemporel amour

Amoureux sur un banc

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Au hasard d’une promenade dans une ville inconnue, au terme d’une longue errance sans but précis, deux jeunes amoureux se réjouissent de découvrir, un peu à l’écart du brouhaha du centre ville, un parc. Rieurs, ils y entrent, se […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°139 : A Lola Ouzounian, nos tendres pensées…

P 139 : Lola Ouzounian Victime Bataclan

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. En ce jour où les Français rendent un dernier hommage aux victimes de l’attentat du 13 novembre 2015 au Bataclan — notamment lors d’une commémoration aux Invalides en présence du Chef de l’État et des membres du gouvernement — […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°137 : Balles au Bataclan 13 novembre

Bataclan le 131115 après le drame

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Il y a tout juste une semaine maintenant, des terroristes pénétraient à l’intérieur du Bataclan, salle de spectacle parisienne, où se déroulait un concert. Plus de 1 000 personnes se pressaient là — jeunes trentenaires pour la plupart — désireuses […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°135 : Ô temps d’une rose !

Ô temps d'une rose

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Si nul n’arrête le cours du Temps qui poursuit ainsi son devenir inexorable, indifférent à notre sort, les hommes y trouvent néanmoins leur place en inscrivant leur destinée dans un cadre éphémère et changeant — le leur ! — nommé « […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°98 : Du fard sur ses cils.

Belle endormie

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Il avait pris la communication machinalement, tant accaparé par ses soucis professionnels qu’il était bien décidé à s’en prendre à l’imbécile qui le dérangeait en plein travail. Mais, contre toute attente, il n’avait pas proféré un mot. Le souffle […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°93 : Premières amours

37°2 le matin

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Ils sont jeunes, insouciants et enthousiastes, se sentant dans leur corps comme dans leur tête, bel et bien vivants et pleins de promesses. Au cours d’une promenade improvisée en pleine campagne, ils se livrent l’un à l’autre pour la […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°61 : Cycle de nos vies.

Samsara

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. À nos yeux d’Occidentaux matérialistes, l’existence s’inscrit dans un devenir historique, déterminé par des limites exclusivement spatiales et temporelles. Chaque génération accomplit son destin en assimilant les savoirs hérités des précédentes, avant de léguer aux suivantes les techniques, sciences […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°54 : なでしこ芸北さくら

Femme sous un cerisier

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. L’acrostiche est un exercice particulier. À s’obliger à ce que la première lettre de chaque vers d’un poème constitue au final un mot qui puisse être lu verticalement, impose des contraintes qui figent, dans un cadre arbitraire, la forme du […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°53 : Bon anniversaire.

53 - Bon anniversaire

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Il y a plus d’un an, à partager au quotidien les difficultés de mon fils cadet qui s’interrogeait alors sur la justesse du cursus qu’il avait choisi, j’avais vite perçu combien cette période charnière — à l’approche du seuil symbolique […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°33 : Elle dit non, mais…

Face à face

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. La première fois ! Aveuglée par ses désirs, tenaillée par ses émois, tétanisée par sa gaucherie, la voilà pourtant confrontée à l’expérience de l’amour ! Dans cette quête de l’autre – poussée par un élan qu’elle cerne encore mal : une légitime […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°12 : Leurs yeux dans mon miroir

Regards

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Un homme une femme et un miroir ! Qui sont-ils ? Peu importe puisqu’ils nous sont si proches. Beaux, jeunes et côte à côte, leur tempe et leur main se touchent. Presque ! Lointains et impassibles, ils ne livrent […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème n°8 : A deux sang pour sang.

A deux sang pour sang

Vous aimez ce poème, partagez-le ! Vous contribuerez ainsi à la diffusion de mes mots. Merci. Une page qui se tourne ! À l’occasion du passage-éclair de son fils aîné, parti poursuivre ses études loin de la maison familiale, un père se retrouve à discuter avec ses deux garçons, le plus jeune sur le point […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier n°250 : L’envol de l’aigle

L’aigle royal est un rapace de la famille des accipitridés. D’une taille allant de 60 cm à 1 m, d’une […]

Philippe Parrot : Poème d’hier n°238 : Grand-Duc

Toute plaisanterie mise à part, il faut d’abord se défaire de cette idée simpliste suivant laquelle la chouette serait la […]

Philippe Parrot : Poème d’hier n°110 : Voyage initiatique

Qui, longeant les quais d’un port de pêche, à l’heure de la criée, quand les poissons fraîchement péchés sont débarqués […]

Philippe Parrot : Poème d’hier n°48 : Merle noir.

Depuis plus d’un an, il avait pris l’habitude d’investir régulièrement le jardinet, trouvant dans le feuillage persistant d’un épineux un […]

Philippe Parrot : Poème n°336 : Baisers volés en gare

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 24 JUIN 2018 A 11 HEURES Photo libre de droit trouvée sur Pixabay.com ( auteur : […]

Philippe Parrot : Poème n°335 : La sirène et les marins

Tapie dans un abysse, confortablement allongée sur un banc de sable, elle devinait qu’à la surface de la mer, c’était […]

Philippe Parrot : Poème n°334 : Sur de célestes crêtes

Bô Lin Doa s’était levé dès l’aube, pressé de quitter la cabane construite de ses mains quelques années plus tôt, […]

Philippe Parrot : Poème n°333 : La banane d’Anne

En matière d’érotisme, dans la communication comme dans l’art, associer banane et gente féminine n’est jamais — et c’est bien […]

Philippe Parrot : Poème n°332 : Bois Belleau

Il y a maintenant tout juste cent ans, à quelques mois de la fin de la Première Guerre Mondiale, avaient […]

Philippe Parrot : Poème n°331 : Homme dans les ténèbres

Retiré dans quelque pièce d’une vaste demeure, assis — pourquoi pas ? — tout contre un bureau, le coude de son […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus