Archives des tags : plaisir

Philippe Parrot : Poème contemporain 393 : Amours d’été

393 - Amours d'été

À l’occasion des vacances, chacun s’enthousiasme toujours à l’idée de rompre avec ses habitudes professionnelles et familiales, ravi de pouvoir lâcher prise, durant quelques semaines, dans des lieux au dépaysement garanti. Sous l’effet du soleil, de la plage, des boissons et du farniente, le corps et l’esprit libérés, le vacancier s’affranchit alors des règles et […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 386 : Viens en moi !

386 - Viens en moi

Je t’attends sous le drap, nue. Glisse-toi dans la soie et pose tes mâles mains sur ma peau ! Voyageuses, qu’elles sentent dans mon dos des frissons l’envahir, sur mon ventre des spasmes le traverser ! À cet instant où mes sens m’assaillent, laisse-moi prendre plaisir à être, pour cette nuit, ta soumise. Je veux […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 363 : Accroché à ton sein

363 - Accroché à ton sein - 2

Jeune mère depuis peu, Maude allaite son enfant… Cependant, lorsque les grands-parents le gardent et qu’elle part se prélasser avec Eric dans les Calanques, après les joies de la baignade dans une crique isolée et connue d’eux seuls, ils aiment s’allonger, nus, sur le sable, ravis de profiter des brûlantes caresses du soleil sur leur […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 333 : La banane d’Anne

333 - La banane d'Anne

En matière d’érotisme, dans la communication comme dans l’art, associer banane et gente féminine n’est jamais — et c’est bien le cas de le dire — le fruit du hasard. Plus que la pomme le fruit du pêché, sa représentation et sa mise en scène permettent d’évoquer la sexualité d’une façon certes symbolique mais néanmoins […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 292 : Suis ta route !

292 - Suis ta route !

Du fait de sa jeunesse et du vaste champ des possibles qui s’offrait par conséquent à lui — du moins dans l’Absolu ! — Jacques ne discernait pas encore la voie qui donnerait un sens à sa vie. Trop raisonneur et trop exigeant, en permanence dans la retenue, il ne pouvait s’abandonner aux charmes de l’instant, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 285 : Jeune fille au bain

285 - Jeune fille au bain

Entre copines, au collège, certaines en parlaient avec tant d’audace et d’impudeur que leurs propos n’étaient pas tombés dans l’oreille d’un sourd… Depuis qu’elle discernait, non sans inquiétudes, de profonds changements s’opérer en elle ; depuis qu’elle éprouvait des émois qu’elle n’avait jamais ressentis jusqu’alors ; enfin, depuis qu’elle réalisait apprécier le regard des garçons posé sur […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 205 : Doux réveil de femme

205 - Doux réveil de femme

Aux hommes — même aimés ! — elle a toujours préféré sa liberté, gage d’indépendance et d’autonomie. Jeune et belle, radieuse et provocante, elle laisse donc ses amants venir à elle, au gré des hasards de la vie, se liant corps et âme avec eux, le temps d’une passion… Intense et brève, profonde et dévorante, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 177 : Elle se donne à la mer

177 - Elle se donne à la mer

Elle avait attendu la nuit pour prendre le chemin longeant les Calanques et surplombant d’une centaine de mètres la mer, à cette heure une masse sombre confondue avec le noir horizon. Puis, elle avait emprunté un sentier escarpé, étroit et dangereux, connu seulement des autochtones, qui permettait d’atteindre une crique en contrebas où elle adorait […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 115 : Plaisirs de femme

Duvaucey - Ingres

Qu’il s’agisse d’un mari ou d’un amant, nul ne le saura jamais. Qu’importe ! Retranchée dans sa chambre, protégée par les gazes suspendues à son lit à baldaquin, elle se plaît à dormir là, dans son antre, convaincue que personne ne viendra jamais troubler ses désirs et ses rêves. Car, chatte jusqu’au bout des ongles, gracieuse […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 78 : Que serions-nous sans « Elle » ?

Paul Lafargue

Elle n’est ni une épouse intrusive ni une maîtresse exigeante. Seulement une amie bienveillante qui veille à ne jamais entraver nos libertés, à ne jamais contrarier nos élans. Discrète et attentionnée, chacun l’apprécie pour ce don qu’elle a, érigé en vertu, de savoir en toute circonstance prendre son temps, soucieuse, qui plus est, de ne […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 60 : Vis ta vie, sans ça crie !

Charis Wilson, muse de Weston

Affirmer qu’un artiste « a » une muse est une ineptie. En effet, il ne peut prétendre en avoir une pour la bonne et simple raison que c’est elle qui « l’a », possédé qu’il est par ses grâces ! Pour des motifs qui ne s’expliquent pas, il ne la choisit pas. C’est elle qui s’impose à lui avec […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 33 : Elle dit non, mais…

Face à face

La première fois ! Aveuglée par ses désirs, tenaillée par ses émois, tétanisée par sa gaucherie, la voilà pourtant confrontée à l’expérience de l’amour ! Dans cette quête de l’autre – poussée par un élan qu’elle cerne encore mal : une légitime exigence de bonheur ou une irrépressible envie de jouir, ou les deux à la fois ? […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 109 : Rires et bonheur.

Avec l’été, autochtones et vacanciers investissent le littoral de la Méditerranée pour profiter pleinement de la mer et du soleil. […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 58 : Le phare de Phédra.

Le phare est un édifice mythique qui hante l’inconscient collectif. Impressionnante bâtisse érigée vers le ciel, aussi droit qu’un phallus, […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 45 : Couple en bord de mer

Chaque année, en juillet et en août, nous ne songeons plus qu’aux vacances. Congés et été deviennent alors deux mots […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 38 : Baignade

Cette jeune femme qui joue avec un dauphin, semble ravie. Comme si — à batifoler dans l’eau avec cet animal […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 423 : Gorge profonde

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 1 MARS 2020 Cléa se rendait chez son amant, impatiente de dîner en sa compagnie. Rituel […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 422 : Fin des visites

Hospitalisé en service de gériatrie, suite à un malaise qu’il avait fait en pleine rue alors qu’il se rendait au […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 421 : L’aigle et l’archange

Elles étaient tellement désespérées de voir à quel point violence et cupidité régnaient ici-bas qu’à s’étioler, dépitées par les ignominieux […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 420 : Quoi sous nos masques ?

Ô noirs désirs qui hantent nos consciences ! Pareils à des tourments qui oppressent la poitrine et plombent le jugement, […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 419 : Retour au port

Du poste de commandement du cargo, Yann dirigeait les ultimes manœuvres avant que le navire n’accoste le quai. Cette opération […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 418 : Canaris et monde à la masse

Y a un loup, dans l’ bois, qu’est vorace ! Heureusement qu’ Fatou, aux abois, est véloce ! C’est pas l’ tout, […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus