Archives des tags : raison

Philippe Parrot : Poème contemporain 367 : Pensées ou jouissances ?

367 - Pensées ou jouissances

Aujourd’hui que la toute-puissante Raison, par le biais de la Technique et, plus récemment encore, de l’Intelligence Artificielle, s’immisce dans tous les aspects de la vie quotidienne sans que nous en ayons d’ailleurs pleinement conscience, il est évident que la Pensée Scientifique, totalement inféodée à l’économie libérale, formate désormais le moindre de nos comportements comme […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 350 : Faim des mots

350 - Faim de mots

Défait par les angoisses que génère son mode de vie ; tourmenté par la quête d’un sens à sa vie qui le pousse parfois à adhérer à des croyances mortifères ; assujetti aux diktats d’une Raison qui inhibe les élans de son cœur ; enfin, limité par l’étroitesse de ses partis pris qui l’empêche d’accorder sa confiance, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 292 : Suis ta route !

292 - Suis ta route !

Du fait de sa jeunesse et du vaste champ des possibles qui s’offrait par conséquent à lui — du moins dans l’Absolu ! — Jacques ne discernait pas encore la voie qui donnerait un sens à sa vie. Trop raisonneur et trop exigeant, en permanence dans la retenue, il ne pouvait s’abandonner aux charmes de l’instant, […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 283 : L’homme sans qualités

283 - L'homme sans qualités

À l’image d’Ulrich, personnage-clé du roman « L’homme sans qualités » de Robert Musil, certains individus ne parviennent jamais à trouver un sens à leur vie comme au monde. Non qu’ils soient dépourvus d’esprit ou de sensibilité : bien au contraire, leur raison et leur cœur les mènent ! Non seulement à trop prendre de recul par rapport […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 239 : Coupable et mortelle pensée

239 - Coupable et mortelle pensée

Qu’il s’agisse de réflexions ou d’images, dès lors que les unes comme les autres accaparent journellement l’esprit d’un homme au point qu’elles interfèrent à tout instant sur son existence, il s’ensuit que le bougre, victime d’un tel sortilège, perd rapidement toute autonomie et toute capacité à faire autre chose que ce que pensée et imagination […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 194 : Coeurs à nu…

Jeunesse

À l’heure où le fonctionnement des institutions démocratiques en Occident semble de plus en plus sclérosé, les élites freinant la mise en place des nouvelles modalités d’exercice du pouvoir que permettraient les techniques de communication numérique en terme de réactivité et de représentativité citoyennes… À l’heure où nos vieux systèmes étatiques par nature hiérarchiques et […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 161 : Ni la raison, ni l’amour. L’éther !

Ether

Michel Foucault (1926/1984), dans son livre « Histoire de la folie à l’âge classique » soulignait qu’il fallut attendre le 19ème siècle pour que le fou soit systématiquement enfermé en institution, sous prétexte qu’il devenait dérangeant aux yeux d’une bourgeoisie triomphante, trop attachée aux avancées de la raison comme aux principes de la morale. C’est vrai […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 153 : Vertiges de la solitude

Voyageur face à une mer de nuages

Que cherche cet homme confronté à une vertigineuse solitude ? Sans doute à fuir ses semblables et ses démons, désireux de trouver, loin de la civilisation, les réponses aux questions qu’il se pose… Au terme d’une marche périlleuse qui lui montra combien il faut être déterminé pour atteindre un but, le voilà parvenu au milieu des […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 115 : Plaisirs de femme

Duvaucey - Ingres

Qu’il s’agisse d’un mari ou d’un amant, nul ne le saura jamais. Qu’importe ! Retranchée dans sa chambre, protégée par les gazes suspendues à son lit à baldaquin, elle se plaît à dormir là, dans son antre, convaincue que personne ne viendra jamais troubler ses désirs et ses rêves. Car, chatte jusqu’au bout des ongles, gracieuse […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème contemporain 91 : Rédemptrice retraite

Jardin japonais

Le jardin japonais, organisé le plus souvent autour d’un bâtiment — résidence ou temple — depuis lequel il est destiné à être vu, obéit à trois principes : 1/ la reproduction de la nature en miniature afin de rassembler au sein d’un même espace des environnements éloignés dans la réalité (montagnes, lacs, rivières, mer) ; 2/ le […]

Lire la suite... 0 commentaires

Philippe Parrot : Poème d’hier 374 : Qui et qui

C’est en me remémorant le film de Blake Edwards : « Victor, Victoria » sorti en 1982 que l’idée d’écrire ce texte m’est […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 329 : Braises ou cendres

Gilles arpentait la Place Clichy, à Pigalle, lorsqu’un rabatteur l’avait accosté pour l’inviter à découvrir une boite de strip-tease. Légèrement […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 212 : Inoubliable mâle amour

La magie, avec l’écriture, c’est qu’elle permet non seulement de « sortir de son antre » alors qu’on demeure journellement scotché […]

Philippe Parrot : Poème d’hier 11 : Une si belle journée d’été

C’est le temps des vacances, de l’insouciance et des abandons. Seules, nues, main dans la main, pour échapper aux regards […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 384 : Coup de foudre

MON PROCHAIN POÈME DIMANCHE 26 MAI 2019 Venue de New-York pour conclure une affaire, Ruth avait prévu de ne rester […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 383 : L’ultime pont

Zone tampon entre deux aires que la Nature a séparées par une rivière, un fleuve ou un bras de mer, […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 382 : Métamorphose

Les libellules appartiennent à l’ordre des anisoptères. Ce sont des insectes prédateurs qui se nourrissent d’insectes (mouches, éphémères, etc). Elles […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 381 : Le chat, le pissenlit et le merle

C’était il y a peu. Un vent du Nord m’avait arraché d’un pied enraciné dans un lointain coteau. Bien arrimé […]

Philippe Parrot : Poème contemporain 380 : Un coup dans l’aile

Un catalogue à la Prévert ! Des strophes sans queue ni tête ! Des propos d’alcoolo au dernier degré ! Des absurdités […]

Philippe Parrot : 1 000 000 de lecteurs ! Le seuil est franchi. Merci !

1 000 000 DE LECTEURS ! CETTE FOIS, LE CAP EST BEL ET BIEN PASSÉ. ET GRÂCE À VOUS ! […]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus