Archives des tags : printemps

Philippe Parrot : Poème contemporain 382 : Métamorphose

382 - Métamorphose

Les libellules appartiennent à l’ordre des anisoptères. Ce sont des insectes prédateurs qui se nourrissent d’insectes (mouches, éphémères, etc). Elles vivent et se reproduisent dans des milieux exclusivement aquatiques (étangs, lacs, rivières). Pourvues d’énormes yeux au-dessus de la tête, leurs quatre ailes sont toujours perpendiculaires à leur corps très allongé. La femelle pond plusieurs centaines […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 381 : Le chat, le pissenlit et le merle

381 - Le chat et le pissenlit

C’était il y a peu. Un vent du Nord m’avait arraché d’un pied enraciné dans un lointain coteau. Bien arrimé à mon parachute, j’avais ainsi virevolté dans les airs durant des heures quand une bourrasque m’avait projeté dans un jardin. Sur un tapis de mousse… Endroit idéal, j’avais élu domicile là, pressé de m’exhiber fièrement […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 366 : Trahison de printemps

366 - Trahison de printemps

Elle était l’unique fleur alentour et nulle vie, autre que la sienne, n’existait en ces lieux. Haut perchée sur sa tige, par la délicatesse de ses pétales et la puissance de son parfum, elle incarnait étrangement la beauté sur cette aire inhabitée, aussi sinistre qu’un paysage lunaire. Elle vivait là depuis des temps immémoriaux, dans […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 326 : Émi et la colombe

326 - Emi et la colombe

Comme elle le faisait depuis quelques années, Émi attendait avec impatience l’arrivée de la colombe sur le rebord de la fenêtre. En effet, dès les premiers jours du printemps, l’oiseau débarquait d’on ne sait où pour fêter avec elle la nouvelle saison, ne cessant de roucouler bruyamment et de faire d’incessantes révérences derrière la vitre. […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 200 : Une vie à rebours au fil des saisons

Au rythme des saisons

L’existence nous impose un parcours bien linéaire qui va de la naissance à la mort, en passant par l’enfance, la maturité et la vieillesse, sans que nous puissions à aucun moment interférer sur ce processus biologique. Mais rien n’empêche à la pensée — pour une fois délirante — de sortir de cet incontournable schéma pour […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 94 : Quatre saisons.

Automne

Quelles que soient les époques ou les sociétés, les hommes ont toujours cherché dans la nature des repères qui leur permettent non seulement d’organiser leur vie mais aussi de lui donner un sens. Le cycle des saisons avec ses changements radicaux qui reviennent d’une année sur l’autre, a toujours été l’un des plus importants car […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 54 : なでしこ芸北さくら

Femme sous un cerisier

L’acrostiche est un exercice particulier. À s’obliger à ce que la première lettre de chaque vers d’un poème constitue au final un mot qui puisse être lu verticalement, impose des contraintes qui figent, dans un cadre arbitraire, la forme du texte comme les ressentis qu’il véhicule. Qui plus est, si l’on se soucie de mettre en […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 48 : Merle noir.

Merle noir

Depuis plus d’un an, il avait pris l’habitude d’investir régulièrement le jardinet, trouvant dans le feuillage persistant d’un épineux un abri contre les intempéries et les prédateurs. Au fil de ces derniers mois, nous l’avons donc côtoyé, lui laissant ainsi le temps d’apprécier notre compagnie, discrète et bienveillante. Jusqu’au début de cet été où un […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 109 : Rires et bonheur.

Avec l’été, autochtones et vacanciers investissent le littoral de la Méditerranée pour profiter pleinement de la mer et du soleil. […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 58 : Le phare de Phédra.

Le phare est un édifice mythique qui hante l’inconscient collectif. Impressionnante bâtisse érigée vers le ciel, aussi droit qu’un phallus, […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 45 : Couple en bord de mer

Chaque année, en juillet et en août, nous ne songeons plus qu’aux vacances. Congés et été deviennent alors deux mots […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 38 : Baignade

Cette jeune femme qui joue avec un dauphin, semble ravie. Comme si — à batifoler dans l’eau avec cet animal […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 423 : Gorge profonde

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 1 MARS 2020 Cléa se rendait chez son amant, impatiente de dîner en sa compagnie. Rituel […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 422 : Fin des visites

Hospitalisé en service de gériatrie, suite à un malaise qu’il avait fait en pleine rue alors qu’il se rendait au […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 421 : L’aigle et l’archange

Elles étaient tellement désespérées de voir à quel point violence et cupidité régnaient ici-bas qu’à s’étioler, dépitées par les ignominieux […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 420 : Quoi sous nos masques ?

Ô noirs désirs qui hantent nos consciences ! Pareils à des tourments qui oppressent la poitrine et plombent le jugement, […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 419 : Retour au port

Du poste de commandement du cargo, Yann dirigeait les ultimes manœuvres avant que le navire n’accoste le quai. Cette opération […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 418 : Canaris et monde à la masse

Y a un loup, dans l’ bois, qu’est vorace ! Heureusement qu’ Fatou, aux abois, est véloce ! C’est pas l’ tout, […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus