Archives des tags : lassitude

Philippe Parrot : Poème contemporain 359 : Le p’tit vieux

359 - le p'tit vieux

Pas lents, dos voûté, canne en main, il se rend chaque matin, d’une démarche hésitante, en centre ville pour faire les quelques achats qui lui seront nécessaires pour la journée. Veuf, dans le petit appartement qu’il occupe depuis cinq ans, en compagnie d’un chat roux, il a cessé de faire le ménage, laissant la poussière […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 351 : Idées noires

P 351 - Idées noires

Pour peu qu’une peine de cœur nous abatte ou qu’une douleur au corps nous épuise, il y a toujours dans nos vies des périodes si pénibles à traverser qu’on ne peut s’empêcher certains soirs de penser que cette tragi-comédie ne rime à rien et qu’avant même de parvenir au dernier acte, mieux vaudrait quitter la […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 305 : Affronter sa vieillesse

305 - Affronter sa vieillesse

Une fois encore, il s’agit là d’un exercice de style — sur le fond assez formel — que j’avais déjà tenté, en 2013, avec le poème n°21 : Ténèbres d’une vie et le poème n°22 : Lumières d’une vie. J’y opposais, à l’époque, deux manières d’être, point par point, mais en reprenant à chaque fois la même structure […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 266 : Douce amère lassitude

266 - Lassitude douce amère

Poème sous forme d’acrostiche où la première lettre de chaque vers permet, au bout du compte, de lire verticalement l’expression : « Douce amère lassitude ! », je me suis astreint par ailleurs à rajouter une difficulté supplémentaire en m’imposant une seule et même rime par strophe, un tel carcan pour évoquer tout à la fois […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 91 : Rédemptrice retraite

Jardin japonais

Le jardin japonais, organisé le plus souvent autour d’un bâtiment — résidence ou temple — depuis lequel il est destiné à être vu, obéit à trois principes : 1/ la reproduction de la nature en miniature afin de rassembler au sein d’un même espace des environnements éloignés dans la réalité (montagnes, lacs, rivières, mer) ; 2/ le […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 213 : La mer et la mourante

Dans la chambre impersonnelle de l’hôpital où elle séjournait depuis des semaines, avec, comme seul horizon, des murs écrus et […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 177 : Elle se donne à la mer

Elle avait attendu la nuit pour prendre le chemin longeant les Calanques et surplombant d’une centaine de mètres la mer, […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 124 : Voir la mer

Perdus dans la frénétique agitation des cités, las du regard jugeant des foules comme de la bêtise sans fond de […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 58 : Le phare de Phédra.

Le phare est un édifice mythique qui hante l’inconscient collectif. Impressionnante bâtisse érigée vers le ciel, aussi droit qu’un phallus, […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 23 : Notre île bleue

Touchants amants désireux de fuir un quotidien qui les étouffe, ils ne cessent de vouloir embarquer sur le premier navire venu, à destination d’une […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 361 : Du temps qui reste…

MON PROCHAIN POÈME 16 DÉCEMBRE 2018 DANS LA MATINÉE Photo trouvée sur Pixabay.com ( Auteur : Kellepics )

Philippe Parrot : Poème contemporain 360 : Dis, c’est quoi la mer ?

À l’origine du Vivant sur la Terre, les hommes doivent donc à la mer leur existence en tant qu’espèce. Mais, […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 359 : Le p’tit vieux

Pas lents, dos voûté, canne en main, il se rend chaque matin, d’une démarche hésitante, en centre ville pour faire […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 358 : Cirque d’Au-Delà

Un peu à la manière du film « Freaks », sorti en 1932, qui plonge le spectateur au cœur de la tournée […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 357 : Balbar

Nino n’est personne sinon qu’un citadin à la dérive qui se cherche, en vain, depuis des décennies… Un jour, manipulé […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 356 : Envoûtements et anatomie

Quelle que soit la profondeur des liens qui unissent deux êtres — faits le plus souvent d’amour, d’admiration, de respect […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus