Archives des tags : tempête

Philippe Parrot : Poème contemporain 402 : Ecoute le chant du vent

Philippe Parrot : Poème contemporain 402 : Ecoute le chant du vent

Amateur d’éternelles errances à travers le monde — qu’il s’agisse des terres ou des mers, des plaines ou des montagnes, des pôles ou des tropiques — insaisissable et conquérant, imprévisible et inconstant, enveloppant et doux, destructeur et violent, rien n’arrête mes élans. Brises ou tempêtes — quelque forme que je prenne — je ne me lasse […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 335 : La sirène et les marins

Philippe Parrot : Poème contemporain 335 : La sirène et les marins

Tapie dans un abysse, confortablement allongée sur un banc de sable, elle devinait qu’à la surface de la mer, c’était la tempête. Aux vibrations qui lui parvenaient, aux échos qu’elle distinguait, elle pressentait qu’un navire se battait contre les flots pour éviter le naufrage. Mais, quand elle entendit les mâts craquer sous la violence des […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 231 : La mer

Philippe Parrot : Poème contemporain 231 : La mer

Occupant la majeure partie de la surface de la Terre, la mer fascine depuis toujours l’humanité par son étendue et sa profondeur. Mais, si elle force l’admiration tant ses limites indiscernables se confondent avec l’horizon et tant ses fonds inatteignables se perdent dans les ténèbres, elle effraie aussi par la violence de ses tempêtes qui […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 81 : Pythie face à la mer – A Florence Arthaud

Philippe Parrot : Poème contemporain 81 : Pythie face à la mer – A Florence Arthaud

Hiératique, d’une beauté et d’un charisme saisissants, Florence Arthaud (1957/2015) pourrait apparaître sur cette photo comme l’archétype d’une déesse grecque de la mer. À travers son altière posture, elle trahit en effet, indépendamment de sa plastique irréprochable, une farouche détermination qui force l’admiration. Ses membres ramassés sur elle-même, on la sent extraordinairement concentrée, rassemblant toutes […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 80 : Au gré des alizés – A Florence Arthaud

Philippe Parrot : Poème contemporain 80 : Au gré des alizés – A Florence Arthaud

Florence Arthaud, née à Boulogne-Billancourt le 28 octobre 1957, est décédée en Argentine, dans un accident d’hélicoptère, le 9 mars 2015 lors du tournage d’une émission de télévision. Fille de Jacques Arthaud, fondateur des « Éditions Arthaud » spécialisées dans l’aventure et les voyages, elle commence très tôt à naviguer. Malgré les séquelles d’un grave accident de […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Philippe Parrot : Poème contemporain 58 : Le phare de Phédra.

Philippe Parrot : Poème contemporain 58 : Le phare de Phédra.

Le phare est un édifice mythique qui hante l’inconscient collectif. Impressionnante bâtisse érigée vers le ciel, aussi droit qu’un phallus, la fascination qu’il exerce sur notre imaginaire ─ indépendamment de sa forme ─ s’explique par le fait qu’il est très exactement à l’intersection de trois mondes opposés et inconciliables : la terre, l’eau et l’air. Construit […]

Lire la suite... Commentaires fermés

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus